Janvier 2010


27/01/10

Katana Gatari 01



Yukarin, kawaii yo, Yukarin
Elle s'est faite attendre mais voici la dernière des nouvelles séries de ce mois, qui se distingue également par sa longue durée (une heure) et par le fait qu'on aura un épisode par mois. Bien sûr, les dessins aussi sont un peu spéciaux mais l'ensemble était assez agréable pour cette première, et on pourra remarquer que ça parlait beaucoup, sans compter la narration à la Anne. Et en parlant de gatari, cela s'approche plutôt de Genji que d'Ihi, pourrait-on dire dans un certain sens, même si Takami- fait plus dans l'Utaware......

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 03



Il suffisait d'en parler et voilà un OP plus fourni pour cet épisode de rentrée, qui voit la prof s'illustrer dès le premier jour, toujours à sa façon, alors que le directeur s'était déjà emporté peu avant. Comme l'année précédente, c'est elle que Yuno et Miyako auront comme prof principale, pas de dépaysement donc, le plus dur étant peut-être de ne pas se tromper de salle, finalement. En deuxième année, il faut apparemment faire un choix sur une option, et Yuno semble ne pas savoir que choisir. Quant à Miyukichi, que les deux nouvelles ont déjà rencontré (ce que Yuno n'avait pas fait à son époque), elle a semble-t-elle commencé à arrêter de fumer. Après notamment avoir demandé conseil aux deux senpai, Yuno finira par choisir de travailler en deux dimensions (comme Hiro et Sae), donc sur plat, il n'y a qu'un pas à franchir pour penser à autre chose. Miyako, elle, a pris les trois dimensions, en décidant.. au hasard, par un amida. La partie B est consacrée au duo Yuno-Sae, et on découvre que le Kirara se vend plutôt bien (quant au akahon, je pensais plutôt à autre chose, mais c'est la faute de Tatakau Shisho). Après le salon de coiffure, voici le café, où Sae explique qu'elle aussi hésite, à savoir choisir entre dessin et écriture (elle n'a qu'à se mettre aux light novel)... mais comparer cela à l'expression qui dit qu'on finit par ne rien avoir en courant deux lièvres à la fois, c'est un peu dur, Yuno. Et l'ED n'a pas changé, sera-t-il ainsi jusqu'à la fin...

Baka to Test to Shoukanjuu 03



Episode a- ! et Nabeshin, mais on dirait vraiment du Shaft, et on a là un beau duel de narration avec Durarara...

A part cela :

- Mu, muri desu... (KIDDY GiRL-AND 15)
- Nodame-Rui, même combat (Nodame Cantabile Finale 02)
- Etait-ce trop tentant pour Yozakura... sans compter que c'est Kaji qui en parle (Durarara !! 03)
- A- ! A- ! A- ! Elle l'a vraiment dit, en plus... (Ookami Kakushi 03)
- Même les personnages l'ont oublié, Nakamura (Tatakau Shisho The Book of Bantorra 17)
- Beato déjà de retour (Tatakau Shisho The Book of Bantorra 17)
- La senpai, c'est un peu la mecha mote iinchou de la série (To Aru Kagaku no Railgun 16)
- La Kamijou attitude a ses adeptes (To Aru Kagaku no Railgun 16)
- Watanabe ! Watanabe ! (Yume Iro Pâtissière 16)
- Petite erreur au quiz : la bonne réponse était évidemment ④ Bustos (Cross Game 42)
- Koyasu... (Hana Sakeru Seishounen 36)
- Même la pub pense DQ (Hanamaru Youchien 03)
- HANAMARU The KINDERGARTEN (Hanamaru Youchien 03)
- Anyamaru Youchien (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo 16)
- Les Kirumin, ça marche un peu comme chez Kobato (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo 16)
- Avec tous ces taiyaki, c'est du côté de chez Kirarin que l'on se croirait ici (Chu-bra !! 04)
- Une fabrique de verre, là aussi on avait vu cela dans ARIA (So・ra・no・O・to 04)
- Mayumayu... (Kaidan Restaurant 10)
- Dans un certain sens, il faut dire que Kobato couve effectivement une maladie (Kobato。 15)



Et bien sûr, félicitations à Nanani- qui a enfin décroché la première place au classement hebdomadaire...

Rétro perso éclair : 2005

Séries

Rang 1

AIR

Rang 2

ARIA The ANIMATION
Paniponi Dash !

Rang 3

Canvas2〜Niji Iro no Sketch〜
D.C.S.S. 〜Da・Capo Second Season〜
Eikoku Koi Monogatari Emma
Futakoi Alternative
Gakuen Alice
Ginban Kaleidoscope
Gokujou Seitokai
Hachimitsu to Clover
Ichigo Mashimaro
Kamichu !
Lamune
Petopeto-san
SHUFFLE !
Yuki no Joou

Un peu l'année des premières : le premier Kyôani-Key, le premier ARIA et mon premier gros Shaft. J'avais même placé Paniponi plus haut à l'époque, mais les choses changent avec le temps, cette série n'est d'ailleurs pas la seule dans ce cas ici. Année assez dense avec beaucoup de rang 3, c'était un peu le début de la fin pour moi, dans un certain sens...

OP/ED Top 10

Pas d'ordre de préférence comme d'habitude



Egalement retenus au départ : AIR OP, Canvas2 OP/ED, DCSS ED1, Goshujin-sama OP, Hachikuro ED1, Kaleidoscope OP, Kamichu ED, Mashimaro OP, Paniponi OP2/ED2, Parakiss OP, Petopeto ED, SHUFFLE OP, Sukisho ED, Sukuran OP, Suzuka OP/ED1, Zettai Shounen OP

20/01/10

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 02



Qui dit nouvelle(s) venue(s) dit pot pour fêter leur arrivée, le coup de la lettre étant apparemment une sorte de tradition. Gâteaux (surtout pour Miyako) mais aussi jeu pour l'occasion, permettant de connaître un peu plus les deux filles, avec un résultat pas réellement probant néanmoins. C'est d'ailleurs le lendemain que l'on découvrira que Maka suit en fait le cursus normal et n'a donc pas de rapport avec le dessin. L'apparition des kouhai se limitera à la partie A, puisque que l'on retourne dans le passé pour la B, où Yuno et Miyako découvrent le salon de coiffure olive (après que Miyako nous eut fait une Aika), tenu par des jumelles. Si l'on voit une (légère) différence chez Miyako, il est plus difficile d'en déceler une du côté de Yuno, et encore moins une qui la rend plus adulte. En revanche, l'ED a bien changé, même s'il ne bouge pas vraiment plus qu'auparavant (déjà que l'OP n'est pas très garni lui non plus -pour le moment ?-), va-t-il changer chaque semaine...

Nodame Cantabile Finale 01



Là aussi, troisième (et probablement dernière, en voyant le titre) saison, un an après la fin de la seconde, mais l'histoire est bien sûr dans la continuité, nos héros sont donc encore chez nous, rentreront-ils au pays avant la fin... Ce qui est sûr en tout cas, c'est qu'on aura toujours droit aux CG...

A part cela :

- Emirin 1, kawaii yo, Emirin 1, a- ! (Baka to Test to Shoukanjuu 02)
- Hanazawa-Tomatsu, kawaii yo, Hanazawa-Tomatsu (Durarara !! 02)
- Pas que l'OP, le contenu aussi rappelle BACCANO (Durarara !! 02)
- Première en japonais pour l'ED, l'OP suivra-t-il... (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo+ 14)
- Est-ce qu'Index va faire à son tour quelques apparitions... (To Aru Kagaku no Railgun 15)
- En faisant plutôt venir des hommes mûrs, cela devrait mieux marcher (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 41)
- La petite nouvelle a commencé la ponte (Shugo Chara Party ! 15)
- Ce n'était pas encore cela, le Miracle Train de l'époque (Tegami Bachi 15)
- Pas de larmes pour cette semaine (Tegami Bachi 15)
- Maintenant que j'y repense, si on avait choisi Minorin pour chanter l'OP... (Seikon no Qwaser 02)
- Au tour de Shaolan (Kobato。 14)
- Anne, 19 ans, a enfin retrouvé Lochinvar (Redi×Bato ! 03)



Rétro perso éclair : 2004

Séries

Rang 1

/

Rang 2

Koi Kaze
Sensei no Ojikan

Rang 3

Aishiteruze Baby★★
Futakoi
Gakuen Alice
Kaleido Star
Kita e。〜Diamond Dust Drops〜
Mahoraba〜Heartful days
Maria-sama ga Miteru
Maria-sama ga Miteru〜Haru〜
Uta∽Kata

Je me souviens avoir dit à l'époque que ça n'avait pas été une grande année au niveau personnel, et ce petit retour me fait un peu confirmer cette pensée, bien qu'en plus des séries ci-dessus, je me souviens notamment des sympathiques petites doublettes Wind-Hanihani et Approach-Wish, la première avait notamment des fins différentes rajoutées sur DVD. Comme bons anime que j'aurais pu également mettre, il y avait les amusants Sukuran et Midori, le fameux Elfen (mais je pense que ce serait trop dur de le revoir) ou le très bon Spica... sinon, la scène où l'on découvre le tableau dans la seconde saison de Hanaukyou avait aussi réussi à me faire un peu peur. Je note enfin quelques goûts amers, comme ToHeart R (les dessins... mais à part cela, c'était plus que correct) et surtout Kakyuu2, je me rappelle avoir été plus qu'enthousiaste après les (deux ?) premiers épisodes, c'est bien moi ça, toujours l'oeil pour déceler les "perles". Et puis, cet enthousiasme s'est réduit petit à petit jusqu'à la fin, et l'anime est (et sera ?) toujours considéré comme un des plus mauvais jamais réalisés (voire le plus mauvais), heureusement qu'il n'avait pas la notoriété d'un Gundam ou autre...

OP/ED Top 10

Pas d'ordre de préférence comme d'habitude



Egalement retenus au départ : Elfen OP, Futakoi OP, Hanihani OP, Kakyuu2 OP/ED, Kaleido ED3, Midori OP, Ojikan OP, ROD ED2, Spica OP, Sukuran OP, Wind OP

13/01/10

Kemono no Souja Erin Soushuuhen 01



Comme annoncé donc, premier des dix épisodes destinés à résumer la série, on notera l'absence d'ED et par conséquent la présence du cast dans l'OP (et il n'y a pas à dire, l'OP est meilleur dans sa première version). Et à peine commencé que c'est déjà dur à regarder, même si on connaît tout désormais, le prochain va donc faire à nouveau très mal...

Hidamari Sketch ×☆☆☆ 01



Un an et demi, c'est le tarif entre chaque série de Hidamari, nous voici donc à la troisième (difficile de faire encore plus, mais c'est déjà bien que le souhait de Tente- se soit réalisé), et on démarre par une histoire d'anglais, c'est peut-être la première fois que l'on voit d'ailleurs cette prof. Les filles avaient prévu de sortir le week-end, mais tout tombe à l'eau quand Yuno reçoit sa copie, créditée d'un cruel 24, la note minimale pour ne pas passer de nouvelle session étant 25. Et c'est ce qui fait apparemment rendre le × de Yuno plus grand que d'habitude. D'après Sae, Yuno aurait même en réalité 22, cette dernière pensant par ailleurs sur le coup au départ à une erreur qui lui aurait remonté la note, joie de courte durée donc. Néanmoins, grâce à l'aide de ses amies, Yuno parviendra à décrocher un joli 100, déchiré au passage. La deuxième moitié de l'épisode constitue le (premier ?) grand événement de cette saison, à savoir l'arrivée de deux nouvelles élèves (mais aussi du net) à Hidamari, dont Maka, qui semble être la nouvelle voix à laquelle Shinbou semble s'être attaché. D'ailleurs, cette Maka est bien différente de celle de Soul ou d'Arashi, puisque très proche de sa vraie voix (pour ne pas dire la même). Il en est de même pour l'autre petite nouvelle, car là aussi, le timbre diffère complètement quand on compare à Baka Test, par exemple. En même temps, on n'est pas seiyuu pour rien. C'est donc avec deux personnages de plus que couleront les nouveaux jours de Hidamari, mais bien entendu (et heureusement), on garde la même recette... même si tout cela ressemblait à un dernier épisode...

Les autres nouvelles séries :



Himari voit Wacchi passer du loup au chat, un Makoto plus sage (?) qui a pris l'allergie de Nyankoi et la tête de Sispri ou Wish, ainsi que du cast de chez Soraoto, pour un premier épisode on ne peut plus classique. Le tout avec une pointe de 11 et d'AYAKASHI...
On dirait du Shaft ou du Gokujou (avec Akio à la place de Jouji) mais ce n'est rien de tout cela (bien qu'ils aient déjà travaillé avec Shaft, cela vient peut-être de là, sans compter que le scénariste entre autres connaît bien la maison), Baka Test a néanmoins des faux airs de Paniponi, même si cela ressemble plus finalement à un Weiβ Survive en plus long et sans cartes. Ce fut meilleur que je ne le pensais, mais j'aurais évidemment préféré quelque chose plus à la Paniponi...
Vampire Bund est en revanche bien de Shaft, même si cette série fait peut-être moins Shaft, et encore, on les reconnaît tout de même bien avec ce premier épisode qui se passe presque entièrement sur un plateau télé. Il faudra probablement attendre la suite pour en savoir un peu plus là-dessus...
Quelques têtes à la Yozakura, un duo de voix que je n'avais pas entendu depuis un moment (je ne compte pas AD Kobayashi), un motard à la Makoto, Wacchi en guest star, c'est ce que je retiens pour cette première assez sympathique de Durarara, mais il faudra voir où cela va nous mener...
Ookami Kakushi rappelle inévitablement Higurashi (en même temps, on y retrouve le créateur), mais aussi 11eyes ou H2O (alors que je pensais Pantsu à l'époque), et avec Hiroshi qui joue le père d'un Hiroshi ou Shiraishi qui s'en va après un épisode, on peut espérer bien s'amuser...
Reinya, à l'instar d'un Kirarevo, met en vedette une Momusu, mais cette série semble bien plus courte et bien moins en vue. Cela n'empêche pas néanmoins Hata Aki de pointer son nez ici aussi, malgré toutes ces séries qui l'occupent, mais on n'est plus du tout surpris par tout son travail...
Le titre commence par Sei, on y retrouve dès le départ Fuju, Ainama & Minorin, mais ce n'est pas Blacksmith, d'autant plus que les deux premières ont échangé leurs positions niveau poitrine (shine) et que la troisième a plutôt une tête à sortir dans Rosapan. On rajoutera également l'Element hunter Sanpei, une Ayahi qui se lâche encore plus que dans Sasameki mais qui disparaît déjà (reste néanmoins la prof), et de nombreux plans qui ressemblaient à des censures, mais on voyait tout de même quelque chose par moments... En tout cas, Qwaser devrait être amusant lui aussi...
Uo ! Uo ! Uo !, mais aussi Honi honi (voire Agneeeeeeeeees pour les autres), devait-on se dire en voyant l'héroïne de Hanamaru et ses airs évidents de Potemayo, on dirait une sorte de Kojika en plus gai (pour l'instant). Et si on mélange les images de l'ED avec la musique de l'OP de Chu-bra !!, on obtient NEEDLESS. Enfin, comme Kanamemo, on reprend les illustrations de fin à la Shaft, c'était d'ailleurs Kobayashi pour cette première. Sinon, on n'aura donc qu'une seule série sur Teletou le dimanche soir puisque la deuxième place est prise par une rediffusion de Keroro. Dans ce cas-là, ils auraient pu alors prévoir deux fois plus d'épisodes pour Miratore...

Tiens, j'en avais oublié une (voire plus, si cela se trouve)...

Classement personnel de cet automne

Kimitodo/Sasameki
.
Arashi
.
Cross/WA/Miracle
.
Seizon
.
Iinchou/Anne/Nyankoi/Kobato/Yumepati
.
etc

Une saison qui fut assez homogène dans l'ensemble, j'ai plus été étonné par les OP/ED, je pensais que plus sortiraient du lot. La preuve, on y retrouve quelques-uns qui n'étaient pas dans mon top précédent alors qu'ils auraient pu y figurer (mais ils n'avaient pas terminé loin, bien sûr). Pour en revenir aux séries, le meilleur point peut-être finalement, c'est qu'elles étaient bien réparties, il n'y avait pas de journée ultra chargée (j'ai encore en tête le dimanche soir avec Anne-Hanasakeru-Guin-Shangri-Tayutama/Prilover-Arashi/Kanamemo-TTT-Saki)...

A part cela :

- Saten x Himura, c'est chaud (?) (To Aru Kagaku no Railgun 14)
- La 2D est un tout petit peu revenue, peut-on espérer quelque chose pour cette nouvelle année... (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 40)
- Pour en arriver là, ils ne savent plus qui présenter comme personnages (Shugo Chara Party ! 14)
- Finalement, même en changeant la rubrique, c'est la Clover qui prend tout (Shugo Chara Party ! 14)
- A quoi cela sert de couper là si c'est pour dévoiler le résultat dans l'annonce du prochain épisode... (Yume Iro Pâtissière 14)
- C'est devenu comme Cookin' Idol... où est passée Watanabe... (Yume Iro Pâtissière 14)
- Edelweiss & Inko cette fois, on y retrouve de plus en plus de choses (So・ra・no・O・to 02)
- Est-ce qu'elle perdrait des cheveux au-dessus... (Kobato。 13)
- Hanazawa x Chiwa : un (grand) arbre détruit. Au tour de Peya-Noto... (Kobato。 13)
- Cette fois, ils se sont un peu retenus pour les révélations (Kimi ni Todoke 14)



Rétro perso éclair : 2003

Séries

Rang 1

/

Rang 2

D.C. 〜Da・Capo〜
Full Moon wo Sagashite
Kimi ga Nozomu Eien

Rang 3

Ai Yori Aoshi ~Enishi~
Binzume Yousei
HAPPY★LESSON ADVANCE
Kaleido Star
Mahou Tsukai ni Taisetsu na Koto
Nanaka 6/17
Tenshi no Shippo Chu!
Ultra Maniac

Ce doit être l'année où ma liste de séries regardées a commencé à réellement grossir, mais étonnamment, pas énormément à retenir, mais il s'y trouve deux séries qui continuent de me marquer, à savoir DC & Kiminozo. Ce sont également deux anime controversés, qui ont quand même eu du succès mais qui doivent avoir une grande majorité d'anti (en même temps, vu que je les ai choisis, cela paraît logique). On y retrouve aussi quelques suites (je me souviens d'ailleurs qu'on parlait à l'époque d'une troisième saison de Tenshi no Shippo qui ne viendra finalement jamais), ainsi que le "bon" Mahou Tsukai. Et en voyant Kaleido, j'avais oublié que Haibane avait été le premier grand rôle de Hirohashi. Evidemment, il y a donc pas mal d'autres séries à citer et que j'aurais pu retenir si j'avais meilleur goût : le délirant Fumoffu (le premier -et seul bon, selon pas mal- Kyôani), DN ANGEL (j'avais une certaine affection pour cette série maintenant que j'y repense), Nadja, Narue et Stellvia (les premiers rôles principaux -je crois- de Koshimizu, Noto et Aipon -et les débuts d'angela-), Onetwi (le début du duo de Sutopani), Tsukihime (un anime que j'aimais bien, mais là aussi assez critiqué, surtout par rapport au jeu), Narutaru (Heartfullbokko), Popotan (que l'on retrouvera par la suite pour le Uma uma), Mahoro saison 2 et son fameux dernier épisode (qui est passé au début de l'année), le très intéressant Kino et le remuant ROD, ouf...

OP/ED Top 10

J'ai hésité un moment à remettre ETERNAL SNOW, mais comme il est tout de même passé trois fois...
Pas d'ordre de préférence comme d'habitude



Egalement retenus au départ : DC ED1, DNA OP, Fumoffu OP, Kaleido OP2/ED1/3, Matantei Loki OP, Narue OP, Onetwi OP, Stellvia OP/ED2, Yamiboushi OP

06/01/10

So・ra・no・O・to 01



En attendant K-ON ! saison 2, voici donc Sorawoto, qui mélange aussi un peu Ghibli, ARIA, Sutopan voire Elfen, avec du français et Tomatsu à l'ED... mais surtout également une Gahaku ordinaire. Quant à Teletou, ont-ils décidé de se montrer plus indulgents, car après Tegami Bachi...

Sasameki Koto 13



Une fin 2828, elles n'ont plus qu'à se marier au point où on en est. Sumi confirmera jusqu'à la fin sa popularité, et j'ai cru au duo de Juuden au départ, pardon à Tomohane. Un dernier épisode qui me rappelait un peu Tokimemo (un peu plus et Kazama finissait comme Mina), pour un anime très plaisant, on saluera notamment la prestation d'Ayahi, ce fut du grand art chaque semaine. Une pensée sinon pour le pauvre Akemiya, malheureux du début à la fin. Et pour l'histoire, à chaque fois que j'entendais le passage de l'ED derrière les sponsors, il me rappelait celui de Manabi...

Je passe déjà au bilan, puisque Hana Sakeru -entre autres- va prendre encore un peu de temps avant de se terminer...

Classement personnel de cet automne

Kimitodo/Sasameki
.
Arashi
.
Cross/WA/Miracle
.
Seizon
.
Iinchou/Anne/Nyankoi/Kobato
.
Shugo
.
Hetalia/Marigali/Higepiyo/Blacksmith/Kaidan/Asura/Tegami/Umineko/NEEDLESS/Hanasakeru
.
Erin/Main/Ontama/Kämpfer/Shisho/Railgun/Soraoto/Koihime/Kirumin/Nogizaka/11/Kiddy/Weiβ/Element/QB

OP/ED (pas d'ordre) : Asura/OP Cross/OP Erin/ED2 Hanasakeru/ED Kimitodo/OP Miracle/OPED Sasameki/OP Seizon/OP Tegami/OP

A part cela :

- Il a fallu attendre, mais les détectives sont enfin formés (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo 13)
- Quelques ajustements et on retrouverait une scène de Sakura (Kobato。 12)
- Débuts officiells, avec OP et ED donc... mais aussi sans censure (Redi×Bato ! 01)



Kobato。 12

Rétro perso éclair : 2002

Séries

Rang 1

Azumanga Daiou
Kanon

Rang 2

Chicchana Yuki Tsukai Sugar
Full Moon wo Sagashite
Piano
Sister Princess RePure

Rang 3

Ai Yori Aoshi
Haibane Renmei
HAPPY★LESSON THE TV
Pita Ten
Princess Tutu
Saishuu Heiki Kanojo
Shichinin no Nana
Super GALS ! Kotobuki Ran

Mes deux premières grosses séries, même si cela fait drôle de revoir ce Kanon avec ces dessins après avoir vu la version Kyôani. Azu reste chez moi inégalable dans le genre, Piano est un modèle d'anime dans lequel il ne se passe strictement rien -ce qui me plaît, donc-, Saikano doit être la série la plus triste que j'ai vue à ce jour, Full Moon la plus longue -je pense- que je place à ce niveau, et le coup de coeur serait -pourquoi pas- pour Tutu. Cette année marque également peut-être l'affirmation du moe et de la Kugimania, avec Rizelmine ou Pita Ten notamment...

OP/ED Top 10

Ou plutôt 8+2, puisque deux de 2001 reviennent pour cette année...
Pas d'ordre de préférence comme d'habitude



Egalement retenus au départ : Full Moon ED1, HAPPY LESSON OP, OneTea OP/ED, Pita ED, Saikano ED, SispriR OP/ED, Sugar OP

 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang