Avril 2009


29/04/09

Natsu no Arashi ! 04



Cette semaine marque l'arrivée de Nazuka et l'entrée de Maka dans le secret (qui n'en était pas vraiment un, certes) sur Arashi (qui a fait un peu penser à Sakura -ou Matoi, c'est selon-), ce n'est donc plus qu'une question de temps avant que les deux ne se connectent à leur tour. Et on continue de suivre en parallèle les malheurs de Yasumoto, qui s'y est mis à son tour pour les reprises d'anciennes chansons. Enfin, cette fois encore, on termine par l'imitation d'Aipon qui nous a fait Kenshirou dans cet épisode, et je ne le pensais pas toujours au début (et comme j'en ai sorti pas mal aujourd'hui, j'en profite), mais... Arashi, kawaii yo, Arashi...

Tayutama -Kiss on my Deity- 04



Episode Nabeshin cette semaine, ça change tout (ou presque) du coup -en mieux-... et voici donc le successeur de Natsume et Kamijou...

Anime Giga



Gahaku ! Gahaku ! Gahaku !
Un très, très, grand moment pendant lequel on s'est cru dans une autre dimension, et on a même eu droit à de nouvelles créations artistiques, toujours aussi sensationnelles. NHK s'est surpassé sur le coup...

Senjou no Valkyria 04



Alicia, kawaii yo, Alicia
Et uho à Sakurai, on remarquera également une petite anomalie dans les dessins -assez justes cette semaine-, lorsque sa chemise disparaît alors qu'il est censé la porter. Et après la famille Nojima de Scare, voici les Ootsuka père et fils, ainsi qu'une deuxième Alicia (dans un certain sens) et un nouveau Lelouch...

Shinkyoku Soukai Polyphonica Crimson S 04



On a un peu retrouvé le vrai Polyphonica, avec des gags venus de nulle part, dont certains qui n'en sont même pas à l'origine mais qui le deviennent avec la magie de la série. Cela reste néanmoins encore loin de ce qu'on avait connu mais il y a du progrès, et ce serait meilleur si les dessins étaient encore plus détruits. En tout cas, la petite soeur est plus kuroi qu'on ne l'imaginait, moi qui pensais qu'elle visait plutôt Konishi dans la première série. Et avec cet accoutrement, elles auraient plutôt leur place dans la seconde saison de Nodame. Quant à Corti, elle devrait faire attention à ne pas trop réclamer ses sandwiches, sinon ça va finir comme dans l'ED de Kaibutsu...

Hayate no Gotoku !! 04



Ham, kawaii yo, Ham
C'est donc à cette occasion qu'elle et Hina se sont connues, et malgré cet épisode, sa relation avec Hayate n'a pas réellement bougé, finalement (si on suppose qu'une partie de la première série se passe après ET que ma mémoire ne me joue pas des tours). Et pas seulement Ham et Hina, l'épisode était également consacré à Maria, sanjuu nana... pardon, Maria-san, juu nana sai. Et parmi les références, on notera Newsweek, Hirose Koumi, Slam Dunk, le Tokkyuu Chichibu, Gavan, Sunday (en vrai pour une fois), Les Dents de la mer, TH2(?)...

Phantom ~Requiem for the Phantom~ 04



Tantôt Otome, tantôt Noe, Ayahi, kawaii yo, Ayahi...

Queen's Blade Rurou no Senshi 04



Hirano, kawaii yo, Hirano

A part cela :

- Cette casserole version Tomatsu pourrait concurrencer Kaede (Asura Cryin' 04)
- Ami et Ryuuji ont rejoint Aipon et la prof... sauf que ce Ryuuji-là fait plutôt Makoto (Asura Cryin' 04)
- Koi ! Lin... Kurogane ! no Lin... (Asura Cryin' 04)
- Et tout se termine finalement dans un bon Oinari-sama (Asura Cryin' 04)
- Pas de Maka mais Le Grand Bleu pour le Late Show (Higashi no Eden 03)
- Nice Eden. Hiroshiiiiiii... ? (Higashi no Eden 03)
- Cela se termine déjà à la prochaine (ou pas) (Basquash ! 04)
- Décidément, on a beaucoup d'amnésiques cette saison (PandoraHearts 04)
- Peya solidaire avec Kuro : ce pacte-là incluerait-il lui aussi une dose (PandoraHearts 04)
- A peine s'est-il offert Ciel que Sebastian a déjà trouvé sa nouvelle proie (PandoraHearts 04)
- On dirait encore plus Nagisa comme ça (K-ON ! 04)
- S'il était dans le train, il leur aurait passé un de ces savons, Okazaki (K-ON ! 04)
- La prof a eu visiblement un sacré passé et Yui a peut-être les mêmes talents qu'Erin (K-ON ! 04)
- Hanada-sensei ! Hanada-sensei ! Hanada-sensei ! (K-ON ! 04)
- Zangief fait toujours des émules (Kurokami 15)
- Encore un shougun... sauf que celui-ci n'a pas vieilli d'un poil (Kurokami 15)
- Il fait de plus en plus penser à Hosaka (Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 21)
- A force de côtoyer Mariya, Kanako a bien forci (Arad Senki 〜Slap Up Party〜 04)
- On attendait Seki, ce fut Iwata (Arad Senki 〜Slap Up Party〜 04)
- Hamtarou n'a pu s'empêcher de redevenir un peu Doremi (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 04)
- O-ke-tsu, ça faisait longtemps... et Ishida aussi (Shugo Chara ! 80 (29))
- Ces dés-là feraient de sérieux dégats sur une table de mahjong (Kemono no Souja Erin 16)
- Il y a même des couples cachés (ou pas) : cette semaine, Kamijou-Index (Hatsukoi Limited。 03)
- En fait, le gage, c'est qu'à chaque fois, une des trois doit montrer ses cuisses... ? (Hatsukoi Limited。 03)
- Un peu plus et cette ohagi finissait comme dans Tytania (Guin Saga 04)
- Après Jouji et Houchuu, voici Tachiki, Iwata et Chafuurin. Que du bonheur (Shangri-La 04)
- Et le troisième a une coiffure à la Kuro Loli (Shangri-La 04)
- DJ, kawaii yo, DJ (Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 11)
- Quelqu'un aurait-il des vêtements à passer à Miyukichi (Sora wo Kakeru Shoujo 17)
- Imo a dû faire un tour du côté des Tsukishima, pour le napolitan version Aoba (Sora wo Kakeru Shoujo 17)
- Noto, dojikko da yo, Noto (07-GHOST 04)
- John ! Woo ! A- ! (Souten Kouro 04)



Et pour finir, cela fait quatre jours de suite que l'ED de K-ON ! finit en tête des ventes de l'Oricon (après avoir été 2ème, l'OP est désormais 3ème), avec en prime une deuxième place dans le classement hebdomadaire (l'OP 4ème), comme Lucky. Toujours aussi fort, Kyôani...

22/04/09

07-GHOST 03



Sisters, kawaii yo, Sisters...

Natsu no Arashi ! 03



Ca avait débuté par le genre d'imagination (ici quelque chose à la Ultraman) qu'on retrouvait dans Sukuran, avec une chute à la Sukuran d'ailleurs, mis à part que le roman remplace le manga. L'épisode fut cette fois assez sérieux (partie B), malgré quelque boucles comiques (ou pas, c'est selon), une fusion (qu'on avait aussi vue dans Zetsubou notamment) et Koi no Dial 6700 signé Maka. L'ED ipod est revenu (alors que l'OP semble changer peu à peu), la partie C est en revanche restée avec cette fois un Gakideka pour finir, et l'image de fin de Kaishaku nous ravive quelques souvenirs. Sinon, quelqu'un peut-il enfin passer le sel à Sugita (dont le voisin a dû regarder Eva)...

Shinkyoku Soukai Polyphonica Crimson S 03



Les choses sérieuses sont peut-être terminées, en tout cas entre les deux protagonistes (?), peut-on espérer du vrai Polyphonica à partir de maintenant (quoique la chute de Phoron était pas mal)... A noter un test d'exercice physique façon Tayutama, un clin d'oeil (ou pas) à Macross... et si le voyou avait joué Bach, ç'aurait été parfait avec l'image qui passait...

Koukaku no Regios 15



Encore un joli épisode, dans lequel nos héros ont pris une semaine d'avance sur Keion. Pas de Koyasu ici, mais encore des SD à foison pour une bataille entre filles, et une nouvelle fois la partie en anglais qui se fait couper par la télé (ou pas). En tout cas, le héros a bien du succès, ne manque en fait plus que la chef des trois, qui doit quand même avoir du mal à écrire avec un cure-oreille...

Shugo Chara ! 79 (28)



A- !

Hayate no Gotoku !! 03



Parmi les références de la semaine : FF, Neet-kun (qu'ils avaient déjà faite), Ys, Ultima, Jojo(?), Hellsing & DQ (dans la continuité), Aibo(?), DB, Fate, Street Fighter, Gundam SEED etc... Sinon, on remarquera que l'histoire était liée au dernier épisode de la première série... et surtout, pas une seule seconde de Ham dans cet épisode (sacrilège), mais elle nous réserve peut-être quelque chose pour la prochaine...

A part cela :

- Même les sponsors ne se prennent pas au sérieux (Sengoku BASARA 03)
- Kaida x Kaida (Queen's Blade Rurou no Senshi 03)
- Images à la Shaft (Asura Cryin' 03)
- A la mode Perfume (et non Nadja finalement) (Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 09)
- Après Taepodong, Asou... c'est dangereusement proche de l'actualité (Higashi no Eden 02)
- MBS a sauté sur l'occasion pour s'illustrer (Basquash ! 03)
- Chucky et Jack vous saluent (PandoraHearts 03)
- Et encore une histoire de pacte, une. Et aussi d'esper (PandoraHearts 03)
- Pour l'instant, ça ressemble plus à un salon de thé qu'à un club de musique (K-ON ! 03)
- S'il se prend pour Kamijou, alors là ils seront vraiment imbattables (Kurokami 14)
- Si Erin a pris quatre ans, numéro 1 a l'air d'en avoir pris quinze (Kemono no Souja Erin 15)
- Et sa proposition de mariage a été refusée... fin du numéro 1 et place au numéro 2... ? (Kemono no Souja Erin 15)
- Ca doit faire à présent cinquante-deux fois que la maman s'est faite dévorer (Kemono no Souja Erin 15)
- Après Akikan, elle doit commencer à être habituée, Toyosaki (Hatsukoi Limited。 02)
- Cette fois, elle nous a rappelé Kyôko (Senjou no Valkyria 03)
- En fait, le père, c'est ce que serait devenu Porphy s'il n'était pas tombé à chaque fois sur de bonnes personnes (Konnichiwa Anne 〜Before Green Gables 03)
- Du baseball pour cette semaine. Il fallait le dire que c'était un anime de sport (Guin Saga 03)
- Déjà un changement d'ED. Et les coeurs ont enfin disparu (Shangri-La 03)
- Chaos ni naruuuuuu (encore) (Tayutama -Kiss on my Deity- 03)
- Ah ben c'est déjà fini (ou pas) (Tayutama -Kiss on my Deity- 03)
- Avec un cast pareil (notamment un W Shiraishi), on devrait bien s'amuser (Saki 03)
- Et Jouji à la narration, cela rappelle de bons vieux souvenirs (Saki 03)
- En parlant de Jouji, ne jouerait-il pas en cachette contre sa fille sur le net par hasard... (Saki 03)
- Ils ont donné un sacré coup de vieux à la rose de Tuxedo (Sora wo Kakeru Shoujo 16)
- Décidément, qui dit Ceui dit "sora" (Sora wo Kakeru Shoujo 16)
- Tiens, Koike-san (Marie & Gali 04)
- Visiblement, John Woo a du temps de libre... (Souten Kouro 03)



15/04/09

Natsu no Arashi ! 02



Après une première assez confuse, voici ce qui était peut-être le véritable premier épisode au niveau de l'histoire avec les arrivées des deux personnages principaux. Et épisode au final un peu plus plaisant, avec toujours la touche Shaft : le café emporté par le déluge (un peu comme l'explosion de Hidamari), le tableau Zetsubou, Harima et Tenma (ceux-là, je les attendais), Jojo, Doraemon... On a eu également droit à un festival Sugita, et cette Naba devient un peu comme Yukiji... Et ils aiment vraiment les nombrils...

Shinkyoku Soukai Polyphonica Crimson S 02



Visiblement, on repart vraiment du début, et si on continue à ce rythme, toute la seconde saison sera donc derrière la première. Cela signifiera donc peut-être plus de sérieux, moins de liberté aux scénaristes, et surtout aucun espoir de revoir Muska. Néanmoins, ce sera très intéressant de voir comment on est arrivé à la première série... au niveau de l'histoire, pas au niveau des dessins... quoique ça commence à se dégrader un peu de ce côté-là...

Hayate no Gotoku !! 02



Un peu plus de références cette semaine -un Hayate sans cela n'en est plus vraiment un-, on y trouve entre autres Hellsing, Densha Otoko, DQ, Gokuu, voire Tora (mais ça, on y avait eu droit lors de la première série) et Snickers. Sinon, Sister Siesta comme nouveau personnage, Nagi aux airs de Becky et plus d'apparitions que d'habitude pour Ham...

Les dernières nouveautés



Ristorante Paradiso invente un nouveau genre... ou pas, puisque dans celui de la fille qui aimait les hommes bien mûrs, on avait par exemple RD, moi qui pensais qu'on aurait quelque chose du type A- !ntique voire Bartender. Pour aller plus loin, on pourrait même peut-être dire que c'est une sorte d'ARIA tourné vers les filles, en tout cas dans l'ambiance. Ces deux premiers épisodes ont été une jolie surprise, reste donc à confirmer, et même chez les hommes de cet âge, on en a pour tous les goûts, du taciturne au tsundere. On pourrait en faire un jeu...
Avec des personnages venant de l'auteur de Hachikuro (on a d'ailleurs un peu l'impression de voir Hagu et Morita), Higashi no Eden nous présente un OP signé Oasis avant de très rapidement dériver (dans le bon sens) avec l'arrivée d'un personnage sans rien sur lui. Malgré quelques vêtements, il restera une partie de l'épisode avec sa chose à l'air, et visiblement, il n'en sait pas plus que nous sur ce qui se trame (à part un événement qui fait penser au Taepodong), car il faut dire qu'on est en manque d'explications pour le moment. La suite promet...
Dernière nouvelle série pour moi, Hatsukoi Limited qui m'a un peu surpris au début, j'ai presque cru qu'il n'y avait pas de garçon et que cela resterait une histoire de filles, mais la seconde partie a finlament montré ce que je m'attendais à voir dans cet anime. Le développement du B de ce premier épisode rappelle par ailleurs un peu Yoichi, sauf qu'on en a vu un peu plus, puisqu'on n'est pas sur TBS ici. Son prédecesseur s'était notamment démarqué par sa rubrique spéciale, et on en a encore droit ici, elles n'étaient que trois mais cela restait assez amusant à regarder. On ressent néanmoins un petit vide sans gage et sans passant qui se fait avoir...

De mon côté, rentrée assez pauvre à première vue il faut dire, beaucoup se vantent d'ailleurs de regarder peu de séries en ce moment, mais au vu de la petite qualité actuelle, il n'y a peut-être pas de quoi (quoiqu'en regarder beaucoup non plus). Pour ma part, j'espère avoir droit tout de même à quelques bonnes surprises...

A part cela :

- Les combats à la Birdy donnent des idées (Sengoku BASARA 02)
- C'était autre chose, les chevaux de l'époque (Sengoku BASARA 02)
- Les génériques aussi ont donné du travail pour les autres chaînes (Queen's Blade Rurou no Senshi 02)
- Noto et Peya réunies pour chanter l'ED, quel bonheur (certes, Hirano est également là) (Queen's Blade Rurou no Senshi 02)
- Morikubo, c'est un peu le Koyasu de Regios (Asura Cryin' 02)
- Si jeune et déjà lolicon (PandoraHearts 02)
- Cette Peya était en fait la réincarnation de Hime (PandoraHearts 02)
- Ils ont échangé la musique avec Phantom (PandoraHearts 02)
- Yui nous sort un hekeke et ce sera parfait, on se contentera pour l'instant de son Mutsugorou (K-ON ! 02)
- Savoir jouer le charumera, c'est quand même un très bon début (K-ON ! 02)
- Après Minami, Ki-yan. L'inverse de Blass, donc (Kurokami 13)
- Chaos ni naruuuuuu (Kurokami 13)
- Le héros a dû dormir autant que Joseph (Kurokami 13)
- Nouveau costume, et donc baptême avec une nouvelle dose (Kurokami 13)
- Cela devient étrangement bizarre quand les personnages reprennent des proportions normales (Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 18)
- Nagato et Koizumi sont devenus l'espace d'un instant Chiaki et Hosaka, et Snake s'est invité à la fête (Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 18)
- Avec Sub ou Root ? (Arad Senki 〜Slap Up Party〜 02)
- En fait, la seconde saison de Bihada, c'était ça (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 02)
- Et il y a quand même un peu de 2D, finalement (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 02)
- C'est curieux, c'était censé être une histoire avec une ganguro, mais elle a disparu au milieu de l'épisode (Gokujou !! Mecha Mote Iinchou 02)
- Bakamo-n ! Soitsu ga Tokachi da ! (Shugo Chara ! 78 (27))
- Le senpai, ce ne serait pas Nozomu par hasard... (Shugo Chara ! 78 (27))
- Et qui est la Sub, qui est la Root... (Shugo Chara ! 78 (27))
- Si on compte l'ami du 1 et Ishida, Ono D est donc le numéro 7. Un grand voyeur, par ailleurs (Kemono no Souja Erin 14)
- Notre Erin s'en est allée (Kemono no Souja Erin 14)
- Ah ben ça devient comme Toshokan Sensou (Senjou no Valkyria 02)
- En gros, elle veut dire qu'elle aime bien Kroon... ? (Cross Game 02)
- Et elle lit la même chose que Nagi (Cross Game 02)
- Joli giant swing : c'était donc en réalité un accoutrement de catcheur (Guin Saga 02)
- A pois, donc... (Shangri-La 02)
- Ce daddy est manifestement fan de Nakao Akira (Tayutama -Kiss on my Deity- 02)
- Nouveau : l'anime qui fait travailler le cou en intégrant des images basculées sur le côté (Tayutama -Kiss on my Deity- 02)
- ED à la ef avec Uiui (Tayutama -Kiss on my Deity- 02)
- Lord of the Rings + Harry Potter ? (Saki 02)
- C'est quand même un peu triste sans chou (Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 06)
- Au tour de Minami de migrer ici (Sora wo Kakeru Shoujo 15)
- Et voilà, elle a perdu la raison et on dirait Fate maintenant (Sora wo Kakeru Shoujo 15)
- Miyano serait-il le nouveau Genji... (Souten Kouro 02)
- A croire que c'était un rôle créé pour kwsm (Souten Kouro 02)



Et j'avais oublié :

Classement personnel de cet hiver

CLANNAD
.
.
.
.
.
Marimite/Marihori
.
WA/Natsume/Skip
.
Shugo/Candy
.
Toradora
.
Okaeri/Yoichi/Z-child/Birdy
.
Shitsuji/Kirarin/Hetalia/Eve/Erin/Regios
.
Akikan/Tales/Linebarrel
.
Ride/Sorakake/Druaga/Index/Tytania/VIPER/Kurokami
.
Munto/Genji/Shikabane/Soul

OP/ED (pas d'ordre) : CLANNAD/OP Genji/ED Linebarrel/ED2 Marimite/ED Natsume/ED Ride/OP Soul/OP2 Tales/OP VIP/ED WA/ED

08/04/09

Natsu no Arashi ! 01



Avec Shinbou et Shaft, je ne suis jamais déçu mais je dois avouer que ce premier épisode de Natsu no Arashi ! (de l'auteur de Sukuran) m'a laissé un peu sur ma faim (après, c'est peut-être aussi à cause de l'oeuvre en elle-même), et je me demande si c'était une bonne idée de passer cela sur Teletou. Comme d'habitude avec Shaft, un OP bien particulier avec de plus des paroles assez suggestives, mais il faut dire que les dessins sont un peu justes (quoique lors du second visionnage, j'ai finalement trouvé Arashi assez jolie). Dès le départ, on se rend compte que c'est un anime qui aime bien les nombrils, et il y a ce personnage qui mélange Conan et Renton, rien que de le voir suffit pour rire. Cette nouvelle série est aussi l'occasion d'entendre (pour moi -si je n'oublie rien-) de nouvelles voix sous Shinbou, telles que Nazuka, ou... Maka, mais on a bien entendu des habituées comme Aipon, qui remplace la Gotou de Marihori, dans un certain sens. Concernant l'histoire, cela ressemble à Toki wo Kakeru Sailor Moon, et bien sûr, on a droit à notre lot de références avec le yukkuri, Zetsubou ou bien l'ED style ipod, sans oublier la traditionnelle image de fin et c'est Hekiru qui s'y colle dès la première...

Shinkyoku Soukai Polyphonica Crimson S 01



Un grand moment évidemment que cette seconde série pour un des anime les plus amusants de ces deux dernières années, et ça commence... comme la première saison, à savoir par la rencontre entre Phoron et Corty, et ce premier épisode nous (re)montre les retrouvailles (saison 1 épisode 04, elles furent plus comiques à l'époque) et la validation du pacte, les nouveaux venus ne seront donc pas déboussolés, mais je me demande si cette seconde saison ne serait pas un simple remake. Il manquait en revanche Yuushaou, et par aillleurs, comme d'autres anime sont passés entre temps, on a l'impression de voir maintenant Natsume et Nagi et les instruments sortir de Regios. Et j'avais oublié que Phoron avait une sacrée voix quand il chantait, ce fut donc mon premier fou rire, après à peine quelques minutes. La suite a en revanche été moins réjouissante, avec en premier lieu une réalisation plus que respectable (futago, kawaii yo, futago), un scénario assez normal, pas de police toute simple qui ressort pour le titre, Tomatsu qui a bien progressé depuis (difficile en même temps de lui dire de la rejouer un peu bou) et surtout, un Polyphonica qui ne passe pas à quatre heures, ce n'est plus vraiment un Polyphonica. C'est donc bien triste mais je reste optimiste, notamment pour que les scénaristes s'en donnent encore à coeur joie, tandis que les dessins, eux, peuvent s'écrouler à tout moment, et rien que de retrouver cette série suffit à mon plaisir. Et puis en plus, eufonius en ce moment, ça me rappelle Munto-sama(rires)...

Shugo Chara ! 77 (26)



Ils ont donc bien décidé de changer d'OP à chaque nouvelle saison pour cette seconde année, et les nouveaux eyecatch sont d'ailleurs bien sympathiques. Ikuto joue toujours le NEET mais comme annoncé la semaine précédente, il se fera donc découvrir (déjà que Ham n'était pas loin), après une scène pas très anime matinal, comme on a désormais l'habitude avec cette série. Néanmoins, comme on pouvait le prévoir, la maman se montre bien indulgente devant cet Ikuto aux airs d'Okazaki, mais elle n'a pas hésité à faire entrer Tadase alors qu'elle connaissait maintenant la situation. C'est donc ainsi que l'on tombe dans un développement digne d'un hiru drama avant de voir le nouvel ED, spécial Miyukichi...

Hayate no Gotoku !! 01



A force de dire que c'était un anime de nuit, il en est véritablement devenu un, mais je n'imaginais pas que le staff allait aussi changer (je savais simplement avant de regarder que le directeur n'était pas le même). De ce fait, on a directement eu l'OP au départ, OP qui coupe complètement avec ceux de la première saison, et avec les dessins qui sont aussi différents, on a presque eu l'impression d'avoir affaire à un autre anime. Pour ceux qui n'ont pas vu la première saison ou pour les amnésiques, cette série a commencé par un résumé de la situation et une présentation progressive des personnages, mais l'histoire s'enchaîne ensuite très vite. Par ailleurs, il semble que l'on soit un mois après l'arrivée de Hayate, et étant donné que la première série a quand même fait 52 épisodes, on peut en déduire que la seconde ne se situe pas dans la continuité, preuve encore d'un certain détachement (?). Sans oublier qu'il n'y a plus de shiritori, presque pas de parodies mais concernant ce dernier point, il faudra voir plus tard. Bien sûr, je suivrai toujours particulièrement les apparitions de Ham, dont le petit-frère est déjà apparu (Uryocchi à la voix ?), et c'est maintenant amusant d'entendre le nom de Taiga, d'autant plus que Kugyu est là. Pour finir, un ED plus dans l'esprit de la première série, consacré à Hina (un signe ?) et chanté par elle, une chanson qui rappelle un peu Minami-ke. Impression donc mitigée pour ce premier épisode, mais voyons où cela va-t-il nous mener...

K-ON ! 01



Un Kyôani en remplace un autre, voici donc K-ON ! qui devrait sans doute connaître un succès lui aussi dans la lignée des Haruhi ou Lucky. J'avais pensé au début à du Manabi, mais c'est peut-être plutôt différent, finalement, avec une héroïne qui mélange Nagisa, Fuuko et Minori. Après le club de théâtre, voici celui de musique (light) à remonter, mais des affiches sans Dango Daikazoku semblent mieux marcher, on dirait. Ce sera donc un anime sur la musique et comme d'habitude avec eux, on a des génériques qui bougent bien, qui dit OP en groupe de musique dit Myyour chez moi, mais ce ne sera évidemment pas la même histoire avec nos quatre filles. Quatre filles d'ailleurs faciles à distinguer : une héroïne maladroite, une bout-en-train aux cheveux courts, une plus posée (?) aux cheveux longs et qui tient la vedette dans l'ED (et qui est bien partie pour être la préférée du public), et une avec des gros sourcils (on retrouve par ailleurs le duo de Dollbara). Enfin, Kyôani oblige (ou pas), quelques petites références avec Tani Ryouko, un Nyorori-n (?) (au moment où une des filles nous fait une Athena), DMC, Tsubasa wo Kudasai (le morceau joué), et j'ai presque cru que c'était Shiraishi dans les images du prochain épisode...

Le reste



Visiblement, les entraînements avec Yoichi ont porté ses fruits, Wassan étant devenu un redoutable guerrier qui utilise sans que l'on ne sache pourquoi des expression en anglais, peut-être regarde-t-il Regios. C'est une des nombreuses pointes d'humour (avec notamment la danse de l'OP) que je n'imaginais pas voir dans BASARA, ça pourrait être donc très sympathique à regarder...
Queen's Blade, ou comment transformer un livre-jeu en anime rigolo sentant le Pixy, avec Peya qui en montre plus que dans Kanokon (en attendant sa Noto) avant de faire une Luke, Kugyu qui attaque par des projections de lait maternel et une Akane siscon yandere, tout cela la nuit à 32h du matin. La diffusion sur les autres chaînes est peut-être encore meilleure puisqu'on a des censures à tout va, avec de la lumière ou de la brume qui vient de nulle part...
Un personnage à l'agonie, un OP signé angela, le titre avec un Makîna : j'ai presque cru au départ que Shikabane continuait, mais on se retrouve finalement avec un Irino qui parle encore tout seul pour Asura Cryin', après Birdy. Ca sentait un peu le eroge pendant la première partie puis les choses ont vite tourné avec l'arrivée de Morikubo, pour finir devant quelque chose à la Linebarrel... ou pas. En tout cas, une Kimikimi non loli est suffisamment rare pour que je poursuive ...
Les débuts de Basquash ! furent une bonne surprise, la première curiosité étant la narration de Kugyu, va-t-elle apparaître plus tard dans la série... En revanche, je n'avais pas du tout reconnu Endou dans ce drôle de rôle. On aura aussi remarqué pas mal de répliques qui nous évoqueraient autre chose, et quant à l'histoire... on dirait Munto qui joue au basket sur un Rideback. Puis un an s'écoule déjà dès le premier épisode, où cela va-t-il nous amener...
Dans ce type d'anime avec ce directeur, je n'avais vu que El Cazador mais force est de constater qu'il suffit d'avoir regardé une seule série pour ensuite reconnaître l'atmosphère. Cette fois, on a couplé à un jeu Nitro pour Phantom et du coup, quand le personnage principal a sorti "sono me", j'ai tout de suite pensé à Chaos (quoique même si ce n'était pas Nitro là aussi, j'aurais probablement réagi de la même manière). On retiendra également un personnage qui rappelle Ellis, et bien sûr Alipro pour l'ED, presque toujours là avec Hisakawa dans le genre yanma-ni, apparemment...
PandoraHearts, Pantsu pour les intimes, avec son héros aux faux airs de Mayuki, m'a un petit peu rappelé Suteki Tantei, sans plus néanmoins. Si on a un petit côté horreur, cela pourrait être intéressant, de là à dire suteki... Higepiyo, c'était aussi par curiosité et cela semble être assez drôle, avec en plus un gros cast pour ce genre. Et vu la courte durée, ce ne sera pas un problème de continuer...
Arado n'avait pas l'air d'être très attendu et le premier épisode ne devrait pas changer grand-chose bien que cela se laisse regarder, on dirait le genre d'anime que l'on pourrait passer en journée. Et à l'instar d'une autre adaptation de jeu en ligne, on a eu droit à des images type Famicom sauf que c'était pour l'ED ici, et donc plutôt à l'image de Marihori...
Kirarevo est terminé mais voilà déjà un nouvel anime en CG, Mecha Mote Iinchou, qui mélange un peu tout : une héroïne qui parle à la Bihada, des sortes de Guardians à la Shugo, un MM3 qui rappelle le F4, des duels à la SA, un batiment à la Marimite, un groupe à la Host bu, Doremi qui s'est réincarnée en Hamtarou et puis des bou, plein de bou, dont celle de Hyakko... et pour finir, une ganguro sortie d'une autre époque, ça fait quand même beaucoup à relever. Bien sûr, ç'aurait été tellement mieux en 2D, mais ce devrait être quand même bien délirant...
Hatsukoi n'a pas encore commencé mais une partie des voix nous ont un peu présenté la série et en ont profité pour également parler un peu d'elle-mêmes (et il y avait encore le duo Dollbara, elles étaient côte-à-côte en plus), en répétant sans cesse le geste des Shugo Chara. Un léger air de Kimi Kiss se dégageait et quand on était sur le point d'aborder l'OP je me suis alors dit : "Je rigole si c'est marble (que j'aime bien)...". Finalement ce n'était pas eux pour l'OP... mais pour l'ED en fait, du coup j'ai encore plus ri. A part cela, c'était peut-être la première fois que je voyais Fuju...
Alicia, kawaii yo, Alicia. Valkyria est une nouvelle adaptation de jeu de Sega après WD l'année dernière, dans laquelle s'est soudainement infiltré Momotarou... ou pas. Marina avec cette coiffure, cela rappelle un peu Kana, ce personnage a d'ailleurs une façon de raisonner quelque peu similaire, même si la situation pourrait plutôt lui remémorer Toshokan Sensou. Quant à kwsm, son accoutrement me fait penser à la Noto d'Allison, et évidemment, quand on a kwsm, on s'inquiète de la destinée de son personnage...
J'ai de très vieux (et donc très vagues) souvenirs des anciennes oeuvres d'Adachi en anime, c'est donc un peu dans le flou que j'aborde Cross Game. Comme souvent, on y retrouve les thèmes du baseball, de l'amour et puis... cf la fin du premier épisode. Un développement bien brutal mais c'est le genre d'émotion que j'aime, et développement aussi rapide puisque les personnages ont déjà bien grandi au prochain, on retrouvera en outre le même duo qu'Asura. Enfin, la petite curiosité se trouve être la partie en vraies images avec Gokuu à la narration...
Anne wa Anne wa... c'est ce que l'on a envie de dire en voyant le cast de Konnichiwa Anne (on remarquera Maetel à la narration), mais la situation ramène plutôt à Cosette, avec néanmoins plus d'optimisme et de gaieté, ainsi qu'un vilain Gavroche. Et c'est gentil d'avoir envoyé le chat, mais... comment vont-ils le nourrir... L'OP de Hana Sakeru me faisait penser un peu à Ange premier du nom, mais c'est finalement l'héroïne d'Ange deuxième du nom que l'on retrouve. Et alors que certains croyaient à du a- !, ils ont dû être surpris à se retrouver devant du kimashi (avec une nouvelle fois Miyumiyu dans ce type de rôle), mais ce sera un harem en fin de compte, on dirait. En tout cas, ce fut une première bien drôle, dessins y compris... et NHK aime décidément bien Morikawa...
Le mythique Cheetahmen a enfin son adaptation animée avec Guin Saga, l'oubli est donc réparé... à moins que ce ne soit Tiger Mask (ou pas). Tout avait par aillleurs débuté dans une scène à la Romejuli, avec un éclat de rire en voyant un des personnages jouant les sauveurs puis chuter brusquemment, s'en allant aussi vite que les parents. Cependant, ce Guin a au final plutôt des airs de Hakuoro, et là aussi, c'était bien amusant pour commencer, vive NHK. Shangri-La voit Payo avoir la vedette et rien que pour cela, je ne peux pas rater cette série. Toutefois, ce sont surtout Jouji et Houchuu dans leurs rôles hilarants que l'on retiendra pour le moment (ils ont mis des coeurs à la place dans le cast), cast qui est d'ailleurs bien riche, à l'image de ces deux rôles...
J'attendais bien entendu quelque chose de Tayutama, eroge et kishimen oblige, mais ce n'est pas vraiment ce que j'imaginais, et puis, les relations entre les personnages font un peu eroge trop classique, malgré Wakamoto et l'histoire, qui semble quelque peu sérieuse. Quoique si les créatures à la AYAKASHI et Polyphonica se montrent à bon escient et que l'héroïne se la joue Oinari-sama, cela pourrait être intéressant... ou pas... Après WA cet hiver, voici un nouveau jeu Leaf, mais Tears of Tiara est plus du genre Utaware et les choses vont vite dès le premier épisode. Difficile donc pour le moment de juger la chose, même si l'OP en montre déjà pas mal...
Miyafuji est de retour et aime toujours autant les filles à forte poitrine, et elle a ramené avec elle le Kamiya de Monochro, un mix de Yaya et Kani, ainsi que Hina. Saki n'a néanmoins rien à voir avec cela, il s'agit manifestement d'un anime de mahjong, dont je ne connais que les régles de base, y ayant joué occasionnellement. En tout cas, cela va quand même assez vite, et avec Onosaka ce jour-là, à cette heure-là, sur cette chaîne, cela ne peut se refuser. 07-GHOST sent le Regios en version a- ! pour le moment, mais il faudra en voir plus pour mieux cerner les choses, et en particulier peut-être l'arrivée de Chiwa...
Souten Kouro est un anime sous haute-tension, avec un OP à la Biro-n et des têtes qui sautent de partout, sans oublier une narration signée Freezer, 17 ans dans un rôle que l'on n'a pas toujours l'habitude d'entendre chez elle et bien sûr la dernière partie avec deux filles qui n'ont pas grand-chose à voir avec la série (contrairement du temps de RD). Ca promet peut-être plus que je ne le pensais...

Dernière "série" qui se termine de mon côté, série entre guillemets puisqu'il s'agit du Late Show, qui n'aura en fin de compte pas apporté grand-chose de plus malgré quelques bonnes idées, c'est un peu regrettable. Et maintenant que j'y pense, quand je vois de la façon dont a perdu le boss final, je me dis qu'avec Kamijou ou Amu à la place, le combat aurait été achevé en deux minutes. Pour finir, la dernière image qui passe le relais à Hagaren... qui ne remplace pourtant pas la série, sans compter qu'elle passe en plus sur une autre chaîne...

Et on ne pouvait rester indifférent à la rediffusion de Haruhi, qui a commencé par le premier épisode... de l'ordre chronologique (version DVD, avec donc des parties supplémentaires), mais pas d'annonce du prochain épisode. Kyôani nous réservera-t-il une surprise... on a parlé de nouveaux épisodes situés entre et après ceux de la première saison, ce qui nous en ferait en tout 28... peut-être de la pure imagination ou un poisson d'avril, mais on verra bien. Les connaissant, ils pourraient très bien, par exemple... repasser la série deux fois...

A part cela :

- Là aussi on tient notre Erina (Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 04)
- Résumé de la première partie cette semaine, et pendant qu'on le regardait, 1/20ème du dernier Myyour est passé (Kurokami Tokubetsu Hen)
- Ils vont le repasser encore combien de fois, le camion qui ratatine la petite... ? (Kurokami Tokubetsu Hen)
- Déjà un résumé... et on a enfin le nom du gars (Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 05)
- Numéro 3 et 4 ont enfin servi à quelque chose, ils mériteraient bien de dormir désormais à l'intérieur (Kemono no Souja Erin 13)
- Quelle âge va avoir prochainement notre héroïne... (Kemono no Souja Erin 13)
- Image des sponsors en SD (Koukaku no Regios 13)
- Pukuyama x Pukuyama : on l'attendait, on l'a eu (Sora wo Kakeru Shoujo 14)
- Marimite étant terminé, ils se sont donc dirigés ici (Sora wo Kakeru Shoujo 14)



01/04/09

Marie & Gali 01



Par curiosité et par plaisir, étant donné que cela ne fait que cinq minutes...

Cookin' Idol I ! My ! Mine ! 01 & 02



Ca ne dure que dix minutes mais cela suffit pour bien rire, une sorte de Kirarevo en plus jeune et version cuisine avec une pointe de Moegaku, une drôle de créature à la place de Na-san et des choux pour remplacer les champignons, le plus fort restant évidemment la partie en chair et en os. En revanche, pas sûr que cela soit bon, elle a même fait semblant de manger. Enfin, ça fait plaisir de retrouver Aki-chan, la première fois que je l'entends depuis Akazukin, peut-être....

Maria-sama ga Miteru 4th Season 13



Dere Kugyu kimashita wa-, on aura attendu mais c'est enfin arrivé, et on a eu droit pour la dernière à la désormais fameuse introduction (et pourquoi retrouvailles est-il coupé...). C'est Touko qui est venue elle-même faire la demande à Yumi après avoir pourtant refusé au départ, et on découvrira alors que la carte de Yumi était cachée... sous ses fesses (j'achète), tandis que celle de Shimako, restée introuvable, était sous une voiture... mais qui songerait à chercher là... ? Puis viendra l'heure pour Touko d'ouvrir son coeur et de tout dévoiler à Yumi (dont le fait qu'elle aussi aurait pu devenir Shikabane et que ses boucles n'étaient pas génétiques), mais pas de réelle cérémonie pour conclure... ce qui signifierait une cinquième saison... (sans compter qu'il reste l'affaire Yoshino) ? Dans ce cas, cela commencerait à faire un peu beaucoup, mais il n'y a jamais trop de kimashi. Et on retiendra aussi de cette quatrième saison l'activité de Noriko, qui doit être la première heureuse de cette conclusion...

Kirarin☆Revolution 153



C'est enfin (?) terminé, après trois ans de bons services mais surtout un an de CG, et à l'instar de la fin de la seconde année, on avait droit à l'apparition de tous les personnages (Kuroki ! Kuroki !). Ils ont également rajouté cette fois un petit medley des OP des deux première années, même s'ils ont oublié (volontairement ?) celui de Kirapika, à croire qu'on fait presque comme si Hikaru n'avait pas existé (elle était certes quand même là). Et si cette série devait revenir, j'espère que ce sera en 2D, mon rêve étant que les filles ne forment toutes qu'un seul groupe mais ça, ce n'est même pas la peine d'y croire...

Kin'iro no Corda ~secondo passo~ 1



Quelle joie que de retrouver cette série, car en plus de beaucoup l'aimer, elle me rappelle également les Manabi, Hidamari, Kanon, Tokimemo, Yamanade etc, bref, une belle période, comme je n'en ai plus connu depuis. J'aurais évidemment préféré une seconde saison, mais je ne vais pas bouder devant ces deux épisodes (le deuxième viendra par ailleurs en... juin), où Miyano, Hino-chama (une confrontation entre Hino, donc) et un sévère prof font partie des nouveaux. Le premier est déjà séduit, les deux autres ont l'air en revanche bien peu aimable mais connaissant Kahoko, ce ne serait pas étonnant qu'ils passent en dere...

CLANNAD ~AFTER STORY~ 24



Un peu comme AIR, cela se termine par un résumé, que nous narre Okazaki (ou plutôt à Ushio), la partie A est donc consacrée à la première saison et à la présentation des personnages (ce cher Sunohara a d'ailleurs failli être oublié), la B à l'After et même à la première route (ça tombe bien, Ushio s'était endormie à ce moment). Puis on se rend compte que Fuuko était aussi là sauf qu'elle dormait probablement depuis le début. C'est donc la fin de cette histoire qui va laisser un vide de mon côté bien que tout n'ait pas été parfait, mais j'attends quand même de voir ce que va donner cette nouvelle rentrée...

Asu no Yoichi ! 12



C'aura été du classique jusqu'au bout, mais on ne s'en plaindra tant que c'est bien fait, et ça avait aussi commencé par du service dès le début. Puis Yoichi a fait le travail avec l'aide de Wassan, Uma Kamen et cie, il peut vraiment tout faire avec le vent, même arrêter les balles tel un Sebastian, et lui aussi aime bien passer un savon à ses adversaires, comme Kamijou. La seule étrangeté concernera en fait Toriyaga (j'ai enfin retenu son nom... ah ben non, c'est Torigaya), qui a encore plus rétréci que d'habitude, avant de... devenir bien séduisante. Tout s'est donc bien terminé et on clôturera par l'ED habituel, sauf que l'aînée a remplacé Yoichi...

Toradora ! 25



Finalement, la partie famille s'est réglée assez vite du côté de Ryuuji, maman paraissait déjà jeune mais les grand-parents ne sont pas mal non plus dans le genre. La réconciliation étant faite, on peut revenir au couple principal, qui vont passer la nuit dans la même chambre, la grand-mère a bien joué sur le coup. Et après un semblant de cérémonie à la Romejuli arrive le premier baiser entre les deux... ou plutôt les premiers, c'est le genre de scène que j'aimerais voir plus souvent. Puis retour à l'école, mais seulement pour Ryuuji, Taiga, qui a notamment reçu des messages à la Miyamiya, ayant décidé de quitter l'établissement. C'est alors que vient l'ED deuxième couplet (pas d'OP pour la dernière), Inko-chan a enfin dit proprement son nom et on se retrouve d'un coup à la fin de cycle pour notre classe. Noto et Aipon se rapprochent (que va faire Peya), Taiga est apparemment devenue une légende et en parlant d'elle, cette dernière est justement de retour, pour le grand bonheur de Ryuuji qui peut (enfin) lui dire qu'il l'aime. Au vu du développement de la semaine dernière, je pensais qu'on finirait plus loin (mariage, etc) mais de toutes façons, les choses sont peut-être allées un peu trop vite. Il faut dire que la première moitié de la série montrait un anime simplement amusant qui n'avait pas particulièrement attiré mon attention et que c'est seulement à partir de la seconde partie qu'on est véritablement passé aux choses sérieuses. Un petit peu tard donc, mais d'un autre côté, c'est peut-être ce contraste qui a rendu la suite plus saisissante, même si je m'attendais à quelque chose de plus grave quand je lisais que la rigolade était terminée (en même temps, je n'espérais pas non plus un développement du calibre de SHUFFLE!). Ce fut néanmoins une série bien accrocheuse malgré la fin mitigée, je n'attends pas d'After mais je serais pour...

Les autres fins de série



La seconde partie de Shikabane a peut-être plus retenu mon attention, mais elle ne s'achève pas véritablement, comme bon nombre de séries dernièrement. Tytania a eu une fin assez drôle, pour une série qui m'a plus plu que prévu, on y a vu aussi la mauvaise fin de Kyoushirou, et puis rien que pour Lydia, cela valait le coup de regarder. Genji aussi fut bien amusant du début à la fin et la narration d'Endou fut un grand plaisir pour les oreilles, Kuro Shitsuji ne s'est pas toujours pris au sérieux (il suffit de voir le choix des musiques) et c'est tant mieux, c'était souvent divertissant mais cela devait inévitablement devenir plus sombre pour la fin, la suite sera-t-elle sur scène après cette coupure façon film... ? Ou bien restera-t-on à cette bad end... ?
C'est par un higiiiiiiiiii que se conclut Druaga, dont la seconde saison a voulu moins rire que la première, mais il fallait bien cela pour mettre fin à cette querelle familiale. En tout cas, c'est une des rares séries à se terminer correctement, à l'instar d'Abyss, qui a donc vu le boss final Jouji s'éteindre (décidément, après Kurokami) -on constatera que Neya aime bien attaquer par derrière- et le héros revenir, mais lequel était-ce ? Un mix des deux ? Si Druaga a terminé sur l'OP de la première saison, Abyss a gardé son ED, mais avec des illustrations différentes, il faut dire aussi qu'il n'y avait pas de prochain épisode cette fois.
Birdy a peut-être été la meilleure suprise personnelle, j'ai l'habitude de m'intéresser plus à la seconde saison d'une série même quand la première ne m'avait pas spécialement marqué (et ce fut le cas ici), mais je dois avouer que cette suite fut bien plus prenante que je ne l'imaginais. Vu qu'aucun des deux cas n'a été réglé, une troisième saison ne devrait pas tarder et si elle garde le même niveau, je l'attends de pied ferme.
Les dessins revenus donc à la normale pour la dernière d'Akikan (on notera au début de la partie B la présence de Budoko, qui est pourtant encore enfermée à ce moment-là), avec un développement et une chute tout à fait dans l'esprit de la série, on se serait cru à un moment devant Sailor Moon ou Goranger. Et cerise sur le gâteau, c'est Miku que l'on retrouve pour l'ultime ED, mais c'est bien sûr la dernière partie que je retiendrai le plus dans cette série, série dans laquelle Pukuyama se sera bien amusé. Néanmoins, ce ne sera pas fini pour autant puisqu'on aura apparemment une OVA, c'était peut-être finalement trop demander que d'avoir un film...
Encore un dernier épisode où les dessins n'ont pas paru très stables, mais peut-être pensaient-ils déjà à la seconde partie de WA. Une nouvelle fin qui ne conclut donc pas grand-chose, il faut dire qu'on ne savait pas toujours ce que voulait notre Touya, qui semblait parfois perdu à la manière d'un Takayuki. Et puis, ce n'était pas toujours simple à suivre, avec quelques personnages un peu troubles, des scènes qu'on ne comprendra que plus tard, mais c'était tout de même amusant à regarder, la suite paraît encore loin...
Personellement, Zchild ne fut pas aussi drôle que son précédesseur mais ce fut quand même agréable à regarder, ils n'ont d'ailleurs pas pu s'empêcher de remettre Hayate et Moetan pour la fin. On découvre en outre que la chanson de l'école était en fait l'ED, et en parlant d'ED, le dernier de la série sera en fait le premier OP (car qui dit Zchild dit Daitarn), puis tout le cast et le staff des épisodes défilera, un peu comme pour Hayate. Et vu comment cela se termine, on voit une suite venir grosse comme une maison...
Comme craint, RIDE BACK est finalement devenu (très) sérieux, au point de sacrifier un des personnages, c'est un peu dommage mais cela restait assez intéressant à suivre. Une dernière consacrée aux trois soeurs Minami car ce sont quand même elles les héroïnes, mais heureusement, on conclut encore et toujours par Hosaka. Ceux qui voulaient oublier Okawari ont dû être comblés, je regretterai pour ma part qu'il n'y ait même pas eu une petite référence ou allusion à Fuyuki, mais c'était rêver...
Skibi, c'était bien... mais c'est fini, et cela fait plaisir d'avoir revu Kyôko en cheveux noirs jusqu'à la fin. Finalement, Miyano n'est pas beaucoup apparu comparé à Konishi, on peut là aussi facilement imaginer une seconde saison, que je réclame vivement. Un dénouement classique (quoiqu'assez comique) pour Soul, c'est finalement dommage qu'Excalibur n'ait pas eu un rôle plus important à la fin, mais rien que pour ses épisodes, je ne regrette pas d'avoir regardé. Et j'aurais également aimé un peu plus d'histoires à l'école, comme celle de l'examen. Natsume second du nom finit donc par le cas Nurupo (qui faisait néanmoins plus Saiyajin que ninja), Tanuma a quand même servi bien que restant transparent, mais Natsume a d'autres préférences (a- !). Dans ce cas-là, que penser alors de la position des filles... A noter que Teletou va repasser la série mais en fin d'après-midi, c'est effectivement un anime qui pourrait bien correspondre à ce créneau...
On voyait déjà depuis quelque temps des fins ouvertes, mais il n'y a pratiquement que cela cette saison...

A part cela :

- Il y a effectivement une belle partie du cast de Host bu (Soul Eater Late Show 50)
- Joujiiiiiiiiiiiii (Kurokami 12)
- Maka nous quitte mais Ikuto prend la relève (Shugo Chara ! 76 (25))
- En pensant Kamijou, ç'aurait plutôt dû être Souma qui apporte le malheur (Shugo Chara ! 76 (25))
- Numéro 5, en piste ? Et Ishida pourrait aussi en faire partie (Kemono no Souja Erin 12)
- Avec les cheveux de Kano, on pourrait lui faire les même coiffures que la Noto de Mamoru (Koukaku no Regios 12)
- Yes ! Amaz... No ! (Sora wo Kakeru Shoujo 13)
- Honoka wa Honoka wa (Sora wo Kakeru Shoujo 13)
- Service en maillot de bain, Miyukichi a emprunté celui de Lum (Sora wo Kakeru Shoujo 13)



 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang