Bilan printemps-été-automne 2008


17/01/09

Les fins de séries :



Penguin Musume♥Heart : la deuxième partie est donc terminée (et tous les épisodes ont été effacés de Nico depuis), ce fut dans la même lignée que la première avec peut-être un peu plus de moments sérieux, c'est tout de même mieux quand on est dans le 100% chaos. On devrait avoir une suite 1, et en attendant, la série est rediffusée dans la partie live, je me suis d'ailleurs amusé à venir pour le premier et le troisième, comme je l'avais déjà fait pour l'avant-première du dernier, mais évidemment, c'était cette fois beaucoup moins animé (on était très peu à faire de vrais commentaires), voire complètement mort, avec pratiquement que des touristes de passage, je pense que je ne reviendrai donc pas...

Nodame Cantabile Paris hen : Kugyu venue voir Hino-chama et Peya pour conclure ce chapitre, et même en France, Nodame reste heureusement Nodame, on avait là en plus des décors familiers. Au milieu du dernier épisode (seulement), j'ai commencé à me dire qu'on ne devrait pas s'arrêter là, et puis à la fin, ils annoncent la suite pour l'automne prochain, ça m'apprendra à ne pas me renseigner. Au moins, ça fera un peu moins d'attente que pour cette seconde série...

Akane Iro ni Somaru Saka : on y songeait à partir d'un certain moment, mais finalement, pas de Sukuizu à la fin, il faut dire que c'était un anime dans un registre plutôt comique en fin de compte... ce qui fut une bonne chose étant donné la tournure qu'avait prise le premier épisode. On remarquera sinon qu'on a quelques fois retrouvé Konata, Kagami et Tsukasa réunies...

Yozakura Quartet : j'avais au départ une petite affection particulière pour cette série, les moments drôles étaient bien sympathiques, mais le sérieux a pris le dessus et j'ai eu un peu plus de mal par la suite. En fait, ce que j'attendais le plus finalement, c'était la partie C (qui ne viendra presque jamais) et la fameuse musique...

Telepathy Shoujo Ran : en fin de compte, ce fut plutôt une série de détectives et de mystères, on a d'ailleurs conclu sur une drôle d'histoire en trois épisodes. Pour moi qui attendais quelque chose de plus simple, c'est un donc un peu dommage mais j'ai bien aimé certains épisodes comme celui à la Kanon ou celui sur Seki par exemple...



Kemeko Deluxe ! : comme pour d'autres séries de cette saison, c'est quelque peu regrettable de finir par du sérieux après avoir ri la plupart du temps, mais rien que pour Chiwa, qui fut marvelous de bout en bout, je me contenterai de cela. Et avec l'apparition à la toute fin d'Aipon, on n'exclut donc pas une suite 2. Si c'est en OVA, cela m'ira...

Garei -Zero- : je disais à l'époque que ce serait peut-être amusant à voir, mais ce fut au final une simple (et très très) bonne série, j'en suis presque déçu du coup (ou pas). Le (judicieux) choix des deux premiers épisodes (qui ne furent finalement pas les derniers mais pas les tout premiers non plus) a probablement été la clé, puisqu'après le troisième épisode et ceux qui suivirent, on se demandait de plus en plus comment on avait pu en arriver là, et un intérêt réel s'est alors naturellement crée. Et on n'exclut pas une suite 3, alors que je pressentais à un moment de la série qu'ils allaient tous y passer. Et mention spéciale à Michael pour son retour à un moment improbable...

Macademi・WAsshoi ! : au départ, ça partait dans tous les sens, puis on a commencé à voir de jolies histoires (la fusée, Peya...) pas très Macademi, avant de carrément tomber dans le dramatique. Et alors qu'on s'attendait à un seirei kaigi (Koshimizu oblige), on a eu plutôt droit à du Chaos Head, mais il était dit que cela devait se finir à la Macademi, avec en plus Kamille pour conclure, ouf. C'est donc ce que j'aurais aimé que certaines séries fassent pour leur dernière. A part cela, AT-X, qui passait, comme souvent, la série avec quelques semaines de décalage, a enlevé des censures à partir du 08...

Bihada Ichizoku : que dire, si ce n'est que ce fut du bonheur chaque semaine, et puis plus on avançait, moins cela avait de rapport avec la peau, déjà que la partie B n'avait pratiquement rien à voir. Et on n'exclut pas une suite 4, même si cela paraît peu probable... mais qu'est-ce que j'aimerais bien...

ef - a tale of melodies. : le ton était peut-être plus grave dans cette seconde série (je pense évidemment surtout à la partie de Yuuko) mais la qualité était toujours là, voire en mieux (pour moi), j'étais même proche des larmes à certains moments. Et avec Shaft, un épisode ne ressemble jamais à un autre (ou ressemble toujours, cela dépend dans quel camp on se place)... et une diffusion non plus, puisque MX vient de commencer à passer la série dans une version bien plus nette, à ne pas rater donc...



Kurozuka : peut-être plus drôle que UV au final, notamment grâce à l'épisode kuso et à la fin, avec une scène à la Suikuizu... avant que l'on ne revienne au début...

Hakushaku to Yousei : rien que d'écouter les voix suffisait à me faire bêtement sourire, mais c'était bien sûr Guririba la star. Du coup, je n'ai pas trop fait attention au reste (comme toujours ?) mais on n'exclut pas une suite 5, hein...

Rosario to Vampire CAPU2 : ce fut un peu comme la première saison, ils se sont donnés à coeur joie au départ avant de finir avec du sérieux (et des dessins limite, étonnant pour un dernier épisode), qui n'est peut-être pas nécessaire dans cette série. On n'exclut pas une (nouvelle) suite 6, et finalement, Koyasu a quand même monté un peu la garde sur MX et consorts, relayé par la suite par les ours...

Hyakko : ce fut effectivement poussif par moments (qui a dit tout le temps ?), mais malgré ce qui a pu se dire, j'ai très bien apprécié la série comme je l'espérais... enfin presque. Je suis tout de même triste que cela se termine vu tous les personnages qu'on avait et parce que je pense que cela pouvait encore monter en puissance...

Mireba i- jan ! Shugo Chara ! Night : je me disais que c'était étrange de passer une longue série pendant la nuit, et en fait, on s'arrêtera au quart... mais même là, c'est Ishida qui conclut. A noter que Noël oblige, (et aussi parce qu'on a eu une semaine sans Hyakko ni Shugo) tout a été un peu chamboulé et on s'est donc retrouvé avec 2 Hyakko à la suite à 3h puis donc deux Shugo à 4h, pour finir au petit matin à 5h. Ca tombe bien puisque Shugo passe à l'origine le matin...



Shikabane Hime Aka : fin... de la première partie, la seconde suivant... juste après, et d'ailleurs, il y avait même l'annonce du prochain épisode comme si de rien n'était. Aurons-nous encore de nouveaux bou par la suite, j'ai encore en tête la scène de la voiture...

Scarecrowman : une fin un peu triste, à l'image de l'ED, même si je pensais au départ qu'il allait carrément redevenir un simple épouvantail, triste aussi dans le sens où cela se termine donc, car j'aimais vraiment bien cette série. La seconde partie fut certes un peu étrange, avec ce long voyage et plein de drôles d'histoires (alors que le retour n'a pris que quelques minutes), mais elle nous aura permis, comme la première, d'entendre des invités prestigieux à la Mokke. On n'exclut pas une suite 7 avec cette fin ouverte, mais comme pour Bihada, je n'y crois pas... et comme pour Bihada, j'en voudrais vraiment une...

CHAOS;HEAD : ce fut vraiment le chaos, tellement qu'on avait des fois du mal à suivre, mais cela nous aura offert un Yoshino de gala, qui jouait lui aussi dans une autre dimension. Et en fin de compte, il a peut-être bien fait de sauvegarder jusqu'au bout...

Kannagi : c'est un peu dommage d'avoir fini dans une atmosphère un peu différente de la série, qui ne se prenait pas la tête jusqu'ici, le summum ayant été peut-être atteint lors de l'épisode karaoke. D'ailleurs, à l'image de cet épisode, Yamakan n'a finalement pu s'empêcher de faire des clins d'oeil à Lucky, du karaoke à Nausicaa en passant par la paire en or Tachiki-Kujira. Et avec le mata ne de la fin, on n'exclut pas une suite 8...

Junjou Romantica2 : encore mieux que la première saison peut-être, on a même eu droit à un personnage féminin, qui l'eût cru dans cette série où ne semblait exister que des (beaux) homos. En tout cas, on s'est encore bien marré, c'est le principal...



Porphy no Nagai Tabi : ce fut effectivement un long voyage (enfin, Porphy l'a souvent rendu inutilement long), et à la fin de l'avant-dernier, je m'étais demandé comment ils allaient pouvoir tout conclure en un seul épisode. Eh bien simplement en mettant la scène des retrouvailles tout à la fin (dans laquelle le directeur nous a réussi à inclure un angle dont il a le secret), mais du coup, il reste un goût d'inachevé car j'aurais bien aimé une sorte d'épilogue en plus, pour voir ce qu'ils deviennent ensuite, et la situation de Rose et du nouveau couple (?) m'intéressait aussi. En parlant du directeur, il n'a pas pu s'empêcher de refaire le coup de Touka en confiant un nouveau scénario à Yamamoto, ce fut un épisode assez étrange et effrayant mais l'histoire restera un mystère, c'est un peu dommage. Porphy fut un des rares personnages d'anime que j'ai réussi à trouver un peu énervant, mais pas de rancune, je suis content pour lui après tout ce qui lui est arrivé, et mon plus grand regret sera le fait qu'Apollo n'ait pu le suivre jusqu'à la fin...

Mugen no Juunin : je ne sais pas pourquoi j'ai regardé mais il y a eu des moments intéressants voire drôles, comme le furent certaines musiques et on n'exclut etc 9...

Kyou no 5 no 2 : en fin de compte, c'était peut-être plutôt varié globalement, surtout à partir de la seconde partie, même si Teletou a quand même été assez indulgent, et je crois qu'on termine comme dans l'OVA (enfin, je ne me rappelle plus vraiment). Finalement, on ne s'est pas plus préoccupé des dessins que cela, et on aura remarqué les quelques références à Minami-ke, la série qui la remplace. Et d'ailleurs, dans la bande annonce aussi, retour de référence...

Vampire Knight Guilty : un peu plus de gags que d'habitude pour la dernière, il faut dire que le vilain a été éjecté en un quart de tour et on n'avait plus qu'à savourer le reste. Et vu comment cela se termine, on ne peut pas exclure de suite 10...

Mouryou no Hako : finalement, je me suis fait avoir par le premier épisode, on est passé de deux filles dansant sous le clair de lune à des hommes essayant d'éclaircir une énigme autour d'une table. Ce fut un peu glauque mais assez intéressant, avec un gros cast, le dernier épisode fut énorme et la série s'est donc terminée en feu d'artifice (ha ha ha)...

Classement personnel de cet automne

CLANNAD
.
.
.
ef
.
.
Scare
.
Shugo/Nodame/Hyakko/Bihada/Candy
.
Porphy/Romantica/Skip
.
Toradora/Akasaka/Kannagi/Kemeko/CHAOS/5no2/Rosapan/Macademi
.
Kirarin/Z-child/Shitsuji/Ga-rei/Hakushaku/Tales/Linebarrel/Vampire/Ran
.
Eve/Penmusu/Mouryou/Tytania/Yozakura
.
Soul/Index
.
Shikabane
.
Mugen/Kurozuka

OP/ED (pas d'ordre) : 5no2/ED1 CHAOS/OP CLANNAD/OP Linebarrel/ED Shugo/ED5 Skip/ED Soul/OP2 Tales/OP Yozakura/OP Z-child/ED3

Pas de surprises de mon côté, je pense, tellement que je n'ai presque rien à dire, si ce n'est que de plus en plus de séries nous laissent imaginer une suite (si cela se trouve, certaines sont déjà décidées mais j'ai eu la flemme de vérifier). Comme je le prévoyais, les suites (justement) ont pris le dessus et la tendance devrait se confirmer pour le début de cette nouvelle année. Et donc, fin d'année oblige, petit bilan personnel en cours, même si j'avoue avoir un peu moins envie cette fois, je me contenterai peut-être du strict minimum...

12/10/08

Les nouvelles séries :



Eve no Jikan : une mini-série dont le premier est passé à la Japan Expo, l'atmosphère pourrait effectivement plaire aux occidentaux, et le cast est bon. On risque en revanche d'attendre un moment entre chaque épisode...

Hakushaku to Yousei : après Lillia, voici Lydia pour Nananî. Je ne sais pas encore ce que réserve l'histoire, mais avec Guririba dans un rôle important (et qui chante en plus), je ne peux pas laisser passer cela...

Toradora ! : le titre me rappelait forcément Tonagura !, j'ai donc bien sûr tout de suite réagi en voyant la proximité de leurs chambres (certes, ça aurait pu également rappeler Lamune ou Kagemamo). L'épisode suivant m'a ensuite plutôt rappelé le premier Lovecom, version garçon, et si le personnage principal fait penser à Bossanova ou à Midori no Hibi, l'héroïne ressemble à Louise et Shana par sa voix et son caractère, et à Chiaki par son physique. Un anime qui renvoie à beaucoup de choses...

Rosario to Vampire CAPU2 : c'est reparti pour un tour et c'est déjà le chaos dès le début, yuri en plus, et si c'est TVO qui passe cette fois la série en premier, c'est sur MX qu'on en voit le plus (ça ne surprend plus), fini donc les jolis Koyasu. On notera l'apparition de Chiwa comme petite nouvelle et j'ai un petit faible pour l'ED... euh non, je veux dire l'OP...

Hyakko : des airs de Gokujou au départ avec Hirano à la place de Rino, mais finalement, cela me fait plutôt penser à un sous-Azu, la paire Neya-Oririn rappelant Yomi-Tomo, Hirano étant dans un rôle à la Chiyo et Yurishi- jouant un personnage étrange à la Oosaka (ou taciturne à la Sakaki), bien que le personnage d'Oririn se rapproche peut-être plutôt de Miu, il faut dire que la voix y est pour quelque chose. Série qui est partie tout en douceur, trop en douceur même puisqu'elle se fait déjà incendier. Pour ma part, cela a été aussi un peu difficile à rentrer dedans mais je continue de croire que c'est le genre de série qui devrait me plaire, le deuxième épisode m'a un peu conforté alors j'attends de voir. Et puis, il y a des choses à ne pas rater comme Neya dans un rôle de lycéenne (qui a fait un festival dans le second) et Yurishi-... dans un rôle tout court, mais malheureusement, son personnage ne semble pas bavard...

Mireba i- jan ! Shugo Chara ! Night : alors que l'on entre dans la seconde année, Teletou a décidé de rediffuser la première en plein milieu de la nuit, une sorte de Late Show donc, à la différence que cela ressemble plus à une simple rediffusion si on compare à Soul, qui ne montrait déjà pas beaucoup de changements. Les seules différences notables ont été le titre et l'annonce du prochain épisode, puisqu'ils annoncent carrément l'épisode du samedi au lieu du suivant. En tout cas, cela rappelle pas mal de souvenirs...

Shikabane Hime Aka : j'espérais du AYAKASHI mais cela ne semble pas aussi drôle pour le moment, quoiqu'on a quand même deux bons bou, ce qui ne se refuse jamais...

Akane Iro ni Somaru Saka : une adaptation de jeu, si le plateau est fort joli (avec Ishida et Riki-chan comme cerises sur le gâteau), c'est toujours dommage de ne pas reprendre les voix originales. Qui dit eroge dit série pour moi, même si ici, ça sentirait presque trop fort le eroge. Et surtout, je me disais au début que c'était une bonne Kugyu qu'on avait là et puis non zut, encore une tsundere. Quant au héros, il me plaisait bien, beau garçon, une réputation de terreur, un baiser, mais à l'air assez ordinaire au final. Du coup, la bonne impression du début s'est un peu effondrée, mais on va voir si Makoto P nous réserve quelque chose...

Kuro Shitsuji : Ono, du noir et blanc, du a-!, des gags... elle est venue vite la seconde saison de Monochro. Je ne sais pas encore vers quoi va se tourner cette série, mais on s'amuse déjà bien...

Yozakura Quartet : une série qui se laisse regarder, sans plus pour le moment... j'ai néanmoins trouvé la rubrique spéciale du premier épisode presque meilleure que tout le reste. On a tout de même droit à de bonnes chansons, l'ED ressemblant pas mal à l'OP de NHK...



CLANNAD ~AFTER STORY~ : c'est arrivé plus vite que je ne le pensais et tant mieux, et si cela s'appelle After, on n'est pas encore entré dans la partie du même nom dans le jeu. Ce n'est pas plus mal, car on a donc encore l'occasion de voir les autres personnages de l'école, Sunohara en tête bien sûr, à moins que Kyôani ne fasse comme dans le film. Et c'est parti très fort puisque ce fut, pour débuter, la partie de baseball que je réclamais à l'époque, et je ne m'attendais pas non plus qu'ils allaient nous sortir par la même occasion le "Yo-shi-no- !" (le "Encore Arigatou !" était peut-être un peu trop dur à sortir), doublement heureux donc. La différence, c'est que pour gagner le match dans le jeu, il fallait -je crois- Fuuko dans l'équipe, chose impossible dans l'anime, on a donc mis Notomi à la place. Et pour le second, c'est Sunohara à l'honneur, on revient cette fois donc à la route des Sunohara avec Sanae, je sens malheureusement le club de foot se pointer par la suite, je dis malheureusement car ce fut un passage dur à supporter, peut-être le plus dur...

Tales of The Abyss : je ne sais pas combien cela fait de Tales en anime (d'ailleurs en jeu, je n'ai joué qu'à Phantasia, ce qui me permet de connaître quelques sorts), mais je tenais quand même à regarder celui-là, après avoir raté Shining, bien que je ne pense pas que ce sera la même chose. Et on notera le long OP...

Kurogane no Linebarrel : GONZO a toujours le truc pour nous faire bien rire... et puis là, avec Kazuki (qui disjoncte encore), Jo-ji, Miyukichi, Hirano, le nom de Machina, des voix réutilisées pour jouer les petits rôles (je sens bien Nakamura succéder à Sugita) et des robots, cela sent excellemment bon le Dragonaut. Si on ajoute en plus Alipro et les dessins, il y a largement de quoi écrire une nouvelle page après la bande à Jin et Gio... d'ailleurs, après à peine deux épisodes, je suis déjà hilare...

Shugo Chara !! Doki : c'est donc reparti pour une année et on reprend en douceur avec un tour des personnages puis... un autre tour des personnages, j'espère que ceux qui ont découvert la série lors de la version de nuit n'ont pas été tentés de regarder, puisqu'une bonne partie de la suite leur a été révélée dans ces résumés (en même temps, comme dans l'édition du mercredi, on leur présente l'épisode du samedi...). Nouvelle année, donc nouvelle transformation et plus de puissance... mais niveau costume, on ne voit pas vraiment de différence...

Kannagi : Yamakan à la baguette (l'OP fait d'ailleurs un peu penser à Haruhi et Lucky) et de bons débuts pour une série qui va à son rythme, avec une Tomatsu tout-terrain. Je ne sais pas où veut aller cette série mais si elle ne va nulle part jusqu'à la fin, cela me va parfaitement, et en plus, cette Miyukichi là me plaît bien. Par ailleurs, MX passe une rediffusion de Kamichu juste avant, cela fait donc deux anime de kami ou kami anime à la suite...

To Aru Majutsu no Index : On a bien senti le light novel dans le premier épisode avec les nombreuses narrations du personnage principal, une série apparemment attendue mais au niveau personnel, l'histoire ne m'attire pas particulièrement, enfin, sait-on jamais, ça m'a fait penser à un moment à CODE-E. Et puis pour la prof loli qui boit et fume, je vais rester un petit peu...

Kemeko Deluxe ! : un anime pour le chaos avec une Chiwa qui semble bien s'amuser, d'ailleurs, si on regarde bien : Mizushima, Saepon, Kugyu et Peya... ne manquait plus que Takagi et on se serait cru devant Dokuro. A part cela, je ne pensais pas qu'ils allaient également nous mettre des parodies, ça me rend la série bien plus sympathique du coup. Le festival Chiwa suffit néanmoins à me satisfaire chaque semaine, et son personnage me rappelle physiquement Guu...

Garei -Zero- : un air de Blass ou de Crystal Blaze au départ, avec des musiques style Persona, et puis finalement une fin à la Kissdum, les personnages périssant tous d'un coup. Une autre série qui a l'air bien amusante, reste à savoir comment cela va se passer après ce carnage... à moins qu'ils nous fassent une Touka, en ayant commencé par le dernier...

Macademi・WAsshoi ! : encore un anime à rythme élevé, et après Yurishi-, c'est Uiui qu'on est content de retrouver mais là aussi, elle ne parle malheureusement presque pas, sauf quand elle est en mode Rosapan...

Kyou no 5 no 2 : après l'OVA, voici donc la série TV, mais les dessins ont bien changé (dans le mauvais sens), bien que je pense m'être déjà familiarisé avec. Je crois me souvenir qu'il y avait déjà à l'époque des expressions du visage comme on avait pu en voir dans Minami-ke par exemple, c'est donc aussi le cas ici mais j'ai l'impression qu'elles sont plus nombreuses. Néanmoins, ce qui m'a surtout préoccupé, c'est le changement de cast : pas de kwsm donc, ni de Maita, Noto, Payo, Yamamoto ou de Kana, voire Asakawa ou Minorin, mais le nouveau ne me déplaît pas, je dirais même qu'avec la simple présence de Yo-da, je me réjouis également de celui-ci. Concernant l'histoire, on a à peu près repris la même chose que l'OVA mais Teletou oblige, on en a moins vu (enfin, je ne sais plus à quel point on voyait dans l'OVA). A noter une reprise de ZONE pour l'ED...



Skip Beat : en voyant la première image, j'ai presque cru à un moment qu'Ange continuait, mais non... on reste néanmoins dans le genre féminin, avec cette fois Miyano dans le rôle du beau vilain. Si cela devient un anime d'idol, cela pourrait être sympathique, bien que personnellement, je préférais les longs cheveux noirs...

Vampire Knight Guilty : comme prévu, les voilà de retour et le ton est déjà sombre, bien que je ne me souvienne plus vraiment de l'histoire. C'était logique, mais je regrette qu'il n'y ait plus de "Akaku akaku akaku", et entendre Takami- répéter sans cesse Shizuka-sama, ça m'a rappelé autre chose...

Bihada Ichizoku : on avait l'impression d'être retourné une ou deux décennies en arrière, avec des réactions à la osoroshii ko, dommage que cela soit aussi court parce que ça sera crise de rires à chaque semaine si cela continue ainsi, d'autant plus que la seconde partie n'est qu'une sorte de téléshopping. Et puis rien que pour le rôle d'Ono, il faut au moins regarder une fois...

ef - a tale of melodies. : une nouvelle suite, un an après -cela tombe bien-, et c'est donc Mizuki, probablement ma préférée, qui est à l'honneur pour cette seconde série. Je ne pensais pas qu'il allait réapparaître, cela faisait donc plaisir de revoir Renji, et qu'en sera-t-il de Hirohiro... Comme d'habitude, on sent tout de suite la patte de Shaft, l'OP arrivant en plus en plein milieu de l'épisode, je me délecte déjà de la suite... zetsubou shinai !

Kurozuka : série qui remplace UV, mais je n'imaginais pas que 044 serait toujours là, sauf que le style est plus dans le genre de Mugen. C'est d'ailleurs déjà bien gore là aussi...

ONE OUTS : je ne devais pas regarder mais je m'y suis essayé quand même et c'était assez drôle, dans la lignée d'Akagi et de Kaiji (d'ailleurs, on retrouve la même voix), sauf que l'on parle baseball ici...

Mouryou no Hako : du kimashi en version un peu mystérieuse, effrayante et envoûtante, et une histoire qui a vite avancé pour ce premier épisode, nice b... non, pas encore...

CHAOS;HEAD : un anime où on est le héros... parce qu'on nous demande de sauvegarder et parce qu'il nous ressemble quand même pas mal, ce gars-là. Une série qui porte en tout cas bien son nom puisque c'était vraiment le chaos, et le personnage principal sentait lui-même l'odeur du eroge. Intéressant départ mais je ne sais pas encore jusqu'où on va aller... nic(ry ? Ce premier épisode fut plus long que d'habitude, je me demande si ce sera ainsi à chaque fois... et cette Uiui-là parle...

Tytania : j'ai ri pendant l'OP, pendant l'épisode et pendant l'ED... que demander de plus... ? De voir un peu plus Nazuka peut-être...

Nodame Cantabile Paris hen : une série qui fait plaisir à retrouver, d'autant plus que notre couple a atterri à Paris, ce premier épisode était donc truffé de répliques en français (l'ED est d'ailleurs dans la langue), c'était sympa d'entendre Seki, Peya et cie dans cet exercice. Et il fallait qu'ils tombent sur un ota de chez nous, visiblement fan de Shana, et on remarquera que les voix de l'anime favori de Nodame ont changé. Quand je la vois apprendre la langue grâce à l'anime, cela me rappelle quelqu'un...

Junjou Romantica2 : là aussi un retour qui fait plaisir et comme d'habitude, on rit toujours autant. Tel frère tel frère, pourrait-on dire pour ce premier épisode, et je remarque dans l'OP un nouveau Suzuki... ?

A part les suites, il n'y a finalement pas tant de choses qui m'enthousiasment mais on n'en est qu'aux premiers épisodes, en espérant que cela vienne progressivement car sinon, je pourrai m'inquiéter pour cette fin d'année. Niveau DVD, je ne sais même pas si j'ai regardé quoi que ce soit depuis la dernière fois (je m'y suis pris trop tard pour la version limitée du dernier CLANNAD, bien que je n'aie pas cherché ailleurs que d'habitude), et au niveau jeux, rien de nouveau depuis CLANNAD, à part une DS mais très peu de galge sur ce support (la plupart du même genre étant tournée vers le public féminin). Je citerai peut-être Breath (avec Noto et Marina), mais DS oblige, il était agrémenté de petits jeux, qui mettaient ici le souffle à contribution. Ceux qui se rapprocheraient le plus du genre seraient la série des Days of Memories, bien que ce fusse un peu étrange à jouer puisque SNK a fait venir pour la grande majorité les personnages de ses jeux...

06/10/08

Les fins de séries :



Akiba-chan : malheureusement, cela n'aura duré que deux semaines, car c'était bien agréable à regarder, et se prendre cinq fois l'OP retournait presque la tête à force... et à quand une suite de Jenny... ?

Chocolate Underground : difficile de dire quoi que ce soit tellement c'est allé vite, mais c'était bien sympathique à voir, avec entre autres un sosie de Sanada. Et vive le chocolat...

Yume Miru、Anime「on-chan」 : je n'ai pas réussi à tout voir mais j'ai quand même pu regarder le dernier, c'était à chaque fois trois bonnes minutes de détente, surtout quand Kanetomo était là... et ils s'en allèrent tous au ciel pour terminer...

Waga Ya no Oinari-sama : série qui aurait été bien meilleure sans les parties sérieuses 1. Car quand on laissait place aux gags, il n'y avait rien à dire, on passait du très bon temps notamment grâce à la Momoko de la série, avec ses nombreuses imaginations et mimiques. Néanmoins, j'aurais bien aimé voir plus souvent Gozen, Payo... et surtout Nakamura, qu'on a finalement très peu vu, d'autant plus qu'il s'agissait de la deuxième facette du personnage principal. Nakamura-Koko, même combat...

S・A~Special A~ : Murako s'est bien amusée, moi également et je dois être un des seuls, même si je dois avouer que certains développements/rebondissements étaient assez lourds, j'aurais donc préféré qu'on reste plus dans le registre comique. Enfin, rien que pour Murako, les fameux effets visuels et voir deux personnes planer devant le Big Ben, il fallait y jeter un oeil...

Ultra Violet : Code 044 : j'admets avoir eu du mal à regarder et encore moins à suivre, mais au fur et à mesure, la mise en scène me rappelait de plus en plus la Reine des Neiges et du coup, c'était devenu étrangement assez amusant à voir par moments. En tout cas, ça n'a pas l'air d'avoir déchaîné les foules...

Sekirei : de cette série, je ne retiendrai que le fameux épisode où MX est devenu, le temps d'un soir, divin pour beaucoup (après déjà s'être montré sur quelques épisodes de Sutopan), et puis également le retour de Potemayo. Et visiblement, on n'en restera pas là mais c'était prévisible...

Seiyou Kottou Yougashiten 〜Antique〜 : la conclusion pourrait en laisser certains sur leur faim, mais personellement, elle m'a assez plu car on sent que le personnage principal est enfin libéré de son traumatisme (?). Je ne m'attendais pas à autant de moments sombres, mais ce fut assez drôle à regarder en général et avec le retour de Romantica- !, on ne se sentira pas délaissé...

Strike Witches : série terminée aussi vite que commencée, en se demandant s'il y avait vraiment une histoire 1. On comprend désormais pourquoi ils disaient que ce n'étaient pas des culottes mais finalement, difficile d'appeler cela autrement (non, pas pantalon...). Cela rappellait quand même pas mal les filles de l'air (et pas seulement pour les nombreuses scènes de bain), et puis à la fin, Hanazawa nous fait une improbable apparition pour annoncer que le père nous a peut-être fait une Kirameki... et donc peut-être une suite...

Zero no Tsukaima〜Princesses no Rondo〜 : série terminée aussi vite que commencée, en se demandant s'il y avait vraiment une histoire 2. Enfin non, peut-être moins là, mais comme toujours, cela vacille sans arrêt entre le comique et le sérieux, et tout ce que je garderai en mémoire, ce sont les nouvelles rivales de Louise. La quatrième saison s'annonce inévitable et de mon côté, cela commence un peu à faire beaucoup...

Mission-E : comme toujours, les séries qui ne me marquent pas réellement me sont bien sympathiques lors de la seconde saison, puisque l'on connaît déjà l'environnement. Pas d'exception donc ici, j'ai d'ailleurs bien aimé les moments comiques, et étrangement, Chinami me paraissait plus mignonne lors de cette série, il faut dire qu'elle avait l'air bien plus gai. Sans compter les petites références qui se sont glissées dans certains épisodes, comme Miku, le cosplay, Zetsubou, ainsi que les images derrière les sponsors après chaque épisode...



Koihime†Musou : série terminée aussi vite que commencée, en se demandant s'il y avait vraiment une histoire 3. C'était pourtant du yuri, il y avait également du gag, du SD, du ero, du Seki, Makoto P, mais cela ne me laissera pas un souvenir impérissable, hélas. Et suite en OVA apparemment...

Mahou Tsukai ni Taisetsu na Koto 〜Natsu no Sora〜 : si j'ai apprécié la fin (et je dois être le seul), la série, globalement, n'a pas réellement répondu à toutes mes attentes, mais je n'irai pas jusqu'à parler de déception, je pense. Car j'ai tout de même passé un bon moment, j'ai notamment apprécié comment s'est formé le couple, de façon très naturelle, sans déclarations ni situations à 2 yens. Les dessins et les décors furent plus rigolos qu'autre chose, sans oublier la chanson gagne-temps. Néanmoins, la magie ne m'a pas atteint, moi non plus... et donc, après Myyour (10), BLUE DROP (30) et autres Itakiss (4), voici Natsu no Sora (5)...

Hidamari Sketch ×365 : là, en revanche, je n'ai pas de reproche à faire -peut-être sur les dessins pour vraiment chipoter-, c'était du Hidamari comme on aime, et cette saison fut l'occasion d'éclaircir quelques mystères, de mettre plus en avant des personnages comme Natsume et de se remémorer des instants de la première saison. Il faut dire que les épisodes se sont intercalés entre les anciens, ce qui donne dans l'ordre chronologique (attention aux yeux) :
01(S2)-07(S2)-11(S1)-04(S1)-03(S2)-10(S2)-03(S1)-12(S2)-06(S1)-06a(S2)-09a(S2)-Tokubetsu1-02(S1)-09(S1)-11(S2)-07(S1)-08(S2)-04b(S2)-10(S1)-06b(S2)-Tokubetsu2-09b(S2)-12(S1)-13(S2)-01(S1)-02(S2)-05(S1)-08(S1)-04a(S2)-05(S2)
Lors de la première saison, au niveau chronologique, on se souvient que celui qui suivait le dernier épisode était le premier... et bien maintenant, c'est le dernier de la seconde saison qu'il suit. Et si Tente- souhaite une troisième saison comme il est affiché dans le dernier épisode, n'hésitons pas...

To LOVE ru : je me souviens que lors des premiers épisodes, l'enthousisame était assez grand avant que la tension ne baisse petit à petit, et l'arrivée ensuite de Hidamari n'avait pas arrangé cela. Il y eut un petit sursaut d'orgueil sur la fin, mais on reste circonspect sur le résultat de l'adaptation, les fans parleront peut-être de gâchis. Quant à moi... j'avais déjà la tête à la série qui la remplace...

Nogizaka Haruka no Himitsu : peut-être la série la plus prévisible du lot, et pas de Sukuizu finalement, vu que Satorina n'a pas vraiment pesé lourd en fin de compte. Ce que je regretterai le plus, c'est qu'il n'y ait pas eu plus de références et de parodies, d'autant plus que quand il y en avait, ils allaient assez loin...

Tetsuwan Birdy DECODE : à l'instar de Sekirei, on ne devrait pas en rester là, je sens le retour de Suzumura (ou pas). Je n'avais pas grand-chose à dire au début, je n'ai pas non plus grand-chose à la fin si ce n'est : Maaya, kawaii yo, Maaya, Saepon kawaii de arimasuu...

Itazura na Kiss : grâce à la série animée, cette histoire trouve donc enfin sa conclusion (enfin, je ne sais pas comment cela s'est passé dans les drama) et c'était le genre de happy end que j'aime, avec en plus Kanetomo en prime. Le genre et l'atmosphère dataient un peu (oeuvre originale oblige), mais c'en était presque rafraîchissant, on peut donc remercier le staff pour ces moments de bonheur. Cependant, on remerciera bien sûr surtout en premier l'auteur de l'oeuvre originale, sans qui cette série n'aurait jamais existé. On la salue avec le plus profond respect et j'espère qu'elle a comme moi apprécié le travail, de là-haut...

Shugo Chara ! : fin... de la première année, chouette est le mot qui conviendrait peut-être bien à cette série, même si une année, c'est long, et qu'on est déjà reparti pour une deuxième. Ce qui était par ailleurs amusant, c'est qu'ils ont tout de suite enchaîné en annonçant comme si de rien n'était l'épisode 52. Personnellement, j'attends évidemment le retour de Na*hiko et Iincho, ainsi que le développement autour d'Ishida, c'est d'ailleurs par lui que l'on conclut cette année...

Yakushiji Ryouko no Kaiki Jikenbo : une série qui m'a fait finalement assez rire chaque semaine avec ses quelques histoires et situations incongrues, je savais presque à partir d'un certain moment que je n'allais pas être déçu en regardant. Pour la dernière, ils ont enfin mis la voix de Monami, même si on avait deviné dès le début, un peu comme dans Mîna. Là aussi, cela pourrait se poursuivre un jour, et confirmation que Hirakawa est un as pour jouer la souffrance...

BLASS REITER : j'ai presque cru que GONZO n'avait pas commis d'écart pour une fois, et puis il y a eu ce type de seirei kaigi à la fin, mais sans miracle ici. En revanche, ils nous ont fait tous plaisir en faisant revenir Gerd pour la dernière (ça ne doit pas être innocent, il suffisait aussi de voir le dernier OP), il faut dire qu'à force de crier Gerutooooooooo et de voir Joseph tout le temps en train de dormir, on se demandait qui était le personnage principal. Sans compter qu'il n'en reste plus que deux à la fin, et c'était donc bien drôle comme final, même les vilains s'y sont invités, notamment Tachiki qui s'excuse comme s'il ne s'était rien passé. Si les CG ont pu rebuter au départ, la série est montée progressivement en puissance, grâce entre autres à de nombreux moments durs, et on préfèrera oublier que le DVD ne se vend pas. Et donc, après Myyour (10), BLUE DROP (30), Itakiss (4) et autres Natsu no Sora (5), voici Blass (5)...



Nijuu Mensou no Musume : un épilogue assez tranquille, où l'on remarque quand même qu'une des deux filles vieillit plus vite que l'autre. Désormais avec Miyukichi, Ken, lui, n'est, comme toujours, jamais loin de Chiko, on se demande comment il fait, j'ai l'impression qu'il a finalement été plus actif que celui de Blass. A part cela, ce fut une série assez, voire très intéressante, notamment après la tuerie, mais cela s'est terminé bien étrangement avec l'arrivée de Houchuu (qui nous a fait une Kotonoha pour finir), ce qui laisse au final un goût un peu amer. Et donc, après Myyour (10), BLUE DROP (30), Itakiss (4), Natsu no Sora (5) et autres Blass (5), voici Nijuu Mensou (3)...

Nabari no Ou : je crois que j'ai pris plus de plaisir dans le dernier épisode que dans toute la série... et on se serait cru dans Blass, avec Raikou dans le rôle de Xargin et Yoite dans celui de Gert (ou un autre au choix). Finalement, après avoir plusieurs fois repoussé l'échéance (parce qu'il avait l'air de tellement souffrir à chaque fois qu'on se demandait quand il allait lâcher), le second s'en est finalement allé lui aussi mais au moins, il l'aura fait après avoir enfin vécu des moments heureux, ce départ était peut-être comme un soulagement, après s'être dit qu'il pouvait enfin atteindre l'arrivée. Le genre de pointe de tristesse qui me plaît dans une fin...

Neo Angelique Abyss -Second Age- : je suis triste que cela en termine, triste d'avoir vu Ange s'envoler, triste de ne plus pouvoir entendre certaines de ces voix, triste de ne peut-être plus autant rire chaque dimanche... mais merci pour tout...

Natsume Yuujinchou : une bonne partie des invités s'est réunie pour la dernière... enfin, pas vraiment dernière puisqu'une seconde saison est déjà prévue et on ne s'en plaindra pas. Un bon mélange de larmes et de rires, probablement ma meilleure surprise de cette saison...

World Destruction ~Sekai Bokumetsu no Rokunin~ : Ore ga Destruct Code da ! Tout est allé très vite à la fin, peut-être trop vite, pas le temps de s'émouvoir de quoi que ce soit ou même de réaliser que c'est déjà terminé. En fait, on retiendra surtout de cette série la reconstitution du duo Amuro-Char...

Monochrome Factor : série qui aurait été bien meilleure sans les parties sérieuses 2. Je pense que beaucoup ont arrêté dès le départ à cause du BL, ces personnes ne doivent pas regretter mais j'ai envie de dire qu'ils ont peut-être mal fait. Car en fin de compte, il n'y avait pas tant de BL que cela malgré les efforts de Shirogane, les personnages féminins ont été assez mis en avant, à l'image de Koshimizu ou Yukarin et les épisodes gag ne manquaient pas, sans oublier le second ED, je riais à chaque fois quand j'entendais Konishi. C'aurait été donc parfait sans le côté sérieux, l'histoire laisse par ailleurs place à une éventuelle suite... si on ne garde que le comique, je suis OK pour repartir...

RD Sennou Chousashitsu : c'est une série que j'ai réussi à apprécier au fur et à mesure des épisodes, notamment grâce à quelques instants qui rappelaient parfois ARIA, et aux musiques qui ressemblaient de plus en plus à Himitsu. Je reconnais néanmoins que ce que j'attendais chaque semaine, c'était de voir Aipon et de découvrir ce qu'ils nous mijotaient à la fin, le coup du buruma et des culottes fut quand même très fort...

Top Secret~The Revelation~ : au départ, je regardais uniquement pour m'amuser, et il faut dire que rien que pour les musiques plus drôles les unes que les autres, cela valait le coup d'oeil. Puis progressivement, je me suis mis à suivre un peu plus sérieusement la série, jusqu'à en venir à la tristesse avec les tragédies Aipon et Muska. Enfin, il y a eu ce dernier épisode avec un peu trop de rebondissements, au point que je ne savais pas si je devais pleurer ou rire à la fin, même si j'ai encore des doutes sur ce qui s'est passé. En tout cas, depuis, quand j'entends le mot himitsu dans un anime, je me passe systématiquement la musique dans la tête...

Allison to Lillia : un joli final, ou presque, puisque notre prince revient d'on ne sait où mais peu importe en fin de compte. Je ne sais pas trop quoi dire finalement, c'était des fois prenant, cela traînait parfois en longueur, c'était quelque fois amusant (Hayami...), en tout cas, cela fait toujours étrange de voir un dernier épisode alors que les nouvelles séries ont déjà commencé...

Kyouran Kazoku Nikki : série qui aurait été bien meilleure sans les parties sérieuses 3... non, en fait là, j'ai étrangement bien aimé les épisodes qui paraissaient sérieux (le passé de Hirohashi, Vitamin C...), peut-être plus que les épisodes chaos. Dans ces épisodes, ça allait toujours très, voire trop vite, et ce sont les voix qui ont tout pris, obligées de parler à toute vitesse. C'est donc pour ces personnes que j'aurai tout d'abord une pensée, Fuju en tête, car elles devaient bien être exténuées après chaque épisode, bien plus que nous...

Classement personnel de cet été

Hidamari
.
.
.
Itakiss
.
SA/Candy/Natsume
.
Scare
.
Shugo/Ange
.
Porphy/Mahou/Himitsu
.
Antique/Mission/Akiba/Nogizaka/Oinari/Monochro/Choco
.
Kyouran/Kirarin/onchan/Allison/Nijuu/Z-child/Kaiba
.
RD/Ran/Blass/Birdy/Yakushiji
.
Koihime/Tolove/Penmusu/Sekirei/Strike/Zeroma/WD
.
Naba/Soul
.
UV/Mugen

OP/ED (pas d'ordre) : Ange/ED Hidamari/ED Himitsu/ED Kaiba/OP Mahou/OP Monochro/OP Naba/OP RD/ED UV/ED WD/ED

Comme prévu, pas de concurrence pour Hidamari chez moi, Itakiss profite de sa fin en beauté et Natsume fut ma meilleure nouveauté, Scarecrowman étant l'autre très bonne surprise. Hidamari devrait donc prendre place dans mon rang 2 comme l'an passé, mais j'hésite encore pour le rang 3 même si d'Itakiss à Scare, il y a de bons candidats. Après un printemps mitigé, l'été fut... du même genre, je commence à me demander si ce n'est pas moi qui perd un peu la flamme, finalement (quoique la plupart de mes meilleures séries 2007 était aux extrémités de l'année). On remarquera que les fins où l'on fait un bond dans le temps se sont faites assez nombreuses (à moins que je n'y faisais pas attention avant l'effet Myyour), tandis que d'autres, comme la fois précédente, font planer le doute sur une suite, certaines séries ont même déjà quelque chose de prévu...

25/07/08

Les nouvelles séries :



Chocolate Underground : pas si neuf que cela (déjà au 07), et difficile de se faire un avis avec des épisodes aussi courts. En tout cas, ça pourrait s'appeler Chocolate Sensou et c'est un monde où les filles de RD ne pourraient pas (sur)vivre...

Telepathy Shoujo Ran : là aussi commencé depuis quelques semaines, j'espérais quelque chose de plus tranquille (l'OP donnait d'ailleurs bonne impression) mais il semble que les pouvoirs vont amener une histoire plus sérieuse. Et trois épisodes auront suffi pour que Kana passe en mode dere... et aussi en mode kansaiben mais ça, on en a l'habitude ces derniers temps...

Ultra Violet : Code 044 : alors, du nu, du nu et... du nu... (enfin, c'était surtout pour le premier épisode), mais aussi un bon cast, enfin, rares sont les séries qui n'en ont pas désormais. A part cela, difficile d'accrocher...

Sekirei : oppai, oppai et... oppai... une série à regarder pour le cast, notamment le héros qui me ramène aux bons souvenirs de Myyour et le personnage de Hayami qui est une sorte de mix entre Kou et Momoka. A noter un OP qui rappelle Sakura Taisen...

Mahou Tsukai ni Taisetsu na Koto 〜Natsu no Sora〜 : j'avais beaucoup aimé la première série, qui doit déjà dater de 5-6 ans, c'est donc un des anime que j'attendais le plus pour cet été. Je voulais surtout me remémorer la précédente série, mais tout a bien changé... à commencer pas le décor ultra-réaliste qui donne une bien drôle d'impression, surtout lorsque les personnages bougent dedans. Enfin, je commence déjà à m'y faire et j'espère vraiment ne pas être déçu...

Scarecrowman : je pensais au départ à quelque chose de plus sombre mais cela se révèle être une très bonne surprise, ç'aurait été parfait si c'était en 2D...

Seiyou Kottou Yougashiten 〜Antique〜 : ça remplace Toshokan sur la grille, mais dans le genre, A-!ntique prend plus la place de Romantica-!, et pour l'instant, l'amusement est le même, c'est vite devenu une des séries que j'attends le plus chaque semaine. Et la présentation des pâtisseries à la fin me rappelle un peu Bartender...

Hidamari Sketch ×365 : ayant été une de mes meilleures séries de l'an passé, c'est donc avec joie et impatience que j'attendais cette seconde saison, et on commence par la partie que j'avais voulue voir dans la précédente série, à savoir l'arrivée de Yuno à Hidamari. On a pu ainsi découvrir les quelques anecdotes que les filles nous avaient racontées et à l'époque, elles étaient déjà les mêmes. Le choix de cet épisode permet de bien intégrer ceux qui n'ont pas vu la première saison, et ceux qui l'ont vue ne seront pas dépaysés, bien que les dessins aient quelque peu évolué. En tout cas, ça bouge déjà bien, et les épisodes ont l'air pour le moment de s'insérer dans la première série, ce qui fait qu'on retrouve par exemple la chenille, Yuno qui n'a pas encore rencontré la gérante, les gelées de Hiro, le festival de l'école, l'histoire du sanma...

Strike Witches : ou bien Sky Girls seconde saison voire Suika Girls, on se souvient de ce dernier épisode de Sky avec toutes ces nouvelles filles qui nous laissaient présager une suite... et on aurait vraiment pu croire que cette série serait cette suite si on n'en connaissait pas le nom. Apparemment, ce ne sont pas des culottes donc il n'y a pas à avoir honte... enfin, c'est ce qu'ils disent mais on ne peut pas s'empêcher de dire aux personnages de porter quelque chose...

Tetsuwan Birdy DECODE : un petit air de Mîna au départ, un petit air de Kaleidoscope avec la cohabitation, une énième série qui serait bien plus amusante sans les combats. Enfin, pour une fois que je trouve un personnage de Maaya vraiment mignon...

Yakushiji Ryouko no Kaiki Jikenbo : Crystal Blaze avait aussi laissé planer le doute sur une seconde saison, et là voilà donc... ou presque. D'aileurs, ça sent de plus en plus cette série au fil des épisodes... mais ce que je retiens surtout, c'est la présence de français...

Zero no Tsukaima〜Princesses no Rondo〜 : Déjà troisième saison et le couple principal n'a pas changé, Louise est bien mignonne mais un peu irritante à la fin, si elle ne pouvait rester qu'en dere... Quoiqu'il en soit, il va falloir que je regarde encore, rien que pour Siesta et Henrietta. Sinon, il y a une sorte de Konata dans l'OP...

Neo Angelique Abyss -Second Age- : là c'est sûr, c'est bien une suite, une seule semaine après... mais déjà six mois dans l'anime, où Ange nous fait un début de Haruka, mais elle se réveillera sans complications (ou pas). Evidemment, je croise les doigts pour avoir droit à de nouveaux festivals Onosaka et Kappei, même si on rigole déjà bien sans cela pour le moment (le coup de la catapulte, je ne m'en remets toujours pas)...

Natsume Yuujinchou : une odeur de Mokke avec Takemoto au rôle principal et un Inoue qui a l'air de bien s'amuser, une des meilleures satisfactions de cet été pour le moment...

Mission-E : le nom a un peu changé mais il s'agit bien de la seconde saison de CODE-E, et le contenu a également assez évolué, à commencer par l'héroïne... mais c'est surtout Sonosono qui a surpris : cheveux courts + enfant. Néanmoins, ce ne sont pas de mauvais changements et cela se laisse regarder, sans oublier l'ending bien sympathique...

World Destruction ~Sekai Bokumetsu no Rokunin~ : Sega réunit le duo de Host bu avec Amuro et une pointe d'El Cazador, assez regardable pour l'instant, les changements dans les dessins sont par ailleurs assez drôles à voir...

Koihime†Musou : adaptation d'un jeu mais sans garçon, avec au cast tout ce qui se fait pratiquement de mieux en eroge. L'histoire est néanmoins moins emballante (quoiqu'avec le producteur Makoto, on peut s'attendre à tout) mais les dessins étaient assez bons, les SD rappelant Nanatsuiro ou Yoakena... enfin, plutôt le premier car moins de chance de voir du kyabetsu...

Nogizaka Haruka no Himitsu : voir le vrai Tora me renvoie à l'été dernier et au divertissant Doujin Work, animate à Lucky Star et le titre à Haruhi. Sans oublier d'autres références comme les chansons, j'espère qu'on en verra d'autres par la suite. Et les fans de Noto devraient être comblés...

Mugen no Juunin : un seul épisode pour le moment, difficile de dire quoi que ce soit si ce n'est qu'il y a du sang à revendre...

Akiba-chan : après le légendaire Jenny, j'étais impatient de voir à quoi ressemblait cette série, et finalement, cela m'a fait plus penser à Pinky. Ce n'est malheureusement pas le chaos non plus au contraire de Jenny, mais ce fut assez agréable à regarder, d'autant plus que le cast me plaît bien ici aussi. C'est en fait coupé en cinq petits épisodes, mais il est peut-être exagéré de mettre les génériques à chaque fois, et par ailleurs, ils mettent tous les noms du cast alors que tous les personnages ne parlent pas toujours ensemble dans le même épisode...

Enfin, un petit mot sur le sixième prix Animax qui avait des faux airs de Ghibli, et contrairement aux précédents, il manquait peut-être quelques minutes de plus car on a l'impression qu'ils n'ont pas pu tout rentrer...

Et j'attendais la fin de Kaiba pour poster, une série vraiment étrange et qui couvait plus d'histoires tristes que je ne le pensais. La fin n'a pas dérogé à la règle niveau étrangeté et là aussi, je n'ai pas tout saisi (en même temps, je n'ai pas fait beaucoup d'efforts pour). En tout cas, les créateurs avaient une imagination débordante car le monde de cette série fut assez étonnant et plein de surprises...

A part cela, j'ai enfin eu le temps de regarder le film de CLANNAD, et comme pour AIR, pas mal de différences avec la série, à commencer bien sûr par les dessins. Ensuite, ce n'est pas Nakamura mais le petit frère Nojima qui joue Okazaki, et l'histoire va jusque dans l'After. En fait, ce qui m'a surtout surpris, c'est que le contenu est différent également du jeu, il y a eu de nombreux remaniements et d'ajouts : Touko toujours à l'école, les scènes de la blessure d'Okazaki et de la fin de carrière de club de Sunohara, le duo Tomoyo-Kyou, la réunion à la fin avec les autres personnages, et j'en passe. A noter que Fuuko, Ryou, Yukine, Misao et autres Koumura n'apparaissent même pas (si j'ai bien regardé), Kotomi n'a pas eu de réplique, mais toutes ces modifications rendaient, au contraire, la chose assez amusante à regarder, et j'ai d'ailleurs un peu pleuré à la fin...

Puis je suis passé à autre chose avec Magical Kokoro, ce fut le chaos mais ça faisait du bien de voir cela quand on compare à la sombre série. Je retiendrai également les quelques références comme le "Fuga-" de Sekai, le fameux Senketsu, devenu une technique (meurtrière bien sûr), ainsi que l'inévitable Nice boat, mais ce que je ne savais pas, c'était la présence dans les bonus d'une sorte de résumé de la série, commenté par les voix des deux héroïnes. C'était donc la première fois que je revoyais les images de la tuerie, le sang était bien sûr rouge mais c'était bien plus supportable, voire drôle, avec les commentaires. Et puis, un petit ARIA derrière et on oubliait tout cela...

Pour terminer et revenir à encore plus vieux, le premier épisode de l'OVA de Kiminozo, enfin eu le temps de le voir lui aussi. Et grosse surprise, puisque je m'attendais à ce qu'on refasse comme la série mais avec une fin Haruka, et qu'en réalité, l'histoire part de cette fin. Encore de l'inédit, tant mieux...

02/07/08

Tiens, ça faisait longtemps, mais étant donné que c'est le début des séries d'été et la fin de certaines...

Les fins de séries :

Kurenai : comme redouté, on a basculé dans le sérieux dans les derniers épisodes et l'état de Shinkurou (sans parler de Benika) laisse planer un doute à la fin. C'est bien dommage car les épisodes gais, montrant la vie quotidienne que découvrait Murasaki, étaient extrêmement plaisants à voir...

Druaga no Tou ~the Aegis of URUK~ : Quelques épisodes assez amusants, avant de rentrer définitivement dans le vif du sujet, pour une fin qui n'en sera pas une puisque suite il y aura... mais pas avant l'année prochaine. Ce ne sera pas très gênant néanmoins, on a déjà vu plus longue attente...

Crystal Blaze : ce fut une longue semaine pour eux, 11 longues semaines pour nous, mais ça se laissait quand même regarder et c'était la seule série où je pouvais entendre Payo, et encore, elle n'apparaissait pas souvent... orz

Kanokon : service, service, service, mais j'ai l'impression que quelque chose comme Shugo était plus eroi... Enfin, rien que pour Peya, il fallait au moins jeter un coup d'oeil...

Kamen no Maid Guy : d'une bonne petite comédie, cette série est passée progressivement à quelque chose sur les poitrines, il aurait était pas mal de varier un peu plus, mais sait-on jamais, s'il y a une seconde série...

Toshokan Sensou : finalement, il n'y a pas eu tellement de batailles que cela et on a eu droit à de longs moments consacrés au couple principal, c'est d'ailleurs avec eux qu'on conclut ce joli dernier épisode. Je crois pour ma part que ça aurait été mieux si on était tout le temps resté sur ces deux-là, mais aussi sur les autres éventuels couples...

Junjou Romantica : une série très sympathique de bout en bout et très amusante à voir, même quand on n'aime pas forcément le BL...

Amatsuki : série pas réellement passionante, pas ennuyeuse non plus, mais étrange dernier épisode, ça pourrait ne pas se terminer là. Toutefois, rien de prévu encore de ce côté...

PERSONA ~trinity soul~ : je me souviens qu'au départ, je n'étais pas sûr de regarder cette série jusqu'à la fin et je pensais que c'était un simple anime sur des combats de Persona, mais je me suis bien trompé et ce n'est pas plus mal. On nous a réservé quelques rires mais surtout des larmes (Anaruuuuuu...), bien que l'histoire ne fut pas simple à saisir, je crois d'ailleurs que je n'ai toujours pas tout compris...

D.C.II S.S. ~Da Capo II Second Season~ : c'est quand même autre chose lorsque l'on suit bien l'oeuvre originale, bien que ce fut une fin 3P ici (une pensée pour Koko, transparente jusqu'au bout, et pour Minatsu qui n'est pas réapparue). C'est un peu tard mais maintenant que j'y pense, c'est une série assez difficile à adapter en anime, et d'ailleurs si un DC3 sort un jour, j'espère qu'on se limitera au jeu, un peu fatigué qu'on tape dessus sans cesse...

Neo Angelique Abyss : ce fut du plaisir chaque semaine, notamment grâce à ce cher Onosaka, mais on n'oubliera ni Kappei ou Ono, et puis, Nyx n'était pas mal non plus à la fin... enfin, la fin, c'est vite dit, puisqu'il y aura une seconde saison qui débutera... dès cette semaine. Amazing...

Vampire Knight : un anime assez intéressant à suivre au début, et puis j'ai eu un plus de mal à accrocher par la suite, mais c'était assez drôle de voir Miyano se parler à lui-même (quoique Mizuhacchi avait fait la même chose dans Oinari et Miyukichi a également eu un double rôle dans Persona). Et là aussi, il y a déjà une suite, qui passera cet automne...

Classement personnel de ce printemps

SA
.
DC/Itakiss/Candy
.
Kurenai
.
Shugo
.
Porphy/Ange/Romantica
.
Kyouran/Kirarin/onchan/Maidguy/Allison/Oinari/Nijuumensou
.
Persona/Kaiba/Himitsu/RD/Monochro
.
Vampire/Z-child/Toshokan/Blass
.
Tolove/Kanokon/Druaga/Penmusu
.
Amatsuki/Naba/Soul/Crystal

OP/ED (pas d'ordre) : Ange/ED Blass/ED Kaiba/OP Kanokon/ED Kurenai/ED1 Monochro/OP Naba/ED Persona/ED1ED2 RD/ED

Malgré quelques doutes lors des premiers épisodes et tout ce qu'on peut dire dessus, SA reste en tête chez moi et a même confirmé lors des dernières semaines. Si Kurenai n'avait pas eu ce côté sombre et s'était contenté de paisibles épisodes, il aurait été facilement premier. Néanmoins, je ne mettrai même pas (pour l'instant) une seule de ces séries dans le rang 3, le niveau global a en effet été assez faible cette saison selon moi. Et confirmation de ce que je pensais à la fin de l'hiver, de plus en plus de séries ont une suite de prévue, ou des fins laissant en présager une...

A suivre les nouvelles séries, quand elles auront toutes commencé...

 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang