Mars 2010


31/03/10

Shoka



Retour du prix Animax avec un peu de retard (ou un an d'absence, c'est selon), et c'est IG qui revient (après 2007) pour cette septième édition. Si j'avais bien apprécié tous ceux que j'avais vus précédemment, j'avoue être plus réservé face à celui-ci, il faut dire que le genre me convient moins et que les dessins sont assez spéciaux...

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 12



En exprimant son envie de manger italien, la prof ouvre de nouveau le sujet de ce dernier épisode, qui voit Hiro enfin rejoindre les autres filles aux exercices matinaux, non sans mal. Nous sommes arrivés à un moment où le potager Hidamari a donné de belles tomates, cela donne donc l'idée d'un repas sous le signe de cet aliment, et tout y passe jusqu'au dessert (grâce au net), il faut dire qu'elles ont obtenu une jolie cueillette. Qui dit cuisine à la tomate dit (en tous cas pour les filles) pâtes ou pizza et donc cuisine italienne, et c'est ainsi qu'ouvre exceptionnellement aujourd'hui le Ristorante Hidamari : ici, pas d'hommes mûrs à lunettes mais que des jeunes étudiantes. Chacune y apporte sa contribution (on notera Hiro qui a fait un court instant penser à Kaede, en même temps, avec Murako...), et après ces efforts, la dégustation n'en est que meilleure. Miyukichi, invitée pour l'occasion, arrivera pour le sorbet, et on remarquera que les deux nouvelles sont encore un peu nerveuses en sa présence. La prof, elle, viendra à la fin et ne recevra qu'un reste de sauce, mais cela suffira son bonheur. C'est ainsi que ferme ce restaurant d'un jour, et cette troisième saison se conclut à la Manimani (avec de drôles de poses) et évidemment par un ultime bain et une illustration de Tente-. Et comme il y a trois ans (déjà...), on passera du kimashi en hiver à du a- ! au printemps...

Les nouvelles séries :



Kiss sis koi shiteru yo ♪ : c'est ce que je me mets à chanter bêtement en pensant à cette série, dont je n'ai pourtant pas vu l'OVA. Et ce n'était peut-être pas plus mal puisqu'on se retrouve face à un genre pas du tout nouveau, même si le côté hentai des deux filles peut se révéler savoureux. Malheureusement, on a encore droit à un héros bien peu entreprenant. A noter quelques censures, seront-elles enlevées une fois la série débutée sur AT-X...
En parlant d'AT-X, Koihime troisième du nom a eu droit aussi à son avant-première, et la série est toujours dans le même esprit, toujours avec ses SD... et toujours avec des censures...
Hetalia est donc déjà de retour est s'est transformé en World Series, l'ED est en revanche toujours le même, combien de nouveaux pays verra-t-on cette fois...
Pas d'avant-première mais une petite présentation pour Angel Beats, chose que l'on commence à voir souvent là aussi. La moitié du programme fut consacré au créateur de la série, puisqu'il ne s'agit rien d'autre qu'un des scénaristes de Key, qui s'occupe donc pour la première fois d'un anime. Son nom seul a d'ailleurs suffi à attirer l'interêt de nombreux gens, je pense moi aussi prêter pas mal d'attention sur les débuts de cette série. Et puis, avec PA, on a rarement été déçu...
Marigali se poursuit comme Hetalia et voit l'apparition de Marina (son nom va bien avec la série, en plus) qui prend un peu la place de la Marika de la première saison. Ce qui va amener cette pauvre dernière à être forcée de revenir, et les bus suspects commencent à se propager, décidément...

Les autres fins de séries :



Finalement, le Makoto d'Omahima s'en sort sain et sauf, mieux, il a développé un enraiha, son harem s'est encore agrandi à la fin, et pour fêter tout cela, il nous a même offert une chanson en clôture. Nice voice.
Kiddy n'aura en fin de compte pas été si compliqué que cela quand on n'a pas vu la première série, les apparitions et références à Hirano & cie n'ayant été pas si nombreuses que cela. Et au final, Gackt L n'aura pu être sauvé... en même temps, quand on est hentai et lolicon... et surtout, l'OP n'aura jamais été finalisé...
Pas de retour au final pour la bande à Nodame puisqu'ils seront restés en Europe jusqu'à la fin, mais tout cela a permis au couple de se consolider, et puis, on a quand même pu revoir plus ou moins furtivement quelques personnages de la première saison. Et au vu du nom de la troisième, on devrait en rester là...
Pour la "dernière" d'Ookami Kakushi, on s'attendait à quelque chose de spécial après les images de l'annonce de la semaine passée, et on n'a pas du tout été déçu. Des gags, des parodies, du chaos, une Nemuru bien démonstrative, du a- ! (a- !niki...), tout cela n'était pas sans rappeler un certain épisode de H2O, et pour couronner ce qui ressemble bien à une fin harem, ils se sont forcés à finir tout de même sur une note sérieuse. Le reste de l'anime fut certes assez amusant dans un certain sens, mais si on avait réalisé toute la série dans l'esprit de cet épisode...
Kirumin Late Show, c'est déjà fini alors que la version standard continue, et c'est peut-être une surprise puisque celui de Soul était allé jusqu'au bout. Ce dernier rajoutait néanmoins un (tout petit) peu plus de choses, et de plus, il faut avouer qu'on ne saura vraiment jamais ce qu'a voulu faire Kirumin avec cette version...
Douze épisodes de quelques minutes, c'est un euphémisme de dire que Reinya aura été court, il ne serait donc pas étonnant d'en voir plus...
Comme pour Kobato, Element finit par deux épisodes consécutifs, laissant d'ailleurs un peu tomber les éléments peu à peu, et on a pu voir ce que donnerait Rikka en × tama. Ils ont néanmoins réussi à s'en sortir sans Amu, et on retiendra le dernier clin d'oeil à Yuno (qui nous dit mata ne, est-ce que...) et surtout le fait que kwsm aura finalement survécu à cette aventure...
C'est donc sur le passé d'Iinchou que se referme la première année de Mecha Mote, passé qui ne cachait rien de véritablement sérieux, tout compte fait (Kamijou avait déjà la côte, et le look Teninu était-il à la mode à cette époque...). La série aura donc en fait connu son pic lors des épisodes en 2D, qui voyaient notamment l'apparition de Hoshino...
Ce sera en fin de compte deux ans et demi pour Shugo, qui part sans conteste sur une impression mitigée avec ce nouveau format pris pour les six derniers mois, malgré une dernière avec Ikuto, Narita Taishin, et des personnages bien nostalgiques. C'est néanmoins une page qui se tourne avec la fin de cette série...
Tegami Bachi, lui, se termine avec des nouveaux personnages (dont une qu'on pourrait retrouver dans Suteki Tantei) mais surtout sur une BAD END... toutefois provisoire, puisqu'on retrouvera la série cet automne, pour une seconde partie qui s'annonce peut-être plus sérieuse...
Victoire en conclusion de Cross Game, où tout le monde y trouve un peu son compte, moi y compris, ces cinquante épisodes m'ont paru passer assez vite, je dois dire. J'aurais peut-être aimé voir un peu plus de baseball, mais ce n'est en aucun cas un reproche. Et puis, pour ça, on a une série qui revient maintenant, a- !
Rêve de Noël avec une Anzu de nouveau en version adulte qui prend le Miracle Bus (ou le bus de Rosapan voire d'Ontama), conduit par Akari qui a délaissé ses rames pour le volant, et dans lequel montera un joli Tsucchi-. La réalité nous ramène cependant à un Tsucchi- habituel qui va encore se prendre les pieds dans le tapis, et ainsi se termine Hanamaru, avec un dernier épisode qui n'avait pas l'air d'en être un, mais c'est tout l'esprit de cet anime, on ne s'en plaindra d'ailleurs pas...
Encore plein de 2828 pour la fin de Kimitodo, même si on espérait peut-être que notre ikemen aille un peu plus loin avant que cela ne se termine, d'autant plus que la partie principale détruit tout en dernier. Je vais encore me répéter, mais après une telle série, je ne peux que réclamer une énième fois plus d'adaptations du genre. Ce doit être la série de cet hiver dont je souhaiterais le plus une suite, mais c'est déjà presque un miracle qu'on ait eu droit à un anime. On peut néanmoins y croire un peu, le DVD se vend de plus assez bien...

A part cela :

- Nice bund. (Dance In The Vampire Bund 11)
- Shugo Tamao (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo 25)
- DJ... même pas un mot pour lui... (Cookin' Idol I ! My ! Mine !)



24/03/10

Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 50



Iinchou, kawaii yo, Iinchou
Enfant terrible mais aussi tsundere, c'était il y a à peine deux ans, le hamster était déjà d'ailleurs là à l'époque. Comme Rikacchi, elle aussi a connu des difficultés pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui, et comme pour Uryocchi, c'est de TJ (version Teninu ici) que va venir le déclic. Finalement, rien de très sérieux dans cette histoire donc, n'est pas GALS qui veut, mais on n'en a pas tout à fait terminé avec ce chapitre (ils nous ont par ailleurs ressorti la même annonce à la fin). Sinon, on a quand même eu droit à un peu de 2D, c'est toujours cela de pris....

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 11



Après un drôle de flag entre la prof et le directeur sous la pluie, on retrouve le même temps qui pousse les filles à rester chez elles, quand une énigme à la télé propose de découvrir la réponse... sur le web. C'est donc ici qu'arrive enfin l'heure du PC de Nori (qui utilise visiblement entre autres XP, IE ou Skype... et qui possède sinon un Furby), et c'est un nouveau monde qui s'ouvre à ses senpai (Hiro et Sae viendront par ailleurs à leur tour, elles aussi pour la réponse de l'enigme). La partie CG, elle, rappellait un peu GA, et cette première expérience au PC a apparemment plu à Yuno, qui ne dirait pas non à d'autres, attention à ne pas devenir comme nous. La partie B nous ramène dans le passé, à la fin de la première année pour Yuno et Miyako, qui découvrent l'exposition des oeuvres de fin d'année de ceux qui terminent leur cycle ici, oeuvres qui sont disséminées un peu partout dans l'établissement. La prof y est aussi allée de sa création, et si elle finit par se faire réprimander une énième fois, le directeur passe un peu en mode dere pour cette occasion. L'an passé, celle de la senpai Koshimizu aurait bloqué les toilettes des filles du premier étage pendant trois semaines, et parmi les partants de cette année, on y retrouve la senpai Takami-. Et alors que l'on pensait en avoir terminé avec l'épisode, une petite partie supplémentaire nous envoie à la cérémonie de fin d'année, avant donc l'arrivée des kouhai. Ii saishuukai datta...

Durarara !! 11



A force de références, ils ont fini par nous les sortir, et effectivement, ils ne vieillisent vraiment pas (dans la tête non plus, d'ailleurs). Et c'était en fait le personnage principal qui était à l'origine de cette histoire de Dollars, cela pourrait donner des idées à Yuno... ou pas. Quant à Miyukichi, elle nous a fait une BASARA dans l'autre sens...

Les fins de séries :



Fin intense et électrique (ha ha ha) pour Railgun, qui voit Amu donner une ultime leçon, Beato encore perdre, la bande à Ritsu se réveiller et la nugi onna finir en larmes (et nous aussi presque) et sans cernes. Une série qui aura tenu ses promesses après Index, mais il faut avouer que cela manquait tout de même un peu de saveur sans Kamijou. En revanche, pas d'annonce de suite cette fois-ci, que ce soit pour Index ou celle-ci, mais cela devrait venir...
Départ puis retour immédiat pour la fin de Chu-bra, le Mecha Mote version Shitagi Club, mais la question que je me pose en premier, c'est de savoir à quoi a servi Nakamura, finalement. Et le point qui m'a intéressé, c'est la fille qui interpelle Komachi à la fin, ne serait-"elle" pas un Akemiya en puissance... En tout cas, si suite il y a, ce serait donc sympa d'aller cette fois du côté des garçons, a- !
Sorawoto a finalement connu un développement sérieux vers la fin, c'est un peu dommage vu l'atmosphère de la série au départ, mais aussi prévisible au vu du décor et de l'histoire. D'ailleurs, si c'était pour basculer ainsi, autant alors finir sur une mauvaise fin pour plus de contraste, d'autant plus que la façon dont le dénouement heureux s'est réalisé me laisse quelque peu circonspect. Une petite pointe de regret donc au sujet de cette série, surtout qu'ils ont osé ne pas mettre l'ED Tomatsu pour la dernière...
Marigali s'achève logiquement par le départ de l'héroïne, mais pas le temps de savourer ce "dernier" épisode puisque la seconde saison débute dès la semaine prochaine. On n'a pas donc fini de s'amuser avec la science...
Deux épisodes à la suite pour conclure de belle manière Kobato, même si ce fut un style de fin que l'on a déjà rencontré par le passé, avec en prime 0.4 Myyour... mais aussi le chant de Hanazawa pour terminer. Ce couple connaît donc une issue plus heureuse que celui de Mahou Tsukai...
Enfin, Redibato a été fidèle à lui-même jusqu'au bout, quoique Koshimizu n'a pas fait de grosse bourde cette fois, elle a même au contraire joué un joli rôle dans la bataille finale, qui rappelait dans un certain sens Sukuran. Et alors qu'on s'en allait vers une fin Takami-, notre héros parfois sympathique mais toujours long à la détente a préféré (?) du kimashi, à moins qu'il ne préfère Kugyu, a- ! Le duel entre les deux (voire plus) filles n'est donc pas prêt de cesser, et je pense qu'une suite sera vivement réclamée...

A part cela :

- Basquaaaaaaaaaaaaash (Baka to Test to Shoukanjuu 11)
- Ii saishuukai datta... qui avait des airs de harem mais aussi de BAD END (Ookami Kakushi 11)
- De toutes façons, une fin sans le grand-frère était inévitablement une mauvaise fin, a- ! (Ookami Kakushi 11)
- On aura attendu, mais enfin la transformation (en plus de la Carreau, rare) (Shugo Chara Party ! 24)
- Et surtout, enfin Ikuto (Shugo Chara Party ! 24)
- Hmm... Jean Reno... ? (Yume Iro Pâtissière 24)
- ED (ou OP ?) présent cette fois (Yutori-chan)

Et avec à peu près un an et demi de retard, je me suis décidé à regarder les hors-séries de Kimi Kiss et Shigofomi (ces noms me paraissent déjà si lointains). Je m'attendais à des sortes d'épilogues mais le premier fut centré sur Takami-, et si le second se passe bien dans la continuité, il a aussi gardé le côté sombre de la série (alors que je pensais qu'on aurait quelque chose de plus gai, mais il faut dire que c'est un peu le véritable dernier épisode, dixit le directeur)...



17/03/10

Yutori-chan 01-04



Encore un nouveau petit anime par le net que j'avais presque oublié, et où l'on retrouve Budoko pour un personnage qui porte bien son nom, le tout avec la touche Kawaguchi. Sans surprise, c'est là aussi très court, mais cela suffit pour divertir...

Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 49



Je l'espérais secrètement depuis un moment pour la fin de la première année, voilà donc le passé d'Iinchou enfin dévoilé au prochain épisode, même si j'ai cru qu'ils allaient nous annoncer la sortie d'un film (il faut avouer que c'est à la mode en ce moment). Et comme ce devrait être un moment phare de la série, j'espérais aussi un retour de la 2D, mais c'était trop demander. Et puis, connaissant cet anime, c'est peut-être finalement une histoire qui n'a rien de sérieux...

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 10



Si la prof revient dans l'introduction, le reste nous réserve encore quelque chose d'un peu rafraîchissant puisqu'on va avoir droit, dans un certain sens, à une visite de Hidamari. En effet, dans un enchaînement dont elle seule a le secret, Yuno va perdre ses clés et devoir attendre un certain temps avant que Miyukichi ne retrouve un double. Et pendant cette période, elle va passer chaque nuit chez une des autres locataires, l'occasion de (re)découvrir les chambres des filles, il faut dire que Miyukichi n'a pas non plus l'air de se presser. Avec Miyako, on connaît déjà pas mal, avec Hiro, Yuno va découvrir un peu la cosmétique, et nous, la coiffure de son hôte au matin. Chez Nori, on ne verra pas encore en revanche le PC à l'oeuvre, et avec Nazuna, on a l'impression de voir deux soeurs, étant donné qu'elles dégagent un peu la même aura. En parlant de soeur, Chika est au courant de la chose et passe son petit appel quand vient le tour de passer chez Sae, qui, comme à son habitude, se retrouve bien occupée la nuit. Et Yuno est bien populaire puisque Miyukichi 2 se propose également de l'héberger, tandis que la prof se méprend de la situation, mais cela ne nous surprend plus, d'autant plus qu'elle est censée savoir qu'elle vit seule. Puis quand doit commencer un nouveau tour à Hidamari, Miyukichi se pointe finalement avec le double... ou plutôt une caisse ne contenant que des doubles, cette caisse se trouvant en fait... dans le débarras de la pension, on repassera donc question sécurité. Heureusement, Yuno retrouve un peu de chance puisqu'il ne lui faudra pas énormément d'essais pour trouver la bonne clé... mais seulement un peu car en retrouvant sa chambre, elle se rend de suite compte que l'odeur du misoshiru a envahi toute la pièce, ce satané tôfu est toujours aussi rapide. Et pour la peine, on avait bien droit à deux fois plus de bain cette semaine...

A part cela :

- C'était un peu la semaine des souvenirs avec toutes ces références au premier épisode (Cookin' Idol I ! My ! Mine !)
- Retour de l'ED qui ne bouge pas : est-ce que la pause valait le coup, finalement (Dance In The Vampire Bund 09)
- Et ii saishuukai datta. On a d'ailleurs conclu la semaine (et la première (?) année) par la 100ème (en tout), pour quand sera la suite... (Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 74 (99))
- Beato -version Rockman- retrouve la petite soeur (j'ai déjà oublié son nom) (To Aru Kagaku no Railgun 23)
- Et Amu aime toujours passer des sermons (To Aru Kagaku no Railgun 23)
- Ils sont allés jusqu'à reprendre Mon amant de Saint Jean pour cet épisode à la Kaleido (Yume Iro Pâtissière 23)
- Pourquoi Hayashibara & Mankin... le directeur peut-être... (Hanamaru Youchien 10)
- Ce n'était en fin de compte pas Gotou (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo 23)
- Au tour de Touya (Kobato。 22)
- Visiblement, pas de perte de cheveux finalement, ni de fleur à la Potemayo, mais on en saura plus au prochain (Kobato。 22)



09/03/10

WORKING!! 01



Nouvelle série prévue au printemps mais MX nous en livre une avant-première, et qui dit MX dit L ji, il y en a même eu deux pour le coup. Et ce fut une première assez sympathique, avec un Pukuyama qu'on n'aimerait peut-être pas voir du côté de Hanamaru, une Asumin au même complexe que dans Hidamari et un joli trio de Durarara (dont un OnoD avec un nom à diriger des anime, on pourra éventuellement rajouter Kitaeri). C'est d'ailleurs un joli cast que l'on retrouve ici, avec pas mal de lauréats des Seiyu Awards...

En parlant de Seiyu Awards, c'était justement cette semaine que furent dévoilés les résultats, je disais l'an passé que remporter le prix des rôles secondaires pouvait donner des idées (Kamiya & Kugyu l'ayant reçu il y a deux ans avant la récompense suprême la fois suivante), cela s'est confirmé cette année avec Miyukichi, il faut dire qu'à l'instar de Kugyu, ce n'était qu'une question de temps pour qu'elle aussi ne décroche la timbale. Et cela se confirme donc aussi pour OnoD, même s'il lui a fallu pour sa part attendre un an de plus que les autres.
De ce fait, les rôles secondaires sont une nouvelle fois à surveiller, même si on peut rester perplexe sur leurs chances en voyant les vainqueurs de cette quatrième cérémonie. On y retrouve en effet deux qui commencent à être des "anciens", à savoir Mikishin & 17 sai, et au vu des lauréats jusqu'à présent, ce point ne leur sera peut-être pas favorable. A côté se placent deux confirmés, nmkw & Hocchan (enfin pourrait-on dire pour la seconde, son été prolifique niveau anime l'a peut-être aidée) : si le premier se présente actuellement comme un bon candidat pour l'année prochaine (ikemeeeeeeeeen), je reste bien plus sceptique pour la seconde, mais on n'est qu'au début de l'année...
A moins peut-être que quelqu'un ne nous fasse une Hirano (passer de meilleur espoir au prix principal), ce qui n'est pas impossible, notamment pour Ainama, élue donc avec Kanae cette année. Cela fait certes déjà plus de deux ans qu'on les connaît, mais elles ont effectivement connu une belle explosion en 2009, rien à redire donc, même si je voyais également Hikasa ou Kotobuki dans le coup, boom K-ON oblige, Ayahi, Budoko ou Anne auraient été aussi des choix sympathiques. Du côté des garçons, un joli duo également avec Kamijou & Touya, j'avais parlé d'Irino dans mon bilan qui aurait pu y être, mais bien qu'il soit encore assez jeune, cela fait un moment qu'on l'a découvert (il faisait d'ailleurs partie des nominés de la première édition). La remarque vaut néanmoins pour les deux filles... et les garçons aussi même, à la rigueur...
Pour le reste, c'est évidemment K-ON qui rafle le prix musical, et quant aux votes des fans étrangers, ils ont consacré Saiga-, pas un nom que j'attendais mais qui fait plaisir. Sinon, Onosaka, Nananî, Amuro & Char, Doraemon ou Schwarzy sont aussi à retenir dans la liste. On notera enfin que parmi les trois premières catégories, Manimani doit être la série la plus représentée puisque la moitié des vainqueurs y est venue prêter sa voix (Maeno, Kanae, Miyukichi, OnoD & Ainama). Et en parlant tout à l'heure du trio de Durarara et maintenant que j'y pense, cet anime réunit en fait carrément tous les grands vainqueurs masculins des Seiyu Awards (Pukuyama, Miyano, Kamiya & OnoD)...

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 09



Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas la prof que l'on retrouve au début, mais carrément un personnage qui fait sa première (?) apparition dans cette troisième saison, à savoir la senpai Koshimizu (passée brièvement dans la seconde), ainsi qu'un personnage qui fait sa première apparition tout court, puisque notre senpai est accompagnée d'Uryocchi, ce duo sous Shaft n'est pas sans rappeler l'épisode Gahaku d'Arashi. Et là aussi, on change par rapport à d'habitude puisque la partie A porte donc sur une histoire du passé et antérieure à l'arrivée de Yuno & Miyako, une première également peut-être. Ce sont donc Hiro et Sae qui sont dans le rôle des kouhai, mais dès la première année, les deux filles ressemblaient déjà à un couple, et la prof, elle, était déjà la même à l'époque. Et dans le passé aussi, on n'échappe pas à la scène de bain, avec donc Hiro à la place de Yuno (et également un peu Sae). Quant à Koshimizu, c'était un peu la Miyako de l'époque, et on comprend qu'avec de tels élèves, Hidamari se soit forgé cette réputation. Puis retour au présent pour la courte partie B, et effectivement, il sera peut-être un peu dur de voir Hiro intégrer le groupe matinal. Au programme, un nouveau cours en extérieur et une histoire de rocher qui rappelle quelque peu celle du Hidamari Jizou. Et les deux senpai ayant pris la vedette cette semaine, pas de bain de Yuno pour cette fois...

Hetalia Axis Powers 52



Belle idée d'avoir fait revenir Chibitalia pour la fin de la... seconde partie, puisqu'une troisième est déjà prévue...

A part cela :

- Un peu surmenée, Gahaku... ? (Ookami Kakushi 09)
- Quand Misaka nous joue Hidamari... (To Aru Kagaku no Railgun 22)
- Kakihara... encore très bien (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 48)
- Ces fleurs sur la tête ont dû lui rappeler des choses, Ainama (Shugo Chara Party ! 22)
- Elle ne faisait pas que des paroles, Hata Aki (Katana Gatari 03)
- Il s'en est passé des choses : des drôles de dessins, une Myyour, l'annonce d'un film, le prochain épisode dans un mois... (Kaidan Restaurant 15)
- Etait-ce la première fois qu'on avait les trois Gotou réunies... (Redi×Bato ! 10)



03/03/10

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 08



Toujours la prof pour débuter (même s'ils étaient plus nombreux à être présents cette fois en ce début d'épisode) et cette intro nous révèle le thème de la première partie de l'épisode, à savoir la cuisine chinoise, au menu de la cantine cette semaine. On remarquera également que Sae s'est jointe à son tour aux exercices matinaux, reste donc Hiro, mais la connaissant, ce n'est pas partie gagnée. Inspirée par le menu de la semaine, la prof propose au programme du jour le monde maritime, un cours qui aurait pu plaire à une certaine Fuuko. Néanmoins, tout cela fera rater aux filles la dernière chance de déguster chinois, et on notera au passage que Yuno a effectivement des airs de hamster. C'était toutefois sans compter sur les talents culinaires de Hiro qui va régaler tout le monde, et sinon, petite curiosité avec Miyukichi qui passe à la télé, serait-ce un programme du type "J'ai décidé d'arrêter de fumer etc"... La partie A se conclut un peu comme si on était déjà à la fin de l'épisode, la B débute d'ailleurs par le bain; partie B un peu plus sérieuse puisqu'on aborde une histoire de concours et un sujet made in Yoshinoya (qui lui l'est peut-être moins, mais venant d'elle...). Les résultats seront affichés de suite, et si Miyako finit parmi les meilleurs, Yuno obtient un rang assez mitigé : ni bon ni mauvais, mais plutôt vers le bas quand même. De ce fait, elle se pose une énième fois des questions sur elle et le dessin, et comme dans la partie A, c'est Hiro qui endosse l'uniforme de sauveteuse. On n'oubliera pas non plus la contribution de Miyako, notamment dans la dernière scène...

Baka to Test to Shoukanjuu 08



Cela devient de plus en plus un anime de parodies, avec cette fois un épisode sous le signe d'Eva, même si on s'en doutait déjà en voyant l'annonce de la semaine d'avant. Ne manquait que Tachiki...

A part cela :

- Avec ce look, on dirait Myyour (Omamori Himari 08)
- Il y avait eu aussi ce genre de personnage dans Katana Gatari (Omamori Himari 08)
- Pas loin d'un nouveau nice boat, Makoto (Omamori Himari 08)
- AYAHI STYLE pour Anzu & Fuju, pourrait-on dire (Hanamaru Youchien 08)
- Ce poisson-là n'était visiblement pas Houchuu (Chu-bra !! 09)
- Anko était un peu dans la même position que l'héroïne de Biro-n au départ (Kaidan Restaurant 14)
- Après la main droite il y a (déjà) quelques années, voici l'épaule droite (Kaidan Restaurant 14)
- Encore des gens bien connus (Kobato。 20)



 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang