Janvier-Février 2009


25/02/09



Zettai Karen Children 46

Dame da kono anime, hayaku nantoka shinai to... enfin, pas la peine plutôt, c'était très bien cette fois, on aura donc reconnu dans cet épisode une parodie de DEATH NOTE, des visages aux répliques en passant par le cahier ou la façon de s'asseoir de Sakaki, bien que l'erogamer que je suis s'est plutôt remémoré DiaGnosis. Comme autres références, on a pu voir Hartman, D・V・D!D・V・D! (avec une pub au passage), les jikkyou, Sakura et autres Moetan. De plus, l'OP était chanté par les héroïnes, une bonne idée quand on sait que les trois sont à la base assez douées au chant, mais les Karen Girls n'ont pas été virées, puisqu'elles ont en contrepartie interprété l'ED1. Néanmoins, c'était quand même autre chose à l'époque, la Tada collection...

Akikan ! 07

Ca ne dure que trois mois, mais on a droit à un deuxième OP, les images sont les mêmes mais le timing est bon. L'ajout du Junjou Romant... Junjou hen rappelle la seconde partie de Ranma, et même la rubrique spéciale a évolué, avec un R en plus (comme pour Sailor Moon ?). Mieux, les dessins, l'intensité, le chaos ont également monté d'un cran, et après Kugyu mercredi dernier, voilà Narita et Noto pour senzuri et paizuri. Effectivement impossible de regarder en famille...

Kemono no Souja Erin 07

Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan
A voir sa tête, on imaginait le drame dès le début de la série... mais peut-être pas de cette manière, ce fut encore plus atroce que dans Tytania, à tel point qu'on en a oublié Ono. On peut dire que la série débute réellement à partir de maintenant, va-t-on avoir droit à un long voyage type Porphy ou à un anime plein de lolicon genre Emily...

Kurogane no Linebarrel 20

Enfin un épisode sur Hirano, on a pourtant imaginé un moment que ses apparitions allaient vite s'arrêter cette fois quand elle a donné rendez-vous à la semaine suivante. On a donc découvert qu'à quelque chose près, elle aurait pu devenir shikabane, de même que cette semaine, mais elle est finalement devenue une candidate sérieuse dans la course au Hayase. Mention spéciale à l'ennemi pour le record du flashback le plus court ET (peut-être) le plus insignifiant, ainsi qu'à Jouji qui nous fait de plus en plus croire qu'il est encore vivant. Yajima, lui, s'est bien vite acclimaté et pour cette fois, carrément pas de saitei...

CLANNAD ~AFTER STORY~ 19



Ils avaient tout prévu sur TBS : le lancer d'une étoile de mer dans Yoichi pour célébrer le retour de Fuuko, mais c'est dommage de ne pas avoir mis la scène avec Yoshino, ç'aurait encore été plus drôle à voir, et quant à Kyou, elle ne devrait pas tarder (mais elle aurait dû normalement déjà passer). Et j'en resterai là pour cette fois, pour les mêmes raisons que la semaine dernière...

Asu no Yoichi ! 07



Tous (ou presque) à Hatsunejima et encore plus de service cette semaine, des deux côtés d'ailleurs (uho à Yoichi), c'est l'occasion de revoir le duo Yozakura style et donc l'ami Wassan version Bihada. L'épisode sera principalement axé sur la cadette, c'était donc bien un flag la dernière fois, tandis que Yoichi en a un nouveau avec Naba, qui ne fait pas ses 16 ans. Alors qu'on pensait qu'elle ne savait pas nager à l'instar de Yoichi - elle ne participe même pas aux cours de natation -, le problème était en fait sa poitrine, qui à ce rythme va finir comme celle de l'aînée à l'avenir (ça me rappelle un peu Tonagura), Tomatsu est donc finalement la seule intruse de la famille. Tout cela ne nous a pas empêché néanmoins d'avoir le combat habituel, contre cette fois Renji et Ryuuji, deux beaux garçons de la bande à Konishi. Quant à Wassan, le pauvre sera resté à quai...

A part cela :

- Nouvel ED alors qu'on n'est plus loin de la fin (To Aru Majutsu no Index 20)
- Ca fait un moment qu'on le pensait mais la bande à Kishio n'a vraiment rien à faire à chaque fois (Tytania 18)
- Ils ont emprunté les salles d'entraînement de DB (Tytania 18)
- Ah, elle a parlé... (Kuro Shitsuji 19)
- Multiplication de fourchettes (Druaga no Tou 〜the Sword of URUK〜 08)
- Tsuinte Fatina, kawaii yo, Tsuinte Fatina (Druaga no Tou 〜the Sword of URUK〜 08)
- Ishida dans un rôle de maman (de Chiwa en plus), c'est nouveau ça (Druaga no Tou 〜the Sword of URUK〜 08)
- Kuro a reçu sa dose habituelle (Kurokami 07)
- Les héros nous ont rejoué le CLANNAD de tout à l'heure (Kurokami 07)
- C'est peut-être un peu tard pour le dire (et le remarquer), mais ils devraient penser à rajouter des sièges à leur avion (Tales of The Abyss 21)
- Faites venir l'Okamoto d'Index (Tales of The Abyss 21)
- Partie B avec des dessins ratatinés, j'ose croire que cela est fait exprès pour marquer ce terrible souvenir (Tetsuwan Birdy DECODE:02 07)
- Notooooooo (Tetsuwan Birdy DECODE:02 07)
- Je viens à peine de réaliser que l'ED a deux versions (Tetsuwan Birdy DECODE:02 07)
- Amu, kawaii yo, Amu (Shugo Chara ! 71 (20))
- Retour d'Iincho et donc aussi de son shugo chara, ce dernier étant d'ailleurs assez amusant à entendre depuis que Yoichi a commencé (Shugo Chara ! 71 (20))
- Yumi, kawaii yo, Yumi (Maria-sama ga Miteru 4th Season 08)
- Il a oublié qu'il n'était pas dans Yoichi, Okamoto (Koukaku no Regios 07)
- Il utilise des méthodes de plus en plus radicales, Bauer (RIDE BACK 07)
- Après Zetsubou, revoilà QBK (Maria†Holic 08)
- Hatenkou Maria (Maria†Holic 08)
- Wasshoi give me a Maria (Maria†Holic 08)
- Atsuko va-t-elle devenir shotacon... (Minami-ke Okaeri 08)
- Hosaka ! Hosaka ! Hosaka ! (Minami-ke Okaeri 08)
- Nouveaux OP/ED alors qu'on n'est plus loin de la fin, là aussi (Skip Beat ! 20)
- 20 ans !? (Skip Beat ! 20)
- Le manager est devenu un personnage bien amusant (Skip Beat ! 20)
- Pas d'akikan dans cette collection ? (Sora wo Kakeru Shoujo 08)
- Makoto est devenu chevalier d'or (Sora wo Kakeru Shoujo 08)
- Delta Lock ! (Sora wo Kakeru Shoujo 08)
- Un café qui plairait bien à Saiki (Sora wo Kakeru Shoujo 08)
- Saiki, il ne parle et ne sourit jamais, mais il s'en fait toujours pour les autres (VIPER'S CREED 08)
- Et en plus, il a les plans de l'immeuble (VIPER'S CREED 08)
- Pukuyamaaaaaa (VIPER'S CREED 08)
- En plus d'être devenu plus beau, Munto porte également des vêtements plus normaux (Sora wo Miageru Shoujo no Hitomi ni Utsuru Sekai 7)



Alors si on résume pour cette semaine :

- OP pendant l'épisode (Linebarrel, Erin, Regios)
- OP ou ED en partie ou complètement changé (Akikan, Zchild, Skibi, Druaga, Index)
Sans compter ceux qui changent fréquemment. Eh bien...

19/02/09

Toradora ! 20



Je pensais cette fois à un épisode entier sur le nouvel an, mais cela n'aura duré que quelques minutes, pour se diriger ensuite vers le voyage de classe (tiens, je viens de remarquer que mon intro est la même que pour Minami-ke 06). Ce dernier devait avoir lieu à Okinawa, mais l'hôtel qui devait les accueillir a répondu aux souhaits de Ryuuji en brûlant, cela se passera donc à la montagne, pas de rencontre avec Kuro et cie par conséquent. Seule consolation pour Yoshino, avoir fait dire chinko suu à Kugyu, et avec cette barrette dans les cheveux, il avait un air de Linebarrel. Cet objet était par ailleurs le cadeau de Nöel de Ryuuji, qui a donc récupéré son costume en fin de compte, son partenaire d'échange étant en fait un élève de l'école. Et après le râteau pris à Nöel, difficile de faire face à Minori, malgré tous les efforts de Taiga, alors qu'Ami est devenue bien tsun. Et sinon... le café qu'ils fréquentent était en fait juste à côté des Furukawa, je ne sais pas si c'est la première fois qu'ils le montrent, mais en tout cas, c'est (seulement ?) la première fois que je l'ai remarqué. On a d'ailleurs droit à pas mal de références cette semaine, entre Sankhon, Golgo, Gou Hiromi ou le Kira☆. Finalement, cela ira mieux entre Ryuuji et Minori, comme entre Taiga et Kitamura, mais pas pour les mêmes raisons, la première histoire ayant repris tandis que la seconde a pris fin. Il est désormais l'heure de passer aux choses sérieuses, parce qu'on ne va pas y arriver si on pense toujours d'abord à l'autre qu'à soi-même, on pense notamment à Taiga et Ami, ce Ryuuji est un sacré veinard. Et Aipon VS Noto, c'était assez amusant à entendre, alors que Gotou a eu aussi cette fois son petit rôle normal...

17/02/09

Minami-ke Okaeri 07



Episode spécial Mako-chan, qui commence par une histoire rappelant la série qui précédait celle-ci, et c'est dans ces moments que sa seconde identité sert... sauf qu'il a oublié par la suite qu'il était redevenu garçon, flag ? Il faudrait d'ailleurs faire plus attention, comme par exemple fermer la porte à clé quand il se rend aux toilettes. On avait également remarqué par le passé qu'il s'habituait de plus en plus à son apparence féminine, commençant même à agir parfois comme une fille, et là, c'est sur sa poitrine qu'il se fait du souci, même si c'est tout d'abord par peur de se faire démasquer. Néanmoins, cela reste évidemment un garçon et quand Chiaki lui essuie la jupe, on se demande alors ce qu'il peut se passer à l'intérieur, gare à ne pas montrer la queue de tanuki. On termine par un problème de tasse, les filles finissant par toutes choisir le même modèle, on reconnaît bien là des soeurs. Finalement, Chiaki et Haruka reviendront à leur premier choix et les deux tasses de trop reviendront à Touma, encore et toujours là, et à Fujioka, qui se méprendra une énième fois. Et Hosaka dans tout cela... ?

A part cela :

- Tiens, il était aussi dans Z-child il y a quelques heures de cela (RIDE BACK 06)
- Même la chambre du petit-frère (siscon ?) est mieux rangée que la mienne, mais l'odeur a l'air d'être similaire (RIDE BACK 06)
- A ce rythme-là, elle va devenir l'ennemie publique n°1 (RIDE BACK 06)
- Ces yeux, c'était donc (ou pas) pour le côté yandere, ça faisait d'ailleurs penser à ef par moments (Maria†Holic 07)
- Sayonara Maria-sensei (Maria†Holic 07)
- Umeeeeee tente- (Maria†Holic 07)
- Attention à ne pas abuser de la chanson (Skip Beat ! 19)
- Miyano VS Konishi, ça peut reprendre (Skip Beat ! 19)
- Nazuka Attack de arimasu~ (Zoku Natsume Yuujinchou 07)
- Ah, ce n'est pas Suzumura (Sora wo Kakeru Shoujo 07)
- Les vêtements en moins et c'était la version féminine d'Akikan (Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 2)
- Ah oui, c'est vrai qu'elle venait de là, Aoki (Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 2)
- Cette fois, c'était donc à tendance très parodique (Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 2)
- Elle y est vraiment allée (Nyoro-n Churuya-san 2)
- Saiki, il ne parle et ne sourit jamais, mais pour aller au restaurant ou faire les courses, il vient avec plaisir (VIPER'S CREED 07)
- Ca avait un air de RIDE BACK, entre l'explosion et le nouveau personnage (VIPER'S CREED 07)
- Bube (VIPER'S CREED 07)
- Après Magica, encore Lelouch x Suzaku (VIPER'S CREED 07)



15/02/09

Shugo Chara ! 70 (19)



Pour l'anniversaire de Rima, cela s'était joué à un jour près, mais pour la Saint-Valentin, cela tombe pile poil et pour mon plus grand plaisir, l'invitée de la semaine est Shimizu Ai, j'en ai presque pleuré sur le coup. Bien entendu, Amu ne comptait pas rester passive en ce jour spécial (où Nagihiko a encore failli lâcher une boulette) et après la maman, c'est au tour de papa Yamamoto de se montrer à des endroits assez insolites. C'est l'occasion pour Suu de transformer le programme en émission culinaire, mais à cause (grâce à ?) d'un autre père (à savoir le sien), Amu n'aura entre les mains que les chocolats destinés au "King" Tadase (KKK). Comme d'habitude, l'invitée de la semaine sera la victime du nazo tama, et au vu de l'épisode, il était logique qu'on ait droit à une nouvelle transformation Clover. C'est donc la deuxième fois de suite qu'il n'y a que le Clover, et la troisième consécutive que cela se conclut avec cette forme, cela relève du miracle. Notre invitée pourra alors gagner le concours (on remarquera la présence d'Ishida) et tout se finira bien pour le couple tsundere. En revanche, Amu a perdu ses chocolats au combat mais l'intention seule suffit peut-être à plus toucher Tadase que la montagne de chocolats reçue de la part les autres filles. Et finalement, le KKK tombera sur la tête de Miyukichi... et dans la bouche d'Ikuto... alors que ceux d'Utau n'ont pas pu partir...

A part cela :

- Autant en décalage que Toradora pour Noël (Maria-sama ga Miteru 4th Season 07)
- D'ailleurs, cela se termine comme Toradora, sauf que c'est Yumi qui se fait rejeter ici (Maria-sama ga Miteru 4th Season 07)
- Ah ben c'est déjà la fin... ou pas (Kemono no Souja Erin 06)
- C'est encore presque meilleur comme ça, et pour une fois, Ookubo est habillée normalement (Akikan ! ~Yotei Doori Tokuban Kita- !~)
- Ils ont arrêté la musique au meilleur endroit, ça fait de plus en plus penser à Himitsu (Koukaku no Regios 06)
- C'était donc ça, le coup du placard (WHITE ALBUM 07)
- Nabeshin a rappelé Kobayashi, qui s'est pris pour Black Star... et aussi un peu pour Linebarrel (Zettai Karen Children 45)

Et donc, la doublette Haruhi-Churuya est finalement bien arrivée, OP en plus pour le premier. En enlevant la 3DCG, ç'aurait été encore mieux, mais si on reste dans cet esprit, cela me suffira. Un premier épisode sur le premier rêve de l'année, qui m'a rappelé Azu, l'autre série également d'ailleurs, puisque cette Machuoka avait des airs d'Oosaka, ne manquait plus que le kansaiben...



13/02/09

Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu 1



Un moment très attendu, et pas seulement par les fans de la série, eux qui trépignent encore de savoir quand viendra la seconde saison et qui voulaient au moins ronger leur frein avec cet encas. Eh bien, ils devront encore patienter (mais ils ont l'habitude maintenant) puisque dès que l'heure a sonné, direction Youtsube pour... 46 secondes durant lesquelles le temps a semblé s'arrêter et le monde s'écrouler.
Nice boat.
(ou yacht plutôt, avec la même musique en plus)
Sacré Kadokawa...

Asu no Yoichi ! 06



Raou Wassan, kakkoii yo, Wassan. Des dessins cette semaine à la hauteur du personnage, tout est parti du mouchoir qu'il voulait rendre à la grande soeur sous forme de lettre d'amour, qu'il introduira par mégarde dans le casier de Yoichi, a- ! Heureusement (ou pas) pour lui, on se méprendra de la situtation et il finira par rejoindre le dôjô, toujours accompagné de son lieutenant, il se sent toujours obligé de le suivre ainsi ? En parlant de ce dernier, j'ai cru à une fille dans l'eyecatch, déjà que dans l'OP, il me rappelait Hyakko. Finalement, après quelques préliminaires poussifs (Makie samurai shikkaku), la première séance se résumera à une (très très longue) série de pompes, Wassan et Yoichi arrivant tous les deux à atteindre les mille, et du coup, le premier a bien mérité de manger aux côtés de celle qu'il convoite tant. On retiendra aussi un nouveau flag qui concerne cette fois la cadette, toutes les filles ont désormais plus ou moins un semblant de lien avec d'autres. Et pour finir (j'allais l'oublier), apparition d'un personnage qui pourrait sortir tout droit de Mugen s'il ne faisait pas plutôt penser à Ryouga par un sens de l'orientation visiblement inné, ça ressemble encore plus à Ranma comme ça. De plus, il semble, tel Harima, être un ami des animaux, et l'ours qui tient la pancarte rappelle un certain panda...

Toradora ! 19



Cela commence à devenir assez intéressant, et rien de mieux qu'une fête de Noël comme décor, moi qui ai l'habitude d'aimer les épisodes sur cette période (bien qu'on soit déjà à la Valentin dans la réalité), j'ai donc été servi, même si ce ne fut pas de la manière attendue. Tout le monde ou presque était sur son 31, Ryuuji ressemblant néanmoins plus à un 893 qu'autre chose, alors que la prof ne sera pas de la partie, elle a visiblement décidé d'avoir son immeuble, on lui souhaite bon courage. Kitamura, lui, est vraiment devenu un peu le bout-en-train de la bande depuis le blues de Minori -Aipon a dû apprécier son accoutrement du jour-, tandis que ce Yoshino fait de plus en plus penser à celui de Chaos. Puis petite, voire grande surprise avec un duo innatendu Taiga-Ami qui nous présente une charasong, cette chanson fera d'ailleurs office d'ED dans cet épisode. Taiga continuera ensuite sa tournée de bienfaisance en se retirant pour essayer de faire venir Minori, et on remarquera que son paquet signé du Père Noël était destiné à des enfants. En retour, Ryuuji se présentera chez elle déguisé pour qu'elle aussi ait droit à un peu de bonheur en cette soirée, mais la tristesse l'emportera quand elle le verra repartir et elle réalisera ce qu'elle vient peut-être de perdre. Minori, par malchance (?), passait par là et décidera d'en finir pour de bon avec Ryuuji, avant même que toute histoire ne débute entre eux. Leurs sentiments étaient peut-être mutuels en fin de compte, mais cela n'a pas marché (et ne marchera pas ?), et entre les larmes de Taiga, le camouflet pris par Ryuuji (qui a en plus perdu son costume) et la solitude des deux autres filles, c'est un Noël qui se termine en eau de boudin (voilà ce qui arrive à force de dire comme Ryuuji à Minori qu'ils vont bien s'amuser), sauf peut-être pour Gotou, qui n'était pas limitée à son rôle de perroquet, encore une fois. Reste à savoir si Ryuuji va se teindre les cheveux au prochain épisode...

A part cela :

- Omune-samaaaaaaaaa (Shikabane Hime Kuro 07 (20))
- C'est toujours drôle de voir ce type de personnage mener une vie assez normale (To Aru Majutsu no Index 19)
- Last Order, kawaii yo, Last Order, dommage qu'ils n'aient pas gardé Sasaki Nozomi (To Aru Majutsu no Index 19)
- Kuro Tutu (Kuro Shitsuji 18)
- Même ici il n'a pas pu s'empêcher, le Genji (Druaga no Tou 〜the Sword of URUK〜 06)
- Nazuka umeeee (Soul Eater Late Show 44)
- Tiens, Shougun était encore vivant... enfin pas très longtemps (Kurokami 06)
- Kuro a reçu sa dose habituelle (Kurokami 06)
- Au souvenir des plus belles heures de Dragonaut (Kurogane no Linebarrel 19)
- Un doux saitei pour Chiwa, cela se comprend à plusieurs points de vue (Kurogane no Linebarrel 19)
- Birdy se rendait à l'école comme Manabi (Tetsuwan Birdy DECODE:02 06)
- Nataru en voie de Josephisation... ou plutôt de Kusesation (Tetsuwan Birdy DECODE:02 06)



Et je ne parlerai pas de CLANNAD cette semaine (au moins). Parce que si j'essaie, je vais avoir du mal à voir l'écran pour taper...

11/02/09

Skip Beat ! 18



Finalement, le soupçon de doute qui restait a été balayé assez vite, mais bien sûr, difficile de ne pas être surpris devant la métamorphose de Kyôko. L'échéance avait été repoussée par l'AT Field de Mimori, mais pas très longtemps... et s'il y a de quoi être étonné du changement physique, c'est également au niveau du caractère que Miyano ne semble plus reconnaître celle qui ne vivait à une époque rien que pour lui. En tout cas, les retrouvailles et le combat attendus ne déçoivent pas, les deux se rendant coup pour coup, l'un avec ses provocations, l'autre par ses menaces et ses attaques en tous genres, ça a d'ailleurs failli mal se terminer. On savait à quel point Kyôko avait envie de se défouler sur lui, mais on n'imaginait peut-être pas qu'elle allait le faire pour de vrai, les sentiments ont pris le pas sur le travail, c'est le moment de se faire violence afin de rester pro. Ca faisait longtemps que je n'avais pas entendu un hentai Miyano, et cette couleur de cheveux m'a rappelé Zero. Quant à Konishi, il a l'air d'être moins clairvoyant qu'on ne pouvait le penser, et apparemment, Miyano entendait aussi la chanson lors de cette fausse PV...

Minami-ke Okaeri 06



Je pensais à un épisode entier à la mer, mais cela n'a duré que quelques minutes, les images suivantes étant des souvenirs racontés de la maison, ce qui, sur le coup, avait ressorti de ma tête le voyage de classe de Hidamari. Comme d'habitude, Fujioka est comme dans un harem bien qu'il y avait également Takeru, ce dernier avait d'ailleurs l'air d'être content de se faire enterrer. Quant à l'autre Fujioka, on pensait que Kana l'avait encore caché mais il avait en fait fini dans le sac de son homonyme... quoique c'est quand même Kana qui est l'origine de cela. A part cela, sur la scène où Fujioka prend la peluche, on a l'impression au départ qu'il vise autre chose, et on peut évidemment se demander ce que fait Chiaki avec quand on ne vit pas chez les Minami. Et après Kana dans Okawari (ça fait d'ailleurs toujours plaisir quand ils disent ce mot), c'est au tour de Haruka d'avoir des épaules dignes d'une Nazuka. Puis une fois n'est pas coutume, Maki s'invite et s'amuse à taquiner l'innocent Fujioka, alors que Touma, elle, confirme l'impression qu'elle squattait tous les jours ici, c'est vraiment la quatrième Minami. De toutes façons, tout le monde est un habitué du coin, il suffit de voir Mako-chan qui sonne à la porte... et qui entre quand même quand personne n'ouvre. Histoire de devoirs de vacances cette fois, et Uchida n'a pas été loin d'une énième bourde avec "kun" dans sa joie, tandis que Minorin avait un air de Nagato en chuchotant à l'oreille de Mako-chan. Enfin, l'été, qui n'a pas été des plus heureux pour Chiaki, arrive à son terme, et ça sent déjà l'automne avec le riz aux chataîgnes et les sanma... et ça sent aussi le Hidamari. C'est l'occasion pour Chiaki de se venger... sauf qu'elle a dû mettre les bouchées doubles. Et ils ont encore oublié Hosaka...

Shugo Chara ! 69 (18)



Après Kanda et Shitaya, c'est au tour de Yonaga de revenir pour un second rôle, le bonhomme semble avoir Rima dans le viseur et au moment où on a su qu'il s'appelait Fuyuki, je n'ai évidemment pas pu m'empêcher de rire. C'est apparemment l'anniversaire de Rima cette semaine (le 6/02, à un jour près, c'était parfait pour la diffusion) et tout le monde a voulu lui préparer une surprise, mais comme dans Akasaka, elle est de suite découverte. Cet épisode était aussi l'occasion de retrouver (brièvement) Utau et ses shugo chara (d'ailleurs, mon "deta" fut presque sorti en même temps que celui de Ran sur l'apparition de L), mais pas de Souma cette fois, lui qui aime pourtant se pointer dès qu'il le peut, aurait-il (enfin) trouvé d'autres amis... ? Et Yaya, telle le héros de Linebarrel la veille, a pour une fois sorti des bonnes paroles. Inutile de préciser que ce Fuyuki sera la nouvelle victime de Ruru, mais on a encore droit à de la nouveauté cette fois, puisque même sous l'emprise du nazo tama, il continuera d'hésiter. Ce sont alors les autres élèves qui seront touchés, dont Nagihiko, qui aurait révélé son identité si Tadase n'était pas intervenu... avant d'être atteint lui aussi. Et si Kiseki n'avait pas été là, il aurait avoué qui il aimait, chose qu'aurait bien voulue savoir Amu. C'était encore Clover à l'honneur cette semaine pour régler l'affaire, et finalement, Fuyuki se lancera enfin dans sa déclaration, mais c'était peine perdue d'avance, puisque Rima a déjà Amu. Malgré cela, on peut désormais fêter tranquillement l'anniversaire, et le nouvel ED arrive à un étrange moment, puisque logiquement, il aurait dû venir dès le début de l'année. Du coup, je pensais que le précédent allait durer six mois, ce ne sera donc malheureusement pas le cas et le nouveau est consacré entièrement à Ham, serait-ce un indice sur la suite de l'histoire...

Kurogane no Linebarrel 18



Je me souviens qu'au tout début de la série, je voyais Nakamura faire le Sugita de Dragonaut, mais c'est plutôt Pukuyama qui tient ce rôle finalement, la preuve encore dans cet épisode. Enfin bon, le Nakamura 2 est toujours là, alors que Kana-sama se la jouait Sakuya avec Kugyu, qui en revanche ne se la jouait pas Nagi. Et comme d'habitude, quand le Pukuyama original se pointe, il nous réserve toujours quelque chose, voici donc les coquilles Saint-Jacques après le castella. Quant à Yajima donc, on dirait celui qui pense aux autres et veut agir pour leur bien mais qui finit plutôt par les nuire, tandis que la nouvelle recrue, en revanche, va peut-être servir plus que je ne le prévoyais (ou pas). Enfin, lorsque Yajima a emmené Noto on ne sait où, cela m'a rappelé Dragonaut, et le héros a visiblement pensé la même chose que nous sur ce qui a pu se passer. Il a donc réellement mérité un saitei cette fois...

CLANNAD ~AFTER STORY~ 17



Ushio, kawaii yo, Ushio, la voilà donc enfin, sa tête dans l'anime ressemble beaucoup à sa mère comparé au jeu, les gênes d'Okazaki sont bien faibles. En parlant de lui, son image actuelle est exactement comme je l'avais imaginé (en même temps, il n'y avait pas 36 solutions), et même si j'étais en train de sourire bêtement devant l'épisode, les choses se sont déroulées plus vite que je ne le pensais. En gros, je voyais la séquence avant l'OP prendre toute la partie A, et l'épisode se terminer... comme la vraie partie A s'est finie. Et cela, c'était avant de rejouer au jeu puisque je me suis rendu compte que ma mémoire me joue beaucoup de tours. Sunohara, par exemple, était bien revenu peu avant la naissance, et il y a d'ailleurs beaucoup d'autres détails que j'ai mélangé, ce n'est donc peut-être pas allé si vite que cela finalement. On remarquera sinon la grande peluche de Sayuri, et un court instant, j'ai cru revoir Kunisaki en regardant Okazaki marcher. Et il semble qu'ils avaient peut-être décidé dès le départ de conclure un épisode par le départ en voyage, étant donné que la dernière image enchaîne parfaitement sur l'ED...

Asu no Yoichi ! 05



Comme dans Index, on a droit à un faux rencard, et comme dans Index, c'est avec Satorina, et après Kiyomin il y a quelques semaines dans Shugo, on retrouve avec plaisir "JPY" Chiaki (quoiqu'elle était aussi dans Chaos). C'est d'ailleurs elle qui est à l'origine de l'histoire de cette semaine avec une lettre d'amour, mais Konishi (dont la limousine pourrait sortir dans Yamanade) était apparemment derrière cela, on retrouve par ailleurs de nouveau ohagi à ses côtés. Et quand je disais qu'il n'y avait pas plus classique, je crois qu'on a eu droit à tout cette fois, mais comme toujours ici, cela se termine en combat, même du côté de la fille, que deux gredins (dont l'un fait un peu penser Aoki) ont eu la folie d'aborder. Sinon, la scène du bowling m'a rappelé Happiness et Hanazawa, en plus de se mesousiser, devient de plus en plus comme celle de Sekirei...

A part cela :

- Tiens, que fait Kana ici (Toradora ! 18)
- Nice kuitama (Shikabane Hime Kuro 06 (19))
- Misaka, kawaii yo, Misaka (To Aru Majutsu no Index 18)
- Kurokami ? (To Aru Majutsu no Index 18)
- Ca sent de plus en plus le Monochro (Kuro Shitsuji 17)
- Kuro a reçu sa dose habituelle (Kurokami 05)
- Que faisons-nous tous là (Tales of The Abyss 19)
- Gerutooooo... euh non pardon, Ion-kyuuuuuuuuun (Tales of The Abyss 19)
- Nazuka fait vraiment le travail, elle mériterait en effet une augmentation (Tetsuwan Birdy DECODE:02 05)
- Yumi, erokawaii yo, Yumi (Maria-sama ga Miteru 4th Season 06)
- Drôle de façon de couper, encore plus fort que dans Yozakura (Maria-sama ga Miteru 4th Season 06)
- Akikart (Akikan ! 06)
- Le pouvoir du Gift existerait-il encore... (Akikan ! 06)
- Izumi otsu (Akikan ! 06)
- Trois pour le prix d'un (WHITE ALBUM 06)
- Yes(ry (Zettai Karen Children 44)
- Juste devant elle et elle ne remarque rien, ça c'est du journalisme (RIDE BACK 05)
- Otome wa Maria ni Koi Shiteru (Maria†Holic 06)
- Reiko... (Zoku Natsume Yuujinchou 06)
- Cho-... bihige (Zoku Natsume Yuujinchou 06)
- Confirmation : c'est vraiment, dans un certain sens, un anime de fesses (Sora wo Kakeru Shoujo 06)
- Le prochain Asimo promet (Sora wo Kakeru Shoujo 06)
- Après Nakamura dans Z-child, Pukuyuma (Sora wo Kakeru Shoujo 06)
- Oji-san ! (VIPER'S CREED 06)
- Elles ont été un peu relookées, les soeurs Hiiragi (Sora wo Miageru Shoujo no Hitomi ni Utsuru Sekai 5)
- Suzume, kawaii yo, Suzume (Sora wo Miageru Shoujo no Hitomi ni Utsuru Sekai 5)
- Char... (Sora wo Miageru Shoujo no Hitomi ni Utsuru Sekai 5)
- 17 ans et 10000 jours (enfin, 10001 maintenant), ome...



03/02/09

Skip Beat ! 17



Hop petit bond, le manager de retour et Kyôko à l'école (dans une classe... showbiz), la pub qui passe à la télé et qui a attisé l'intérêt des autres : de ce fait, Môko a obtenu un rôle dans un drama tandis que Kyôko va se retrouver avec... Miyano, lui aussi de retour, et qui a de sérieux doutes sur son identité, mais pas de certitudes pour le moment, la faute à Kyôko qui a bien masqué la chose (allant même jusqu'à lui serrer la main)... jusqu'au coup du sel ? Car entre temps s'est immiscée une nouvelle fille, mes désoles d'ailleurs à Yo-da que j'ai confondu un moment avec Hanazawa, il faut dire qu'avec cette tête à la Zange... et cette fille, par son attitude et ses paroles, fait étrangement penser à la Kyôko d'avant, mais elle ne connaît pas encore les goûts culinaires du jeune homme, manifestement. Sinon, Kyôko était donc une Saiyajin, et Marina a un sacré boulot à faire chaque semaine...

Shugo Chara ! 68 (17)



Sa-ya à l'honneur cette semaine, pour un ultime duel face à Amu avant de partir à l'étranger, on a même fait un titre spécial pour elle. Amu qui par ailleurs est la plus populaire fille de l'école, devant Rima, Yaya et... Nadeshiko (a- !), qui n'est pourtant plus là (dans un certain sens), c'est en tout cas un sans-faute de la part des Guardians... la preuve, "la" cinquième se trouve être... Nagihiko, a- ! (pour l'anecdote, Nazuka est sixième) Outre Sa-ya, cet épisode est l'occasion de revoir aussi Hokkaidou et Shimajirou, et quant au duel, il nous emmène dans une situtation à la Hyakko (ou Gakuen Alice, c'est selon) lors de la dernière manche, un développement digne d'un Bihada. Néanmoins, pas de ballon dans la figure ici... sauf sur la toute fin, même Yaya se met en évidence, et c'est Amu qui l'emportera. Il en sera de même devant Tadase, étrange "match" quand on sait que Sa-ya s'était tournée vers Souma à l'époque, et elle sera alors la nouvelle cible de Ruru, qui aura plus de mal que d'habitude pour la posséder, ils aiment bien casser les répliques et scènes habituelles dans cet anime. La bataille aura d'ailleurs aussi un goût de nouveau, Sa-ya copiant Amu à la perfection jusqu'à la dépasser, mais un bon sermon (là on ne change pas les habitudes) la fera revenir. Et pour la première fois depuis longtemps, c'est en Clover que cela se conclut, alors que la pauvre Suu n'avait même pas pu en placer une au tout début de l'épisode, telle une Kurumi (on admirera sa tête dans l'image des sponsors). Et comme on pouvait peut-être le prévoir, Sa-ya décidera de rester ici, afin de continuer son duel, c'est tout elle, ça...

Kurogane no Linebarrel 17



Séisme avec donc le retour de ce bon vieux Yajima... qu'on retrouve tranquillement en train de manger avec tout le monde, comme si de rien n'était (j'avais oublié qu'il avait une petite soeur). On a ensuite presque pensé à un autre retour, mais ce ne fut finalement que la grande-soeur, apparemment. Pas de miracle non plus (pour le moment ?) pour Jo-ji, qui n'apparaît plus que sous forme d'hologramme, commençant à chaque fois par la même phrase où qu'il soit, mais il ne s'est pas déshabillé cette fois-ci. Et comme cet anime aime décidément les gags, place peu après à un karaoke en cosplay, on aurait eu une résonnance parfaite avec le Kakihara de Kannagi si celui-ci avait chanté quelque chose genre "Kimi to Linebarrel". Sinon, c'était amusant d'entendre Hirano -qui a l'air de passer un peu à l'offensive après l'affaire Risako- dire qu'elle ne chantait pas bien. Yajima semblait bien suspect depuis son retour qui l'était tout autant, et on a eu rapidement la confirmation de ces doutes... mais qui utilise encore des MO/MD (à moins que ce ne soit autre chose) ? Anata, saitei desu. Au début de la série, j'avais senti qu'il allait peut-être se confronter au héros mais j'avais abandonné l'idée quand il nous avait quittés, je n'imaginais alors pas qu'il reviendrait. Quoi qu'il en soit, notre bande de justiciers aura un renfort de taille (ou pas) avec la venue de celui qui rappelle le Tachiki de Blass, même si ce dernier vise surtout Risako...

CLANNAD ~AFTER STORY~ 16



Visiblement, ils ont décidé de ressortir dès qu'ils le peuvent les autres personnages (comme dans le film), c'est une décision sympathique qui nous permet entre autres de plus profiter du Sunohara original. Et les voir tous ensemble autour de la table en train de parler de tout, de la vie, c'était beau, tout simplement. Quand Sunohara a dû préciser à quel Okazaki il s'adressait, j'ai tout de suite repensé à la prof de Myyour, ç'aurait été drôle s'il avait sorti la même chose qu'elle. Et sur sa question, on a senti un regard attendrissant de la part de Kyou, ce qui n'est peut-être pas surprenant quand on sait ce qu'elle veut (et ce qu'elle va) faire à l'avenir, cela faisait également plaisir d'entendre un peu plus Ryou et Notomi. Et quant au CD de Yoshino, j'aurais aimé qu'ils nous montrent la scène où on décide du titre et de la jaquette, car c'était assez amusant à voir. On aimerait bien que ces moments durent éternellement, mais malheureusement, arriva ce qui devait arriver, je ne sais plus si j'avais versé des larmes dans le jeu à cet endroit, mais dans l'anime, ça y est allé. Il faut dire qu'avec la présence plus forte d'Okazaki, celle de Nakamura et les images qui défilent, c'était dur de résister (mais j'avoue avoir eu une montée sur la voix de Takami- pendant l'accouchement... pardon). Kyôani ne nous a pas toujours gâtés dans cette seconde saison mais je n'ai rien à redire sur cet épisode, qui va donc enchaîner sur la dernière partie, celle où j'ai le plus pleuré en jouant. Ne me décevez pas...

Asu no Yoichi ! 04



Un épisode spécial Yukarin, mangaka quand elle ne va pas à l'école (quoique des fois...), ce qui n'est pas sans rappeler ef ou Hidamari (bien que c'était du roman dans le second cas). Comme on pouvait s'en douter, elle semble être la plus entreprenante des soeurs, que ses actions soient pour de rire ou non, au contraire de la tsundere et de l'héroïne à l'ancienne qui s'en prend au héros dès qu'elle en a l'occasion (et même les pauvres petits enfants ont pris sur eux cette fois), avec en prime une imitation de Linebarrel cette semaine. Enfin, elles sont toutes jolies dans cette série, ce n'est pas facile de s'y retrouver. Notre personnage principal, sorte de mix entre Zetsubou et Ikuto, a encore joué les justiciers et on aura reconnu l'ami Kamijou parmi les trois gredins, il était donc encore face à Okamoto (Satorina et Iguchi n'étaient pas loin non plus) mais il n'a pu utiliser sa main droite pour cette fois. Pour finir, Wassan est définitivement le personnage gag, une sorte de nouveau Kunou qui nous a même fait une Skibi sur la fin...

A part cela :

- Il y a des Hiroshi partout (Shikabane Hime Kuro 05(18))
- Index, c'était quand même plus drôle avec Aopi à la place (To Aru Majutsu no Index 17)
- Un tour et puis s'en va pour Koshimizu (aussi ?) (Genji Monogatari Sennenki Genji 03)
- Ku-pa a quitté son look de vieille, c'en est presque dommage (Druaga no Tou 〜the Sword of URUK〜 04)
- Kuro a reçu sa dose habituelle (Kurokami 04)
- Kurokami, ça va devenir comme SA s'ils décident de se faire des duels comme ça d'un coup (Kurokami 04)
- Chibitalia, kawaii yo, Chibitalia (Hetalia Axis Powers 02)
- Avec ce masque, ce sera enfin Erina☆Revolution... ou pas (Kirarin☆Revolution 145)
- Allison, kawaii yo, Allison (Tales of The Abyss 18)
- Guroi... comme depuis le début de la seconde saison (Tetsuwan Birdy DECODE:02 04)
- Quelle que soit sa coiffure, Yumi, kawaii yo, Yumi (Maria-sama ga Miteru 4th Season 05)
- Pendant un instant, Maria-sama ni wa Naisho (Maria-sama ga Miteru 4th Season 05)
- Ils aiment bien Pizza Hut du côté de Lillian (Maria-sama ga Miteru 4th Season 05)
- Nice can. (Akikan ! 05)
- Noto invitée de la semaine. Et dans cet épisode, elle se l'est jouée Linebarrel (Akikan ! 05)
- M Koyasu (Koukaku no Regios 04)
- Takami- s'invite à l'ED (Koukaku no Regios 04)
- Nazuka, kawaii yo, Nazuka, on comprend comment Minamoto est devenu lolicon (Zettai Karen Children 43)
- Soldat : "Blanche..." (RIDE BACK 04)
- Joseph... (RIDE BACK 04)
- Une petite Hidamari (Maria†Holic 05)
- Clin d'oeil (ou pas) au programme précédent (Maria†Holic 05)
- Mako-chan, kawaii yo, Mako-chan (Minami-ke Okaeri 05)
- Ca sent le ARIA (Zoku Natsume Yuujinchou 05)
- Pas de Kyôani sans Shiraishi (Sora wo Miageru Shoujo no Hitomi ni Utsuru Sekai 4)



29/01/09

Les nouvelles séries :



Shikabane Hime Kuro : la deuxième série, donc, qui est carrément dans la continuité de la première, l'OP est le même, alors que l'ending, pour le moment, change souvent... mais les personnages qui ne sont plus là sont toujours présents dans les génériques. On a l'impression d'une série de 26 plutôt qu'à deux de 13 (d'ailleurs, la numérotation se poursuit). A noter un nouveau peronnage qui mêle Matsu et Patty...

Maria-sama ga Miteru 4th Season : elle s'est faite attendre mais la voilà enfin, avec un cast encore plus riche mais un changement d'OP puisqu'on n'a plus le droit à la mélodie habituelle, c'est un peu dommage. D'ailleurs, les images sont assez amusantes, les filles changeant d'endroit grâce à des sortes de portails. Cette quatrième saison est donc -pour le moment- marquée par le choix des nouvelles petites soeurs, c'est déjà visiblement fini pour Kanako, qu'en sera-t-il de Touko, avec en plus l'entrée en piste(?) de Marina...

Akikan ! : un Pukuyama style Inukami qui se lâche complètement avec des dessins parfois proches du kyabetsu et une histoire à la Sekirei, c'est souvent du n'importe quoi à chaque fois mais on ne s'en plaindra pas, au contraire. Le meilleur est incontestablement la dernière partie où on a droit à du cast et du staff en chair et en os (et aussi des passants qui n'ont rien à voir), il faut la voir au moins une fois tellement c'est énorme...

WHITE ALBUM : un jeu qui date de... 1998, l'histoire se déroulant en... 1986, je comprends mieux cette impression d'ancienneté (que j'aime) du départ. En tout cas, cela n'a pas du tout l'air très gai, c'est donc une série qui devrait bien me convenir tant qu'on évite un développement à la Sukuizu. Et bravo à Nanani- pour sa première place (mais finalement 2ème hebdomadaire... comme d'habitude)...

Maria†Holic : en voyant le nom, j'ai un peu froncé les sourcils mais en réalisant ensuite que c'était Shaft et Shinbou derrière, j'ai ouvert grand les yeux... et encore plus devant un OP toujours aussi dégénéré avec Gahaku qui se déchaîne à fond, alors que l'ED est une reprise de YMO. Le cast est pratiquement le même que celui de Zetsubou, et là aussi, c'est pour l'instant bien délirant...

Minami-ke Okaeri : le retour -attendu ou craint- un an après, et comme prévu, cette troisième série se base sur le modèle de la première, on peut donc vraiment dire okaeri, le Minami-ke que tout le monde aimait est bel et bien revenu... enfin presque, puisque les dessins ont un peu changé et sont d'ailleurs assez amusants (le Fujioka 3 est un peu un mix des deux premiers). Bien sûr, tout le monde est ravi et soulagé de ne plus revoir l'ami Fuyuki, mais évidemment pour moi, c'est tout de même beaucoup moins drôle sans lui, j'espérais pourtant qu'il allait s'amener quand Uchida attendait devant la porte, ce fut peine perdue. Heureusement qu'il reste Hosaka, et ça fait toujours plaisir de retrouver Hanî...



Zoku Natsume Yuujinchou : pas de surprise, même jour, même heure, même chaîne pour la seconde saison, on est cette fois en hiver mais on a toujours de belles histoires, avec souvent de mignons personnages...

Sora wo Kakeru Shoujo : je pensais à un rapport avec Tokikake, mais ça m'a l'air d'être autre chose dans cette série où l'on retrouve MAKO dans un rôle principal (d'ailleurs, Aipon est aussi là), et visiblement, ce n'est pas quelque chose à prendre au sérieux, on regarde sans se prendre la tête pour s'amuser un bon coup...

VIPER'S CREED : cela m'a rappelé un peu Blass avec les engins, deux personnages à la Tachiki et Sa-ya, la poitrine de l'OP à la Amanda, mais la comparaison s'arrêtera peut-être là. Cela me donne tout de même plus d'espoirs que pour UV et Kurozuka...

Asu no Yoichi ! : je crois qu'on ne peut pas faire plus classique, il y a d'ailleurs un air de Ranma et de Love Hina. Le héros est tout de même assez drôle, mais cela reste finalement un garçon quand il s'agit de filles... et la petite nouvelle rappelle étrangement la Hirano de Sumomomo...

Druaga no Tou 〜the Sword of URUK〜 : enfin la suite, l'OP reste dans le même ton sauf qu'on se croirait dans un anime de base-ball. Le premier épisode de la série précédente avait une version ura, celui de la seconde a son yoko, où l'on peut voir KENN à l'ouvrage dans le studio. Et après le rameeee de Hocchan, voici le higiiii, toujours de Hocchan...

Kurokami : adaptation d'une oeuvre créée par des Coréens, le premier épisode m'avait assez plu mais la suite me laisse quelque peu perplexe, avec une nouvelle histoire de pacte. En tout cas, c'est assez violent, l'héroïne en prend plein la figure à chaque fois...



Tetsuwan Birdy DECODE:02 : un nouveau retour, le directeur nous a promis plus de Shion, j'attends donc pas mal de ce coté-ci, et Nazuka, avec son uniforme à la Kannagi, est subitement devenu un personnage bien amusant. Sinon, ils aiment toujours autant s'amuser avec les images derrière les sponsors...

Kemono no Souja Erin : je ne sais pas vraiment où cela va nous mener mais je sens que cela va être dur de tenir un an... et quand ce sera terminé, je me dirai -comme d'habitude- que cela est passé vite... ou pas. Enfin, pour Sawa et Payo, cela devrait valoir l'effort...

Koukaku no Regios : cela se laisse plus regarder que je ne le pensais, et rien que pour la rigolote bande-son, je ne peux pas passer à côté. J'ai d'ailleurs presque versé une larme de nostalgie en repensant à Himitsu, qui ne date pourtant pas tant que cela...

RIDE BACK : je croyais au départ à quelque chose sur la danse, et puis il y a cet OP qui a tout détruit (mais bon OP), j'étais donc un peu déçu sur le coup, mais ce n'est pas mal du tout pour le moment. Cela serait parfait si on en restait à de la course et à du ballet, mais j'ai bien peur qu'il se trame quelque chose derrière, et puis, la machine me rappelle Imber, qui n'était pas un fantastique souvenir...

Sora wo Miageru Shoujo no Hitomi ni Utsuru Sekai : sous ce long nom se cache la troisième production de Munto, après deux OVA (je n'ai vu que la première, et je ne savais pas à l'époque que c'était Kyôani), et si mes (restes de) souvenirs sont bons, on retrouve pour l'instant les mêmes choses que la première OVA (je me demande d'ailleurs si on ne vient pas de la terminer avec le 03), avec néanmoins un cast modifié. Et après Kyoushirou et sola, Ceui aime décidément le ciel...


Genji Monogatari Sennenki Genji : on ne présente plus l'oeuvre originale, qui a donc fêté son millénaire, j'avais pas mal d'appréhension au départ mais c'est assez regardable, l'atmosphère et la musique me plaisent assez. Avec le petit pois qui me sert de cerveau et mon QI de 2, la lecture n'avait pas dépassé les deux pages car le claquage n'était pas loin (j'ai quand mêmes quelques souvenirs de l'histoire, racontée dans certains cours), ça devrait mieux passer en animation. Néanmoins, ça pourrait plutôt me faire rire finalement, Reine des Neiges et UV oblige...

Hetalia Axis Powers : une série qui a connu des déboires avant même de commencer, ce qui fait qu'elle ne passe finalement que sur mobile et sur le net. Au niveau de l'anime, ce fut le chaos dès la première, surtout que ça ne dure que cinq minutes. Et Onosaka pour la France, il n'y avait peut-être pas mieux, magnifique...

Encore une cuvée avec une bonne proportion de suites, et pas de série qui se démarque pour le moment chez moi, début d'année en douceur donc...

 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang