Archives Décembre 2009


30/12/09

Redi×Bato ! 01



Ou Ladies VS Butlers, même si les premières semblent bien plus nombreuses. AT-X, Xebec, ces dessins, Peya comme héroïne : non, ce n'est pas Kanokon, mais là aussi ce sera service sur service. En même temps, on est sur AT-X (des censures en revanche, était-ce une exception avant la vraie diffusion...) et ceci était également une avant-première, mais sur la chaîne elle-même, sans OP ni ED, mais présentée par les voix. En tout cas, avec Chu-bra, les fans du genre sont déjà gâtés...

Chu-bra !! 01



Cela devient une habitude, avec une avant-première sur le net avant la diffusion à proprement dite, sur AT-X. Et quand on voit ce premier épisode, il s'agit effectivement d'un anime bien taillé pour la chaîne...

Miracle☆Train〜Ooedosen e Youkoso〜 13



Même à vingt ans, Akari, kawaii yo, Akari.
On finit par un scénario que ne renieraient pas les protagonistes d'Arashi, Akari étant montée dans un Miracle Train en test -et qui par conséquent ne contrôlait pas le temps- et ayant alors un peu tout déréglé, notamment le "diagramme" (ou planning peut-être, voire graphe), que Hiroshi a dû réparer comme il pouvait avec un deuxième, en plus de devoir effacer les souvenirs d'Akari et Roppongi pour permettre à la première de retourner dans le monde réel. C'était sans compter sur la montre perdue qui l'a faite revenir dans le train, bouleverser encore les choses et créer un troisième "diagramme" en ramassant à son tour la montre lorsque Hiroshi a tenté de remettre à nouveau de l'ordre (c'est cette dernière chose qui avait causé les perturbations), la coinçant de nouveau dans le train. Hiroshi, de plus en plus pressé par les garçons, a fini par jouer les vilains (et quel vilain : Geass, téléportation...) afin de tout rétablir en effaçant à nouveau les souvenirs d'Akari, qui se révèle prête à cette fatalité. C'était oublier Ishida qui stoppe celui qu'il appelle numéro 12, mais lorsqu'Akari finit par descendre du train, on peut penser qu'elle ne se souvient finalement pas de toute cette aventure... avant de la voir revenir et se tourner vers Roppongi. En même temps, cela ne s'appelle pas Miracle Train pour rien, même Ishida (dont l'identité restera floue) a l'air d'avoir fini par accepter son concept et son existence. Une jolie fin qu'on n'attendait peut-être pas de la part de cette série car cela allait parfois dans tous les sens, mais c'est une des raisons pour lesquelles ce fut du bonheur chaque semaine, c'est donc bien triste que cela se termine déjà...

Natsu no Arashi ! 〜Akinaichuu〜 13



Le remake du remake, le retour de la vengeance où n'importe quoi d'autre : on finit donc comme on avait débuté et terminé la première saison, avec cette fois des kiwis après les fraises et les cerises. La partie A commence d'ailleurs par un autre standard, à savoir le roman de Hajime, qui annonce un peu le thème de ce dernier épisode et peut-être de la série. On peut peut-être chambouler comme on veut le passé mais le destin est le destin, ce qui doit arriver arrivera, et c'est ainsi que dans cette nouvelle histoire, on retrouve Arashi et Hajime quelques années plus tard, cette dernière venant en fait du futur pour lui annoncer leur séparation, puisqu'ils ne se reverront apparemment pas l'été suivant (c'est avec un autre garçon qu'elle a voyagé jusqu'ici). Autres choses auxquelles on est habitué, Naba qui demande à nouveau de ramener du lait périmé dans le passé, le cri d'Arashi qui vient de l'extérieur, et bien entendu Sugita qui manque cette fois de lait. En revanche, ce qu'on attendait tous pour la fin est donc arrivé : il a enfin reçu son sel, reste à savoir s'il a bien pu le savourer. Aipon, elle, arrive encore à oublier une commande alors que Yasumoto est carrément sur place, mais événement là aussi puisque les deux filles lui servent la bonne chose, le problème étant le goût. Car le contenu principal de l'épisode, c'est donc une nouvelle affaire de fruits piégés, qui sont au nombre de trois (Hajime, Arashi & Kaya) et qui seront récupérés par Aipon après un accident. Finalement, deux seulement pourront être ramenés du passé, mais peu importe, puisque cela signifie que le troisième est donc destiné au pauvre Yasumoto, dont on ne se soucie pas du sort (et qui se vengera cependant sur Hajime avec une... papaye). Néanmoins, à l'instar des deux fois précédentes, Kaya s'en prend encore plein les dents, la paire Aipon-Hocchan ayant également préparé un kiwi "explosif". Pour finir, une dernière partie C à laquelle tout le monde participe (comme dans la première série) et qui concerne sans surprise la série elle-même (comme dans la première série), puis Aipon sort comme réplique... la sienne. On conclut par Hajime et Arashi, le premier voulant croire en fin de compte que les choses ne sont pas décidées à l'avance mais par leurs actes futurs, et c'est donc ainsi que se finit cette seconde saison, un peu plus axée comédie, peut-être. C'est évidemment avec l'auteur original que l'on ferme, et on ne devrait pas en voir plus, mais qui sait...

WHITE ALBUM 26



Finalement, pas de Sukuizu mais quelque chose d'un peu plus profond, la vraie déesse salvatrice étant celle de départ, à savoir Yuki. C'est en fait un traumatisme qui lui avait fait perdre ce souvenir, et c'est ensuite que sont apparues les autres filles, dont il a fini par se libérer progressivement, mais était-il nécessaire d'aller jusqu'à... et on peut confirmer les nombreuses connexions déjà présentes à l'époque. La première partie avait été un peu difficile à suivre avec toutes ces situations et conversations énigmatiques, mais la seconde a donc dévoilé les choses petit à petit, avec en plus un Touya dont on connait les aventures. Reste tout de même des zones d'ombre, est-ce une fin Yuki (voire Tomatsu, qui a eu la vedette au C), une fin Minna no Touya ou bien une fin Touya tout court, la conclusion recherchée étant peut-être tout compte fait celle d'un Touya libéré (comme s'il ne s'était pas déjà assez libéré dans cet anime -dans un certain sens-), retrouvant sa raison d'être (ça ne veut rien dire mais ha ha ha). Le gros bémol cependant, c'est... l'absence de Tamaru dans ce dernier épisode... et peut-être aussi les dessins, notamment dans la partie C. Partie C où la mère a par ailleurs un peu changé, se faire appeler babaa l'a vraiment marquée, on dirait...

Les autres fins de séries :



Umineko n'a clairement pas l'intention d'en finir là, on a en gros terminé (?) la partie Beato, qui était apparemment destinée à perdre. Au final, ce n'était pas exactement ce que j'imaginais de la part de cette série avec tous ces drôles de combats, mais c'était assez drôle par moments, on peut notamment remercier Saaya, Hocchan ou autres...
Tout est redevenu normal ou presque pour Asura, on retiendra le boss final qui finit un peu comme celui de Kyoushirou. S'il a fait sa déclaration à Aipon, il semble que pas mal de routes semblent encore possibles pour le héros. Et sachant qu'il y a un troisième monde, il serait logique d'aller y jeter un coup d'oeil. Après tout, les numéros des épisodes font trois chiffres... mais dans le cas où on irait aussi loin, il nous faudrait au moins huit mondes...
Cela a effectivement été une longue année (plus qu'une année, même), mais une fin comme celle d'Erin nous fait oublier un peu cela, même si la conclusion crainte en voyant les images de la semaine dernière aurait été grande, heureusement qu'Erin n'a pas tellement de poitrine (shine). Ishida a finalement été vaincu en un coup, et Dokuo était en fin de compte vivant, la plus grande interrogation étant évidemment : qui est le père... ? Au vu de la tête, on pourrait supposer Suzumura, et dans ce cas, pauvre Tomura, donc. Puis enfin, surprise quand ils annoncent un épisode suivant... qui est en fait le premier d'un condensé en dix épisodes de la série : s'ils pouvaient réduire à ce point, autant alors s'être contenté de dix épisodes dès le déb... ah non, ça il ne faut pas le dire...
Du côté de Anne, cela s'est aussi achevé de belle manière après toutes ces dures semaines, et c'était bien sûr l'occasion de revoir un peu tout le monde (Poruo...). La grande-soeur exceptée, personne n'a réellement changé au final, et je disais la dernière fois que son bateau pouvait toujours sombrer : cela restera éternellement possible vu où l'on s'arrête. Après, il y a tout de même l'oeuvre originale, et si un jour, on décide de poursuivre en anime...
On termine donc avec du sérieux pour Soraoto, même l'ED était normal (la première fois depuis le premier), et vu que Mikishin ne s'est pas vraiment montré, on ne devrait pas en rester là. Quoiqu'il en soit... Sohara, kawaii yo, Sohara...

A part cela :

- Une chasse à la ARIA... même l'eau était présente (Sasameki Koto 12)
- Tiens, QB n'était pas terminé (To Aru Kagaku no Railgun 13)
- Même quand cela change un peu, c'est toujours Watanabe (Yume Iro Pâtissière 13)



Rétro perso éclair : 2001

Séries

Rang 1

/

Rang 2

Chicchana Yuki Tsukai Sugar
Jungle wa Itsumo Hare Nochi Guu
Kokoro Toshokan
Sister♥Princess

Rang 3

Chance Triangle Session
I ! My ! Me ! Strawberry Egg
Otogi Story Tenshi no Shippo
Super GALS ! Kotobuki Ran

Avec Sispri & Tenshi no Shippo, mais aussi Comipa (que j'ai hésité à mettre), c'est un peu le début pour moi des jeux et autres harems si chers à Sugisaki. Un autre anime que j'ai pensé à placer est le très très bon Pretear, et Strawberry Egg est surtout là pour sa fin, Sugar & Kokoro Toshokan pour le coeur (kimo) et Jungle Guu pour le rire. A noter par ailleurs qu'on y retrouve les premiers rôles principaux de Chiwa (Kokoro), Akenon (Strawberry) & Nacha-n (Sispri, on pourrait peut-être même rajouter Mocchi-), ainsi que les débuts de Hirano (Shippo). Il y en avait peut-être d'autres, mais je n'ai pas cherché plus loin...

OP/ED Top 10

Pas d'ordre de préférence comme d'habitude



Egalement retenus au départ : Chance Triangle OP, Comipa ED, Jungle Guu OP, Kokoro ED, Mahoro OP, Sispri ED

Autant d'OP que d'ED, c'est rare, et ce sera peut-être la seule fois...

23/12/09

Miracle☆Train〜Ooedosen e Youkoso〜 12



Akari, kawaii yo, Akari
Elle était donc elle aussi une cliente du train, et ce depuis un an, la faute à une perte de mémoire (et Ishida était finalement arrivé après elle). Et avec le retour de certains souvenirs, notre Akari s'est donc envolée, triste jour pour les lolicon... mais ce qui est encore plus triste, c'est la disparition de la pub d'Irino...

Natsu no Arashi ! 〜Akinaichuu〜 12



Deux invitées de prestige cette semaine : Gahaku (qui est mangaka, ça ne s'invente pas) & Koshimizu (mou yurushite yare yo). La première bloque sur une scène de baiser tandis que la seconde vient la presser à cause du délai, et nos héros vont alors être demandés à aider l'auteur pour cette scène... impliquant donc de se mettre en action. Plusieurs couples (du kimashi au a- ! en passant par du "normal") vont être suggérés et se succéder mais chacuns d'eux seront stoppés à un moment ou un autre, même Nogizaka ne ferait pas mieux. Certains amèneront Hajime et Arashi à montrer une certaine jalousie, et finalement, Gahaku trouvera plus ou moins l'inspiration sans que personne n'aie besoin de se sacrifier... avant que l'on ne découvre que derrière elle se cachait l'autre Sugita habitué du coin (Gahaku qui devient Sugita, cela rappelle l'épisode de Zetsubou où on avait mélangé les voix). Quant au Sugita du sel, ses efforts ont encore été vains, Koshimizu s'amusant même à faire passer la salière sous son nez. Pour l'anecdote, on remarquera que Gahaku rencontre encore une Kanako (celle de Nyankoi était en plus aussi là), que Naba commence à contaminer les autres avec ses danses et que l'épisode n'était pas avare en chansons cette semaine, on retiendra particulièrement celles de Gahaku et de Sugita. Pas de partie C non plus cette fois, mais la plus grande déception, c'est qu'il n'y a pas eu de dessin de Gahaku, moi qui m'attendais à ce que ce soit elle pour la fin...

Konnichiwa Anne 〜Before Green Gables 38



Eggman ! Eggman ! Eggman !
Après toutes les galères qu'a connues Anne, pendant lesquelles on se redisait à chaque mésaventure : "Si à l'époque, elle avait accepté de partir avec la prof...", les voilà donc de retour, coïncidant par conséquent avec la fin de toute cette misère. Et on n'avait pas seulement eux puisque le prof Muska était aussi là, et des noms devenus bien nostalgiques ont également été cités. Il y a toujours le risque que son bateau coule au prochain et dernier épisode, mais qui oserait y croire...

WHITE ALBUM 25



Effectivement, on ne compte plus toutes ses déesses, on aurait dit Sentigra...

Seitokai no Ichizon 12



A- !
A peine sa déclaration faite que Mafuyu se met de nouveau en valeur pour la dernière, cette fois grâce au fameux Nakameguro, qui existait réellement. Malgré tout cela (et aussi les parodies), ils ont réussi à conclure de jolie manière (façon jeu, certes), et en parlant de jeu, c'était donc à cause d'Aka-chan que Sugisaki s'y était mis. Une série un petit peu spéciale (mais ça l'est toujours avec Hanada-daisensei) et quant à une seconde saison, je ne sais pas, je dois dire. En tout cas, personnellement, le passé de Sugisaki m'intéressait bien plus... et c'était un des rares anime -je crois- où les invités devaient être plus connus que le cast régulier...

Les autres fins de séries :



Jusqu'au bout, Kämpfer se sera amusé avec les voix, ce fut également le cas dans cette dernière qui n'en était donc pas vraiment une. Ils ont alors pu encore s'en donner à coeur joie, on notera notamment Lum (ils l'avaient déjà faite, certes) ou la réplique made in Nanoha. En attendant une éventuelle suite pour cette série...
Une nugumin pour conclure et régler (temporairement ?) toute cette histoire de malédiction chez Nyankoi. D'ailleurs, au final, on n'a pas vraiment pensé à cette affaire tout au long de la série, et concernant la possibilité d'une seconde saison, c'est encore le flou là-dessus. En revanche, on retrouvera Gahaku (étincelante jusqu'à la fin) dès le début de l'année prochaine, même jour, même heure, même chaîne. Dans un rôle plus à la Pantsu, néanmoins...
Blacksmith se termine sans vraiment tout régler, mais on finissait par s'en douter à un moment de la série. Ce ne serait donc pas normal si on n'avait pas de suite dans un avenir proche... et puis avec Fuju, rien ne se refuse...
Festival musical pour terminer chez Koihime, on se rendait effectivement compte que l'histoire n'avançait pas vraiment (mais c'est ce qui me rendait la chose plus sympathique) et l'annonce d'une nouvelle saison (au printemps prochain) est donc tout sauf une surprise. Il faut dire qu'avec tous ces personnages, en plus...
Notozaka finit un peu comme il avait commencé, à savoir avec du bain, et si la relation entre les deux s'est encore renforcée, on attend toujours qu'ils passent à l'acte. Cela n'a donc pas permis à Satorina de se mettre plus en évidence, mais elle finit cependant sur une note optimiste. Le problème pour elle, c'est qu'il n'y aura pas de semaine prochaine... mais une saison prochaine, oui peut-être, comme les soeurs le disent à la fin... sauf sur ytv où l'on a eu droit à des imitations de Noto, mais il y avait quand même le "mate ne"...
Un reset à la CLANNAD, des explications à la Asura, des rebondissements qui s'enfilent comme des perles en trente minutes, Yuka qui finit en sous-vêtements : 11 eyes était déjà bien amusant jusque-là (notamment grâce à Yuka, il faut le dire), mais ce dernier épisode a fait très fort, et on conclut par ce qui ressemble à une GOOD END (pas HAPPY ni TRUE donc) avec seirei kaigi, voire BAD dans un certain sens. Rien n'exclut donc de se revoir... parce qu'on l'attend toujours, l'épisode en maid...

A part cela :

- Me ga, me gaa ! (Umineko no Naku Koro ni 25)
- Sogebu (Asura Cryin'2 12 (25))
- Oboeta ! (KIDDY GiRL-AND 10)
- Ii saishuukai datta (To Aru Kagaku no Railgun 12)
- Personne n'a choisi Nadeshiko... en même temps, comme c'était l'intrus... (Shugo Chara Party ! 12)
- Le gag de la peau de banane revient à la mode ces derniers temps (Yume Iro Pâtissière 12)
- Nouvel eyecatch, version × tama (Cross Game 38)



Sinon, il n'est certes pas rare de voir des épisodes de saison, c'est-à-dire qui concernent Noël ici, mais ce doit être la première fois que j'en vois autant...

Rétro perso éclair : 2000

(Très courte) Séquence nostalgie de cette décennie, en commençant logiquement par l'année 2000 :

Séries

Rang 1

/

Rang 2

BOYS BE・・・

Rang 3

Gravitation
Omishi Mahou Gekijou Risky☆Safety

Evidemment, c'était un peu le début pour moi, il n'y en avait donc pas beaucoup. Concernant BOYS BE, je me souviens aussi que j'adorais (et c'est toujours le cas) la bande-son, et Gravitation (dont j'aimais bien les chansons aussi) devait être le premier BL que j'ai vu, c'est d'ailleurs à ce jour le meilleur aussi. S'il fallait citer d'autres anime, ce seraient Trouble Chocolate, Excel Saga (Nabeshin...) et Daa ! Daa ! Daa !, sans oublier les inévitables Sakura et Love Hina...

OP/ED Top 10

Pas d'ordre de préférence comme d'habitude



Egalement retenus au départ : BOYS BE OP, HAND MAID May OP, Love Hina OP, Trouble Chocolate OP

Comme toujours, une grande majorité d'ED, j'ai d'ailleurs hésité un moment à séparer OP & ED et faire donc deux classements, je me contenterai finalement d'une liste de retenus puisque la plupart des OP y sont. Pas d'ordre donc, mais s'il fallait en choisir un seul, ce serait sans conteste Platina...

16/12/09

Miracle☆Train〜Ooedosen e Youkoso〜 11



Mayu mayu, kawaii yo, Mayu mayu
Le dimanche soir sur Teletou avec cette voix, j'ai cru au départ à Skibi, avant de vite me rendre compte que ce n'était pas Marina. Et après quelques épisodes bien loufoques, on a donc retrouvé une jolie mais triste histoire... et un peu effrayante aussi, il faut le dire (le coup du téléphone ou du reflet). Du coup, je ne savais presque plus si je pleurais ou si je tremblais, et j'avoue aussi avoir souri, mais ça, c'est à cause de Kurokami. Et puis, il y avait Ishida qui a sorti plus de tsukkomi qu'à l'accoutumée, même dans l'annonce du prochain épisode (en plus de jouer les employés de gare). Néanmois, c'est pour tout cela qu'on aime ce train...

Natsu no Arashi ! 〜Akinaichuu〜 11



Cela démarre fort avec Maka qui se retrouve subitement et inexplicablement grandie de quelques années, et ce le jour de son anniversaire (au passage, on aura droit à une nouvelle explosion de maquette). Peut-être une histoire d'astres comme le dit Hajime, chose qui n'était pas arrivée depuis l'affaire de la majokko Hocchan. La première chose pour l'héroïne du jour est évidemment de ne pas se faire repérer par Hajime, et elle se fait alors passer pour son autre grande-soeur, (Shiraishi) Ryouko. Entre temps, Arashi l'avait néanmoins reconnue et joue le jeu, ce qui fait que Kaya croit aussi à cette histoire, au grand dam de Maka qui souhaitait absolument son aide. C'est ainsi qu'elle apprend de Kaya que tout le monde prépare une surprise pour son anniversaire, et du coup, il devient impossible de lui révéler son identité. Elle pourra cependant se rendre compte lors des préparatifs de toute l'affection que portent les autres personnages à son égard, l'occasion d'un nouveau flag (?) avec Hajime. En fin de journée, elle finira par revenir à la normale et feindra son étonnement en entrant dans le café (on reconnaîtra bien là Maka, douée pour être bou), pour ce qui était peut-être son plus joyeux anniversaire, si cela se trouve. Et après deux semaines d'absence, la partie C est de retour, et si les dessins représentent clairement Dorameon, l'énigme concernait finalement Wataru. Et pour l'illustration, on retrouve Hatenkou & Marihori...

Sora no Otoshimono 11



Tomoko, kawaii yo, Tomoko ? A- !
Sohara, kawaii yo, Sohara
C'était donc ☆ (qui nous a fait une Kämpfer), la fille de l'OP, avec la peau un peu plus claire, et c'est finalement Miku que l'on retrouve (moi qui trouvais que la version de l'OP allait bien à Momo-i). Alors qu'on a du sérieux et que la fin approche, c'est toujours le chaos dans cette série mais on ne s'en plaindra pas. Et comme d'habitude, une reprise pour l'ED (Alice cette fois), et des images mélangeant Issho ni Training & Rocky...

Kemono no Souja Erin 48



Numéro... euh... Dokuooooooooooooooo
Un concurrent de moins pour Tomura...

Nyankoi ! 11



"Ore ga dare ka ni niteru ? Sore wa gensou da ! Sono fuzaketa gensou wo buchi ko..."
Ils l'ont fait, ils ont osé le faire, merci infiniment. Iguchi racontait dans la radio de Yuushaou notamment qu'on leur laissait pas mal de liberté niveau improvisations (il suffit d'entendre Gahaku pour s'en apercevoir... bon en même temps, c'est Gahaku), en particulier sur les eyecatch, celui d'Uryocchi faisant d'ailleurs peut-être référence à cela. Néanmoins, je doute donc que l'idée de Kamijou vienne d'Asanuma (mais sait-on jamais), et qu'ont dû en penser Iguchi & Satorina... puis tant qu'on y est, vu sa nouvelle apparence, ne manque plus qu'il nous fasse Ikuto pour la dernière...

NEEDLESS 24



Un dernier épisode dans un style... dernier épisode là aussi (ce qui n'est peut-être pas si fréquent ces derniers temps), avec le plaisir de retrouver 39doooooooooo pour la fin, même si tout est allé un peu vite. Il fallait du sérieux dans cette seconde partie mais c'était globalement assez drôle, et cela fait donc du bien de voir une... conclusion. Ii saishuukai datta...

Queen's Blade Gyokuza wo Tsugu Mono 12



Hirano, kawaii yo, Hirano
Elle a finalement servi à quelque chose pour la fin, il faut dire que tout le monde y a mis du sien (dernier épisode oblige) pour vaincre le boss final Ishida, disparu aussi vite qu'il n'était sorti. Cette seconde saison a vu les choses avancer et passer enfin aux choses sérieuses avec le tournoi, et si on a une troisième saison, est-ce que ce sera avec la bande des trois...

A part cela :

- Plus fort que la Yukari Guruma (Sasameki Koto 10)
- Elle est bien revenue... et elle a ramené Apollo avec (Asura Cryin'2 11 (24))
- Et un Geass (KIDDY GiRL-AND 09)
- Il a mis le temps, mais le mari de Shizuka est enfin là (Kämpfer 11)
- Choisir entre une ou trois jolies filles, la question ne se pose même pas (Kämpfer 11)
- Et normalement là, on est parti pour une autre saison (Kämpfer 11)
- Et deux Geass (To Aru Kagaku no Railgun 11)
- Il avait raison, la route Mafuyu était donc la plus simple... en même temps, on pensait tous un peu pareil (Seitokai no Ichizon 11)
- Finalement, ce n'était pas un poil de nez (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 37)
- Ii no ka Teletou (Tegami Bachi 11)
- A- ! (Yume Iro Pâtissière 11)
- C'est le même... version de Noël, certes, mais c'est le même (Cross Game 37)
- Maintenant que c'est terminé et que personne ne peut plus les voir, Koyasu a décidé d'en finir avec Yamada (Hana Sakeru Seishounen 33)
- Eternelle NERV (Nogizaka Haruka no Himitsu Purezza♪ 11)
- Ii saishuukai datta. Et bien sûr, nice eyes. (11eyes 11)
- Joli arrêt, on reconnaît bien là Abe (Kimi ni Todoke 11)



09/12/09

Nogizaka Haruka no Himitsu Purezza♪ 10



Je disais WA la semaine dernière, mais je ne pensais pas que cela y ressemblerait autant, cette Mio s'appelait en plus effectivement Yayoi. Et comme d'habitude, cette série aussi aime s'amuser avec les voix : les vrais noms, Takagi qui parle des autres et d'elle-même en des termes plus que flatteurs, 17 sai qui refait le coup de Mizuho de la fois précédente (d'ailleurs, en parlant de répétitions, on a également eu le coup de la banane -c'était néanmoins autre chose la première fois- et le cri de HTN), et surtout le BL New Last Emperor HTN, présenté par Tachiki. Du coup, on l'imagine encore moins devenir comme Touya, même s'il les a déjà presque toutes à ses pieds...

Natsu no Arashi ! 〜Akinaichuu〜 10



Pas de chance une nouvelle fois pour Sugita, une Arashi un peu dans les nuages aurait pu lui apporter du sel si elle n'avait pas pris du sucre à la place. Hajime a lui aussi l'esprit ailleurs, la faute évidemment aux événements de la dernière fois, tout le monde est d'ailleurs assez vite mis au courant. Et après une partie de jeux vidéo avec Renton, Aipon propose de revenir à l'époque où Arashi avait l'âge de Hajime, afin de combler cette différence entre les deux, qui semble plus le préoccuper que prévu. Le voilà donc en 1940 face à la petite Arashi, impliquée à cette époque dans une bagarre, et c'est lui qui va mettre à terre l'ennemi... et devenir son premier amour, lui laissant au passage ses lunettes (on notera par ailleurs Riki-chan pour le grand-frère). Tout est donc parti de cette rencontre, avec ce mystérieux garçon aussi vite reparti qu'il n'est arrivé, sans donner son nom et surtout sans revenir, après lui avoir donné rendez-vous dans 70 ans. C'est ainsi qu'Arashi a vécu toute sa vie avec cette (triste) histoire, avant que Maka et Kaya ne viennent lui ramener les fameuses lunettes (récupérées dans le passé alors qu'elles étaient encore "intactes", si on peut dire) et que les trois ne se rendent compte de la véritable identité du garçon. Les choses éclaircies et arrangées, nos deux héros peuvent donc reprendre à nouveau leurs voyages dans le temps, et on retrouve un ED qu'on avait déjà vu dans la première saison.
Ii saishuukai datta.
Pas de partie C non plus cette semaine et après Bakemono, place là aussi à FLCL pour la fin...

WHITE ALBUM 23



Oyajiiiiiiiiiiii
Sunohara est bien parti pour le rejoindre lui aussi, et pendant ce temps, Touya (qui pourrait peut-être en faire de même à la fin) poursuit sa tournée spéciale Makoto malgré les événements. Et plus les révélations s'amassent, plus on se rend compte que tous les personnages sont liés de partout...

NEEDLESS 23



Gerut... Ki-yaaaaaaaaaaaan
Plus qu'un épisode... comment vont-il faire pour mettre fin à tout cela...

Asura Cryin'2 10 (23)



Aipoooooooooooooon
Quoiqu'elle a l'air de bien aller au prochain (si c'est bien elle et si on est bien dans la continuité), après donc ce qui ressemblait à un dernier épisode, avec une sorte de Zetton faisant office de boss. Ce monde-là me semblait plus intéressant, et que doit-il rester finalement dans le second...

Weiβ Survive R 01



Cela s'était terminé plus vite que prévu mais c'était pour mieux repartir, avec un nouveau personnage à venir, et les trois soeurs apparaîtront-elles régulièrement... Et bien sûr, c'est toujours aussi court..

A part cela :

- Même les noms des voix... l'influence de Kämpfer découle encore dessus (Nyankoi ! 10)
- Si le coup des Pocky avait été entre les deux soeurs, c'était Kuitama (Nyankoi ! 10)
- Ca se connecte de plus en plus à NEEDLESS. Est-ce que cela veut dire que cette Saten aussi va... (To Aru Kagaku no Railgun 10)
- Kakihara... très bien (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 36)
- Si Sugita et cie étaient apparus, elle serait rentrée de suite (Yume Iro Pâtissière 10)
- A quoi cela sert de mettre une question si la réponse défile au-dessus... (Cross Game 36)
- On sait qu'il est fort Teninu, mais de là à changer de sport... (sans compter qu'il s'est travesti) (Cross Game 36)
- "Keikaku Doori. Yatta yatta yatta ♪" (Konnichiwa Anne 〜Before Green Gables 36)
- Ils ont emprunté les CG à Nodame, il faut dire qu'il y avait Mine dans l'orchestre (Sora no Otoshimono 10)
- Une mallette que lui envieraient les héroïnes de GA (Anyamaru Tantei Kirumin Zoo 10)
- C'était pourtant l'occasion d'un duo Hanazawa-Peya, l'élève et le maître (Kobato。 09)
- Quand Wizard croise Rozen (11eyes 10)
- Minase Yuka no Yuuutsu (11eyes 10)
- Tente- (Kimi ni Todoke 10)
- On s'attendait probablement à ce que cet événement vienne, mais ce n'est pas très sympa de le dévoiler (Kimi ni Todoke 10)



02/12/09

Natsu no Arashi ! 〜Akinaichuu〜 09



C'est bien devenu un (nouveau) standard de la série : Yasumoto qui a faim et qui passe une commande, Aipon qui oublie le nom et qui finit par livrer n'importe quoi, façon Cat's Eye cette semaine. On poursuit après l'OP par un autre standard, celui où Naba, qui ne comprend décidément rien, demande à ramener de la nourriture avariée dans le passé pour le rendre à nouveau frais. Si on ne peut pas faire revenir quelqu'un ou quelque chose dans un certain état, on peut en revanche lui faire prendre de l'âge, apparemment. En tout cas, cela marche avec de la nourriture, il suffit de la déposer dans le passé et on la retrouve immédiatement dans le présent à l'endroit où on l'avait cachée, avec donc trois jours de plus, si on l'a par exemple emmenée à il y a trois jours. Cela suppose évidemment qu'il ne lui soit rien arrivé entre temps, et on remarquera qu'Aipon se connecte aussi avec Hajime. Et pour la première fois depuis un moment, on basculera ensuite dans le sérieux, Maka apprenant à Hajime que nos "fantômes" disparaîtront une fois l'été terminé, c'est effectivement une situation bien dure à endurer à plusieurs points de vue. Et cette fissure qui va se créer entre Hajime et Arashi va les amener à ne plus pouvoir retourner dans le passé. On sera d'ailleurs sérieux jusqu'au bout puisqu'il n'y aura pas la partie C habituelle, l'illustration est en revanche bien sûr toujours là et ce n'est rien d'autre que Tente- qui s'y colle pour cette fois...

A part cela :

- Pour revoir une telle dispute entre Hocchan & Koshimizu, il faut peut-être remonter à Futakoi (Umineko no Naku Koro ni 22)
- S'il faut tout ça pour qu'elle se fasse pardonner, Koshimizu... et pas de gelée ou de gâteau cette fois-ci (Umineko no Naku Koro ni 22)
- Se cogner la tête deviendrait-il une mode chez les kimashi... (Sasameki Koto 08)
- Kugyu en Kugyu... et encore un oshikko (Queen's Blade Gyokuza wo Tsugu Mono 10)
- Ya-mi de aimasho~ ♪ (Queen's Blade Gyokuza wo Tsugu Mono 10)
- La W Ueda, c'était finalement exprès (Kämpfer 09)
- Effectivement, Shizuka + bain... (Kämpfer 09)
- Et Shizuka était suivie de Gian cette semaine (Nyankoi ! 09)
- Un sermon de plus, un. Ca devrait finir par se savoir qu'il ne faut pas l'énerver, Kamijou (Nyankoi ! 09)
- La semaine prochaine, une heure de Kämpfer (Nyankoi ! 09)
- Les fleurs ont déjà repoussé (To Aru Kagaku no Railgun 09)
- On ne peut pas plaisanter avec tout le monde, Himura (To Aru Kagaku no Railgun 09)
- Mizuki Na... Mana (WHITE ALBUM 22)
- Bon là, il ne devrait pas y échapper (WHITE ALBUM 22)
- Et la tête Peyoung... (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 35)
- Au prochain épisode, Koyasu... ou pas (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 35)
- Abeshi (Shugo Chara Party ! 09)
- En même temps, elle est plus douée pour attraper les balles, Amu (Shugo Chara Party ! 09)
- Polyphonicar (Element Hunters 21)
- Sors de ce corps, Changumu (Yume Iro Pâtissière 09)
- Oyakata-samaaaaaaaaa (Sora no Otoshimono 09)
- L'ED de la semaine avait aussi été utilisé dans BOYS BE (Sora no Otoshimono 09)
- Omedetou (Miracle☆Train〜Ooedosen e Youkoso〜 09)
- Les Noto de cette saison ont décidément du mal à sourire naturellement (Nogizaka Haruka no Himitsu Purezza♪ 09)
- La semaine prochaine, Nogizaka Haruka no WA (Nogizaka Haruka no Himitsu Purezza♪ 09)
- Oi oi (Nogizaka Haruka no Himitsu Purezza♪ 09)
- Le chant de Hanazawa ne s'en sort pas mal non plus : deux filles dans les pommes (Kobato。 08)
- Kuroko ou bien Momo... (Kimi ni Todoke 09)
- Saikooooooooooooou... ore ha homo da ! (11eyes 09)



Encore moins de choses à dire que d'habitude, cette semaine...

 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang