Juin 2007


28/06/07

Kono Aozora ni Yakusoku wo- ~Youkoso Tsugumiryou e~ 12 & 13



Finalement, le senpai n'était que du vent, presque autant que celui de Corda. Wataru pensait que Naoko étudiait pour le rejoindre à Tôkyô, mais elle a entre-temps trouvé quelque chose de plus précieux : Tsugumi, qu'elle est bien décidée à protéger. Comme tous les autres, elle aimerait rester ainsi avec eux ici, mais la séparation étant inévitable, elle avait déjà réfléchi à l'avenir, espérant que le bâtiment reste et serve à autre chose (pension, crèche...). De là à parler de magicienne, on repassera... mais sans oublier de saluer les efforts d'Orikasa, malgré un résultat qui pourrait laisser dubitatif...
La route Naoko se termine donc par le rassemblement à Tsugumi pour les adieux, qui seront faits dans le dernier épisode... à partir de la seconde partie (d'ailleurs, il faudra attendre l'eyecatch pour voir le titre apparaître). En effet, la première partie nous a fait étrangement reprendre la route de Rinna, pour conter l'histoire des pierres et nous faire croire à une possible fin Rinna. Façon maladroite de sortir cette histoire, surtout que cela s'est fait dans le dernier épisode et que cela a pris toute la première moitié, consacrée à une seule fille. Enfin, une, ou presque deux puisqu'Akane faisait son retour, nous faisant apercevoir une pierre accrochée à son sac. Je n'ai pas encore touché au jeu, mais si les détails sont les mêmes, cela voudrait alors dire qu'elle est en fait la vraie héroïne de la série. Néanmoins, au final, rien ne pouvait ébranler une fin avec tout le monde, pour une émouvante cérémonie... bien qu'on ne savait pas s'il fallait pleurer ou rire en fin de compte, Konnyaku oblige. Le tout conclu par ce qui est apparemment l'ending du jeu, que les filles se mettent à chanter : là aussi, difficile de savoir comment réagir...

Je crois que je dois être le seul au monde à avoir aimé cette série, il est vrai qu'on attendait certainement mieux de ce qui est considéré comme l'un des meilleurs jeux (voire le meilleur) de 2006. Quoi qu'il en soit, cela m'a tout de même convaincu de m'y mettre... quand j'aurai commencé et fini School Days (dont l'anime succèdera à Konnyaku) et peut-être aussi DC II (dont l'anime -je crois- suivra celui de School Days). En espérant que la version animée n'était qu'une façade...

ToHeart2 OVA 2



Manaka, kawaii yo, Manaka, voilà le genre d'épisode que j'attendais avec elle lors de la série TV, et on avait en plus droit à sa petite soeur, qui s'est bien démenée pour l'aider dans sa relation avec Takaaki. C'était également amusant de voir Ruuko avec un visage plus expressif, un peu à l'instar d'Ilfa dans le premier épisode, ainsi que d'entendre à nouveau la voix de Konomi, après les incidents derniers. Et le prix spécial reviendra aux jumelles, eroooo...

Maria...

26/06/07

Lucky☆Star 12



Références en vrac (?) :
-L'affiche -> Beethoven ?
-Miyuki : "Yuki matsuri..." -> Sapporo
-Papa Konata : "Pikkapi" -> Pikka Pika no Ichinensei
-Rinkaisen, direction Shinkiba : la ligne prise par les filles pour se rendre au Comiket
-Tôkyô Big Sight, lieu du Comiket
-Le camion à l'effigie de Haruhi
-La voiture à l'effigie de Primula -> SHUFFLE!
-Le plan du Comiket
-Les affiches des trois héroïnes de Haruhi
-Des doujinshi de Haruhi et Fullmeta, ceux que Kagami achète ont des titres bien évocateurs
-Le bruitage de rechargement de Konata -> Monster Hunter ?
-Une autre série de doujinshi de FullMeta, dont un, de BL, qui attire l'attention de Kagami
-Deux personnages qui accompagnaient Anime Tenchou dans le 10
-Cosplay de Keroro, Haruhi et Mikuru (-> Haruhi), Al (-> Hagaren), Roberta ? (-> BLACK LAGOON), Robin (-> ONE PIECE)
-Tsukasa : "Hai sore made yo" -> Ueki Hitoshi ?
-O~iocha, Kuro Oolong, Healthya : les boissons des filles
-Harumi, ancien lieu du comiket, où se rendait déjà Konata, qui avait alors... cinq ans
-L'hôtel Urashima, choisi par les Izumi à cette époque
-Konata : "Nagamon no naka no hito" -> Chihara Minori (qui joue bien sûr son propre rôle) -> Nagato -> Haruhi
-Des posters de Haruhi et de Kanon
-Les cartes téléphoniques de Nagato épuisées, provoquant la colère d'un client, qui pourrait faire penser à Gatou Shouji, créateur de Fullmeta, mais aussi scénariste de cet épisode
-Retour du personnage principal d'Anime Tenchou, avec à ses côtés une représentation d'un autre personnage de la série, Hoshii Ramika
-L'employé joué par Sugita Tomokazu -> Kyon -> Haruhi
-Des posters de Haruhi, Keroro, Higurashi...
-Sugita : "Buki wa nai no ka?" -> Amuro -> Gundam
-Une carte téléphonique de Kyon, qui ne se vend pas (contrairement à Nagato et Koizumi, mais qui vient en fait de sortir dans la réalité), présentée par Sugita
-En face, Anime Tenchou sort une carte toujours en vente depuis trois ans (mais qui vient en fait de sortir dans la réalité), de Sousuke (même voix aussi), alors que celle de Tessa est partie aussi vite qu'elle n'était apparue
-Autre personnage d'Anime Tenchou, le patron Takahashi Yutaka@Kosugi Juurouta
-Le stand animate
-Kagamiwiki
-Tsukasa : "Ikaga" Client : "U-..." Tsukasa : "Mai" -> Ikaga umai
-Taniguchi livreur de journaux
-Lou Ooshiba : la voix de la télé
-Konata qui veut dépenser ses étrennes chez Gamers
-Konata dans son jeu en ligne, où l'on parle de Haruhi
-Taniguchi : "Kono umi wa jigoku da" -> Kou Uraki -> Gundam
-Taniguchi : "Kasei ni kawatte, osekkyou yo !" -> Sailor Mars -> Sailor Moon
-Akira : "Fumoffu !" -> Fullmeta
-Ending de Konata, qui chante "Ike ! Godman" avant de passer à "Makenaide" de ZARD, peut-être pour rendre hommage à l'emblématique chanteuse du groupe, Saki Izumi, décédée tragiquement il y a presque un mois de cela
-L'annonce du prochain épisode -> Ishihara Shintarou ?

Comiket oblige, première partie de folie, et on a pu apercevoir furtivement d'autres personnages dans le coin, dont un qui ressemblait étrangement à papa Konata. Et on l'aura remarqué, une partie du cast de Haruhi reformé...
Kujira : 5 Tachiki : 8 (Shiraishi : 3, Sebastian ne compte pas)

Hayate no Gotoku ! 13



Ham a encore eu un bon ratio cette semaine...

Références en vrac :
-Hayate : "Saa, issho ni shudaika wo utaimashou !", non merci, peut-être quand j'aimerai assez la chanson...
-Le café BELL -> Kugyu/MÄR ?
-Asahi Bakery
-Certains passants que Ham croise font penser à Anzai (-> SLAM DUNK), Yasu (-> NANA) et Nanashi (-> MÄR)
-L'homme qui prend la commande de Ham rappelle le Père Noël
-Nagi lit encore le Yonday (-> Sunday) avec, sur la couverture, Inu Yasha version neko et un Conan blond
-Les épées que Hayate reçoit -> Super Robot Taisen
-Hayate : "He no tsuppari..." -> Kinnikuman
-Les dessins derrière le "jeune" Claus : Babbo et Dorothy -> MÄR
-Le tram de l'école -> Disneyland ?
-Le manuel que lit Hayate -> Moetan
-Le message qui défile avec la voix de Wakamoto -> Star Wars
-La pile de livres représentant Chaton, Dorothy, Babbo, Bell et Snow -> MÄR
-Hayate imitant le shouryuuken -> Street Fighter
-Le prochain titre -> Mr. BATER
-La dernière phrase -> Utena

Ursule...

23/06/07

Shinkyoku Soukai Polyphonica 12



Le dernier épisode ne nous aura pas trahis, cette série nous aura fait bien rire jusqu'au bout, et pas seulement grâce aux dessins qui seront toujours restés instables. L'apothéose est venue avec un chant qui a transformé la ville en place de concert, les gens se mettant à danser et à accompagner la voix. Ce fut l'occasion de revoir les "invités" de la série, mais également... de faire apparaître (très) brièvement pour la première fois des personnages qui étaient pourtant dans l'opening. Et pour conclure de toute beauté, on nous fait croire à un ending spécial en commençant la chanson habituelle pendant la fin de l'épisode... avant de la couper et de passer l'ending normal, remettant donc la chanson depuis le début. C'est donc l'accumulation de ces petits détails qui a gonflé le capital sympathie de cet anime, bien alimenté au départ par le fait qu'il exigeait de veiller tard (ou de se lever tôt, c'est selon). Sans oublier des génériques de haut niveau et un cast bien riche, que ce soit pour les personnages principaux ou secondaires (Noto, Koizumi, Kanda, Nagato, Miwiki, Musca, ce n'était quand même pas mal pour des rôles d'un ou de quelques épisodes). Il serait maintenant intéressant de s'essayer au jeu, rien que pour voir des graphismes plus appropriés (surtout en ce qui concerne les jumelles), et encore merci à l'anime pour ces moments...

Nero... T_T

20/06/07

Seto no Hanayome 12



Runa, kawaii yo, Runa, dommage qu'elle ait toujours ce côté kuroi, même s'il n'y avait pas mal de dere cette fois. Néanmoins, veut-elle Nagasumi pour lui-même ou pour (vaincre) San, ce serait drôle que cela se termine en yuri. J'ai presque enfin retrouvé le plaisir des tous premiers épisodes, avec Runa à la place de San (et du service en plus), ne reste plus qu'un épisode sur Manaka. Retour également de papa Terminator pour le jugement dernier, on aura pu aussi remarquer Mino à la télé. Et cette fois, le prochain épisode suivra directement au niveau de l'histoire, mais coïncidence (ou pas), il faudra attendre une semaine de plus pour voir San aller chercher son Roméo...

Lucky☆Star 11



Références en vrac :
-Festival de dondake
-La station Asakusa, où s'est réveillée Konata
-Le titre de l'opening, dont les mots sont sortis par Konata
-Le PASMO utilisé par les filles à la gare
-Le voisin de Konata dans le train, qui fait penser à Tommy Lee Jones
-Ce même train semble être l'Izu no Natsugou, qui a néanmoins perdu ses "ornements" depuis
-Ono no Miko, écrite (presque) partout sur la copie de Kagami, les deux "erreurs" visibles étant Ono no Komachi et Ono Daisuke (-> Koizumi -> Haruhi)
-Le crayon Bontakun (-> Fumoffu) ramassé par un camarade de classe de Kagami, qui rend peut-être trop visite à la classe des autres filles (puisque qu'on l'appelle par son nom de famille dans sa propre classe et par son prénom dans l'autre, mais c'est peut-être aussi parce qu'il y a Tsukasa)
-L'image de l'église avec le son de la flûte ramenant à l'épisode 08
-Inugamike no Ichizoku : le drama que regarde Konata
-Odoru Daisasousen THE MOVIE : le film que regarde Konata
-Keitai Deka Zenigata Series : le drama dont parlent papa Konata et Yui
-Konata : "Ooyama-sensei..." -> Ooyama Masutatsu
-Les Cup Noodle de Konata
-La façade de Noël de Yodobashi
-Le portable NEC de Yui
-Konata et Kagami dans le magasin Gamers
-Papa Konata : "Stronger !" -> Kamen Rider Stronger
-Akira : "Newtype", à qui Konata a envoyé un courrier
-Taniguchi : "Gakuburu" "Wakuteka" -> 2ch
-Le karaoke de Tsukasa et Miyuki : Doraemon, choisi par Konata, évidemment...

Et petite pensée pour la prof, comparée à un gâteau de Noël, les deux n'étant plus considérés comme "bons" après 25 (25 Décembre pour le gâteau, 25 ans pour la femme à marier). Enfin, on a su pour une fois ce qui sentait mauvais, pauvre Taniguchi...
Kujira : 0 Tachiki : 8

Instantanés



La rencontre avec Marius est enfin arrivée, et je comprends maintenant pourquoi ils ont tant modifié le design de Cosette au point de décevoir les téléspectateurs : c'était pour qu'ils se montrent moins déçus de la voir dans les bras de Marius (n'importe quoi)...
(Les Misérables Shoujo Cosette 24)

Hayate no Gotoku ! 12



Ham, kawaii yo, Ham, son premier (et pas dernier, j'espère) épisode m'a comblé, je ne l'imaginais pas si franche et active. Et je pensais encore moins qu'elle allait faire une déclaration si vite, mais Hayate est visiblement entré dans la voie du lolicon, difficile de le lui reprocher quand on voit Nagi...

Références en vrac :
-Le titre -> Gavan
-Le tablier, je pense qu'on a désormais compris
-Les inscriptions OTAKYU et Tsukumo Camera
-Le groupe ENOZ -> Haruhi
-Le coach Wakamoto -> Oota Kouichirou -> Top wo Nerae
-Wataru : "Getsumen To Heiki..." -> Mîna, encore donc une série où joue Marina (après Gurren Lagann), quelle sera la suivante : Gakuen Utopia... ? El Ca... ? Et je ne crois pas que Mîna pourra plaire à Ham...
-Ham : "(bip)kuza" "Ya(bip)za" "(bip)cchan" -> yakuza et yacchan, mais je ne vois pas en quoi le bip est nécessaire pour cela...
-Hayate et Wakamoto : "Ina(bip)ma Kick !" -> Inazuma Kick -> Top wo Nerae
-Nagi en habit chinois -> Kagura ?
-Wataru : "Juujitsu, juujitsu !" -> Mîna
-Saki : "Andata !" -> Dorothy -> MÄR
-La dernière phrase -> Major

18/06/07

Love★Com 11



Un retour qui me fait plaisir, mais elle n'avait tout de même pas l'intention de se remettre avec Ootani juste après s'être faite plaquer, ça me décevrait de sa part. Heureusement, Ootani a bien répondu, Risa (qui m'a rappelé Renge cette semaine) progressant peut-être irrémédiablement en lui...

sola 10-11



Comme on s'en doutait, Aono (et non Ayano, sacrilège) est à l'origine de la présence de Yorito dans cette époque, celui-ci étant en réalité une poupée de papier grandeur nature. Et c'est Matsuri qui le lui a fait découvrir en le transperçant avec l'épée de Takeshi, mais était-elle obligée de viser carrément le centre ? Peut-être qu'elle a voulu par la même occasion se "venger" de la dernière fois lorsque les rôles furent inversés... Malgré le choc évident face à cela, Yorito s'est néanmoins repris assez vite, il a l'air assez fort dans la tête mais qu'a-t-il vraiment décidé par la suite : Matsuri lui a proposé de disparaître ensemble, Yorito a ensuite suggéré à Aono de quitter la ville pour tout recommencer, et voilà que Matsuri se dresse devant Aono, avec l'impression d'un affrontement final. En tout cas, s'ils sont encore là physiquement, ils ont déjà disparu de la mémoire de leur entourage, le coup de la photo me rappelle quelque chose mais je ne sais plus quoi. Mana mais aussi Koshimizu ont confirmé leur rôle, Koyori, qui devient comme Tamao, n'était pas non plus à négliger cette fois puisqu'elle semble la seule à être du côté d'Aono. Et il suffisait que Midoriloli calme Hiroshi pour qu'il se remontre plus sympathique, au point d'aller faire les courses pour elle et Matsuri. Néanmoins, eux aussi ont choisi de sortir de la ville mais j'espère qu'on les reverra avant la fin de la série. En parlant de la fin, Yorito et Matsuri n'envisageraient quand même pas de disparaître de ce monde avec Aono, une bad end restant possible surtout que cela devient de plus en plus triste, j'avais presque envie de pleurer avec les soeurs...

Instantanés



Kirarin s'est faite une kouhai en Mizuki Hikaru@Hagiwara Mai, et à l'instar de son aînée, la voix gâche tout, une fois de plus. Et ça faisait longtemps qu'on n'avait pas entendu Yaranai ka...
(Kirarin Revolution 62)



Une dispute, les mains qui se collent, une réconciliation, les mains qui se séparent : c'était Pita Ten mélangé à Petopeto...
(Kami-chama Karin 11)

Unchi...

16/06/07

Saint October 24



Yoshua est passé du côté de Reverse et son costume fait penser à celui de Koyasu, on dirait presque de véritables frères ainsi. Le chaos commence à régner sur le monde, chose apparemment causée par le déséquilibre qui se crée lorsque Kurutsu et Yuan sont séparés, et c'est probablement cela qu'avait vécu Akaloli dans son douloureux passé. Néanmoins, si retrouver le calme signifie léguer tous les pouvoirs à Kurutsu, le dilemne ne se pose plus et il va falloir affronter celui qui joue merveilleusement bien son rôle de vilain par moments. Heureusement, Kurololi est de retour avec une nouvelle transformation, ce brave Koushirou s'est également joint aux filles et les quatre devront batailler chacun de leur côté, on se croirait dans le dernier niveau d'un jeu. Ce ne sera pas simple puisque chaque "ennemi" est un ancien allié, mais ça devrait peut-être aller pour Yoshua, il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir d'un lolicon (s'il n'a pas oublié de préparer un gâteau, il n'a pas dû oublier Kotono non plus). Enfin, une autre énigme se dresse en la personne du jardinier de Reverse, à l'origine de la renaissance de Kurololi. Il détient peut-être la clé, mais qui peut-il bien-être : Clow Reed ? Gérard Majax ? Le tube de glue recollant les deux lithographies ? Une ancienne Gothloli... ?

Nodame Cantabile 21



L'heure de vérité avec le concours final pour Nodame, devenue la coqueluche du public pour son attitude et son look improbables (mais bien sûr aussi pour son talent), et qui se retrouve notamment face à Segawa Yuuto@Miyata Kouki, un jeune homme ayant apparemment un lien avec son traumatisme. Finalement, Nodame va craquer et stopper lors de la troisième composition, la faute à un portable qui a sonné pendant qu'elle répétait ses dernières gammes, ce n'est pas cela qui va me faire commencer à aimer ces engins...

Fuga, fuga...

15/06/07

Instantanés



Ô Roméo ! Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ?
On ne pouvait pas échapper à cette scène, même avec escalier, puis épisode rempli de phrases embarrassantes qui se termine par une reproduction d'une cérémonie de mariage. Ces instants de bonheur me font encore plus mal en sachant ce qui peut arriver, surtout que la série semble être plus longue que je ne l'imaginais...
(Romeo x Juliet 10 & 11)



Une bataille d'oreillers dans une série avec Hocchan comme héroïne, c'était assez cocasse au vu de l'actualité...
(Nagasarete Airantou 10)

Tiens, j'avais oublié, Kimi Kiss en anime aussi, rien que pour ce jeu j'aurais presque envie d'une PS2...

14/06/07

Hitohira 11 & 12



Comme d'habitude, cela fut dur mais Mugi, avec l'aide d'une Orinal généreuse jusqu'au bout, a pu faire le point avec Kayo, qu'elle évitait constamment depuis la déclaration de cette dernière. Mugi s'est rendue compte qu'elle n'était pas la seule à avoir des soucis et après ces quatre années ensemble, les deux filles se sont séparées avec le sourire, Mugi aimant tant celui de Kayo. Reste à présent à accompagner les senpai pour leurs derniers instants au lycée, dans un ultime épisode qui va permettre à tout le monde de vider son sac ou son coeur. C'est d'abord Nono qui se réconcilie pour de bon avec le club de théâtre en s'excusant devant tous ses anciens partenaires, qui ont pour certains vraiment regretté son départ. Puis c'est au tour d'Orinal de déclarer ses sentiments à Katsuragi, et même si ça n'a pas marché, chose dont on (et elle-même) s'y attendait, elle n'aura ainsi pas de regrets. Elle savait en effet qu'il portait déjà Nono dans son coeur, et il le fait savoir de façon plus ou moins indirecte, mais je ne sais pas réellement si l'intéressée l'a réalisé. Il reste donc le cas Mugi, qui va, pour commencer, s'occuper de faire une dernière chose pour Nono et Mirei, qui n'auront pas pu réaliser leur rêve. Malgré tout, elle aimerait néanmoins qu'elles se transmettent leur sentiments, notamment concernant la fameuse robe de la "Déesse du Printemps", que Mirei avait confectionné exprès pour Nono, et Mugi tenait à ce qu'elle le sache. Et finalement, grâce à cela, Mugi a enfin trouvé son rêve et peut remercier ses senpai pour tout ce qu'ils lui ont apporté, avant de les voir s'en aller...
Quel est donc son rêve, le théâtre... ? C'est la seule réponse qui me vient en tête, mais pas qu'un rêve, Mugi a aussi trouvé une assurance, notamment dans sa voix, qui avait l'air plus forte à la fin, plus rien ne lui semblera peut-être impossible désormais. Et j'allais oublier Kai, dont on se demandait encore à quoi il pouvait bien servir, mais c'est lui qui tient un peu le beau rôle en restant aux côtés de Mugi, bien qu'il ait rejoint le club d'arts. A part cela, je n'ai pas pu m'empêcher de rire lors de la scène du toit, c'était peut-être trop théâtral pour mon petit esprit. C'est donc la fin de mon coup de coeur de cette saison, qui a vu l'éclosion d'une jeune fille ayant dû y aller constamment contre-nature, grâce au théâtre, mais aussi à son entourage, avec une bonne pointe de yuri. Le petit regret, ce sera peut-être de ne pas avoir plus entendu Chiwa et Kana, mais au moins, pas de fin à la Tsuyokiss. Après avoir lancé les nouvelles séries d'Avril, la série lance cette fois la fin de certaines, mais je trouve que très peu se terminent ce mois. Et avec les nouveautés de Juillet, j'ai bien peur d'exploser à nouveau...

Kono Aozora ni Yakusoku wo- ~Youkoso Tsugumiryou e~ 10 & 11



Grâce à sa volonté de fer, Sae est finalement parvenue à retourner peu à peu une situation très compromise à la 12 Angry Men (les 11 autres personnes sur place ayant au départ voté pour le renvoi, j'aimerais tout de même savoir ce que faisait le majordome dans le lot) à l'aide d'arguments de plus en plus appuyés et des autres professeurs quand ils ont commencé à se mettre se son côté (en revanche, Miya a préféré laisser décider le ciel). On découvre par ailleurs que le Wataru était un sacré trublion, confirmation lors de la première partie de Naoko, qui m'a assez étonné sur la relation qu'entretenait les deux. Encore au collège, le dragueur le plus connu de l'île n'avait pas tardé à aborder la plus belle fille de l'île, cette dernière ayant fini par céder en lui proposant un rendez-vous. Néanmoins, Naoko avait seulement tenté d'attirer l'attention d'un senpai qui n'avait la tête qu'aux étoiles, elle s'excusera ensuite auprès de Wataru, avec baiser en prime (le premier de la série). Ils ne se sont plus revus depuis, jusqu'à la rentrée suivante, dans le dortoir, Wataru pensant qu'elle était rentrée à Tôkyô. C'est alors que Naoko s'est montrée bien plus ferme qu'à l'époque et que leur relation est devenue celle qu'on connaît, avant le retour du senpai l'année d'après. En dehors d'Umi, Naoko doit être celle qui connaît Wataru depuis le plus longtemps, je ne sais pas ce qu'il en est à présent, mais Wataru semble l'avoir vraiment aimée à un moment. Cela expliquerait alors peut-être pourquoi elle est passée en dernier, si cela se trouve, on aura une fin Naoko... ou pas, je vote toujours pour la seconde solution. Et on le pensait déjà au début, mais elle n'a décidément pas une voix de lycéenne...

Smile smile...

13/06/07

Eikoku Koi Monogatari Emma Dai ni Maku 08 & 09



Eleanor a commencé à se faire une raison, William s'est enfin décidé et est parti faire sa proposition à Emma, reste donc à savoir les sentiments de cette dernière, qui paraissait plus sereine depuis son retour. De plus, l'obstacle Hans pourrait se dresser également devant lui, sans oublier sa propre famille, isolée par les autres nobles qui en ont fait leur cible pour leurs médisances. Surtout que le père Campbell va finalement mettre fin aux fiançailles de sa propre initiative, et il semble aussi qu'il ne les avait acceptées au départ que pour des raisons économiques. Quant à Hakim... on peut presque dire qu'il a Monica...

Touka Gettan 10 & 11



Ca continue toujours à être au niveau du jeu sur "ce" point, l'épisode 11 fut à son tour bien remuant, et pour l'anecdote, le scénario était l'oeuvre de Yamamoto Maria, une des trois seiyuu (avec Noto et Shimizu) mises à l'épreuve sur des scénarios de l'anime et des drama. D'ailleurs, on aura pu apercevoir leurs prénoms sur un panneau (Maria, Mamiko, Ai), cela fait une particularité de plus pour cette série...

Taco taco tacos, oishii tacos...

12/06/07

Seto no Hanayome 10 & 11



Cette fois, clin d'oeil à Schwarzy (c'était en plus la même voix) avec entres autres Terminator ou Total Recall, j'ai l'impression que c'était moins le bazar que d'habitude, peut-être car il y avait moins de personnages d'impliqués. En revanche, le suivant était digne de son titre, en plus d'être plus eroi que d'habitude, une bonne façon de commencer la journée puisqu'en effet, suite à la diffusion en différé de la finale de Roland, cet anime de nuit est passé au petit matin, c'est Konata qui devait être contente...

Lucky☆Star 10



Tsukasa a donc eu droit à un nouveau portable (le même on dirait, à l'exception de Tamama, donc), et retour du balsamikosu quand elle tente d'écrire un mail. Konata joue cette fois à un galge, ou probablement eroge, ce qui pourrait donc lui poser des problèmes juridiques mais Yui ne s'en rendra apparemment pas compte. D'ailleurs, on pourra apercevoir les jeux Angel wish et Peace@Pieces, ainsi qu'une figurine Mikuru, qu'on verra de plus près par la suite. De son côté, Miyuki se rend dans une clinique dont le nom et les patients rappellent Dr Kotô Shinryoujo, mais elle va rater son tour pour avoir été trop plongée dans sa lecture. De même, c'est ainsi qu'elle va se retrouver à Kamata. Kagami, qui a bien un Panasonic elle aussi, aime toujours autant FullMeta et se retrouve engluée dans une conversation à travers son portable avec Tsukasa, dans laquelle elles semblent parler entre autres de Sukima Switch. Désormais bien affûtée, Tsukasa sera toute heureuse de pouvoir apprendre les mails à leur père, et sa réaction fera peut-être penser à Lincoln. Konata se rend ensuite chez (M)animate avec ses cartes de fidélité (Toranoana, animate, Ishimaru Denki, Gamers et Yodobashi Camera), et c'est alors qu'apparaît le héros d'Anime Tenchou, le volume 5 de Haruhi est par ailleurs évoqué mais finalement, Konata décidera de se tourner vers Gamers et Aquarian Age. Dans la partie B, les jumelles se rendront chez Konata avec des délices de Kyôto et ce sera l'occasion de découvrir sa chambre : figurines de Tsubame Syndrome, PangYa, et donc Haruhi, poster de Haruhi du Megami et pile de manga dont Karin 9. Visiblement, le père serait du genre lecteur seulement, puis Konata et Kagami vont se faire une partie de 1942 et de Mojipittan, avant que la première nous reprenne une phrase de 2ch. A Lucky Channel, Taniguchi est bien chaud cette semaine et après Nagi, lui aussi se la joue Gihren et il semble, d'après Akira, qu'il travaillerait à Koko(bip)chi. Quant au karaoke, c'est Kagami qui chante (comme elle peut) I'm proud, de Shimogawara Tomomi...
Kujira : 2 Tachiki : 3 (Shiraishi : 2)

Lucky☆Star 09



Comme d'habitude, Konata n'arrive pas à réviser et préfère une bonne partie de jeu en ligne "sous le regard" de Mayumi (et de la prof), alors que Tsukasa se montre en revanche plus sérieuse avec l'aide de Kagami, se retenant de regarder 14 Sai no Haha. Après l'examen, on parle de groupe sanguin mais aussi... de sushi uranai, et on remarquera encore le Comptiq de Novembre avec Yoakena. Puis pour se détendre plus, place à un film et à une dégustation de gâteaux avec Konata qui nous place une phrase de Toradora!, avant de passer au sport avec des références à Arakawa Shizuka, Satou Yuuki, Matsuzaka Daisuke ou bien la dernière finale de la ligue de baseball. Un Lucky Channel assez long pour cette fois, Akira nomme encore un des producteurs, Itou, tandis que Taniguchi continue avec ces petites phrases (Hana Hajime) mais la première se défend bien aussi (Stewardess Monogatari). De plus, elle a dit tout haut ce que tout le monde pensait tout bas (ou pas), à savoir la ressemblance frappante entre Tsukasa et Akari, et Taniguchi tentera alors de couvrir ses paroles avec la chanson de Mikuru. Bien sûr, il fallait qu'Akira passe en mode kuro à un moment donné, amenant Taniguchi à citer Amuro et à la prendre en photo avec ce qui ressemble à un Caplio. Akira était visiblement en forme puisqu'elle fait également référence à Shinjou Tsuyoshi et peut-être à Mikuru (voire à l'affaire Arts ?). Pour le karaoke, Konata se reprend de son raté précédent avec Kogarashi ni Dakarete de Koizumi Kyouko, dite Kyon Kyon, chanson que Hirano avait reprise avec le groupe Springs il y a quelques années. Enfin, dans l'annonce du prochain épisode, c'est Tamama qui décore le portable de Tsukasa alors que Konata nous raconte un bug rencontré dans le premier Mario (en gros, une manip' dans le stage 3-1 permet d'avoir des vies "infinies", mais en dépassant 128 vies, on a game over dès la première vie perdue). A part cela, petit hommage à l'opening qui a atteint la seconde place des charts...
Kujira : 4 Tachiki : 0 (Shiraishi : 1, son propre rôle ne compte pas)

Instantanés



Gavroche, Chouchou, Eponine et Azelma cinq après et visiblement, leurs "changements" ont été mieux accueillis que celui de notre Cosette...
(Les Misérables Shoujo Cosette 22 & 23)

Hayate no Gotoku ! 11



Visite chez le grand-père de Nagi (mais aussi de Sakuya), que l'on compare à Zo(bip) de Dragon (bip)est ou bien à Tatekawa Dan(bip), on le dit même à l'origine de la disparition de Co(bip)pile pour avoir trouvé Pu(bip) Pu(bip) trop difficile. Sans surprise, il vit dans un grand château, à ne pas confondre avec celui de Disney, prévient Nagi. Inconnu au bataillon et saisi à l'entrée, faisant penser à Peach, avant d'être relâché, Hayate peut se promener et tomber sur la jarre de M'Queve, qui vaudrait une belle somme sur Ya(bip)Auc. Le grand-père ne se montre pas tendre avec Hayate, estimant que sa vie n'a pas de sens (et parlant aussi de To(bip)-chan) avant de lui passer un pendentif ressemblant à la pierre de Laputa. Du côté des filles, Nagi se prend pour Gihren avant de parler de WBS, qui passe sur la même chaîne que la série. On continue, et on finit même dans Gundam avec des phrases de Harry Ord et Wolfgang Watkein, même Hayate s'y mettra pour la dernière phrase, alors que le titre rappelle Gavan. Rassuré de voir qu'Uryocchi est déjà de retour, et on dirait que Ham va enfin apparaître dans l'histoire...

Hayate no Gotoku ! 10



Murako, Murako, Murako ! C'était donc bien elle la dernière fois, ça me fait plaisir de la réentendre, en revanche pas d'Uryocchi cette semaine pendant l'épisode (la chanson ne compte pas), apparemment pour cause d'opération au niveau de la gorge. Alors que les deux derniers épisodes fussent plutôt calmes niveau parodie, celui-ci, un original de l'anime, fut complètement fou. Ca commence dès le début avec Rie Rie qui se remet dans la peau de Meer, et juste avant l'opening, on entend même la voix de Hata Kenjirou, l'auteur du manga. Nagi, plutôt que la (bip)S3, ressort la Famicom et un jeu ressemblant à Dragon Quest I, où l'on voit Hayate affronter le Père Noël, avant qu'on ait droit aux messages de fond style Paniponi (FREEDOM-PROJECT, Imas, Takahashi Meijin...). Le lendemain, Nagi nous rappelle Togashi, puis on la retrouve... en train de regarder cet épisode sur un téléviseur Pony, posé sur un carton à la Ichijou Matsuri, et on remarquera le sigle Kame dans son dos ainsi que sa coiffure façon Asuna. Maria, elle, semble parler d'Asou, tandis que Sakuya a l'air de lire le script, avant de régler des comptes avec la Famicom qui se met à avoir la voix de Gotou, à l'aide de deux de ses hommes, qui s'amuseront à effectuer la pose de la fusion. En parlant de DBZ, le personnage de Gotou, sorti du jeu, se trouve dans la tour de Karin, et il n'y a certainement aucun rapport, mais le plan sur la poitrine me rappelle Lovedol 13. Elle aussi s'y met avec le triple urusai, et c'était donc elle qui était à l'origine des manettes de la dernière fois, cette explication nous permettant de revoir Conan. C'est le seitokai qui va entrer dans la partie et se confronter à un ennemi genre DQ (qui prendra brièvement la tête d'Ayanami), avec des détails rappelant FF ou bien Yuugi Ou. Suite à un éclair, la tête de Jimi Hendrix (je crois) apparaîtra alors qu'Izumi arborera la coiffure de Sazae, sans oublier une nouvelle fois les messages en arrière-plan (Qui veut gagner des millions, Haruhi, Downtown, Final Fight...). Kinnikuman devient lui aussi un habitué de la série, et après le "combat", Risa demande un Poca(bip) et les tableaux ne sont pas en reste, on croit voir la fusée de Tintin et le vaisseau de Gradius. Et avec Gotou présente, on ne pouvait échapper à Mikuru, qui apparaît dans le premier eyecatch, alors que le second est consacré au Dachou Club. On n'oublie pas non plus Kugyu pour lui faire revêtir les habits de Louise, puis lors de la pub Tachibana, on aperçoit une affiche ressemblant à Binchou-tan. Le canard pourrait rappeller Tetsuwan! DASH!!, et comme pressenti, Lamune40 est là avec la phrase de Miki et Kin(bip)casher, avant que ne tombent du ciel Robin Mask, un bout d'Eva et le bâton de Behoimi. Avec Maria aussi, on nous fait le coup des 17 ans, le Dieu-chat de Paniponi s'est installé devant la télé et Claus se la joue Gouki, Ryuu et Ken étant à terre. Hina, qui s'est jointe à la bagarre, se présente face au dernier boss avec le costume d'Akazukin, mais l'affrontement n'aura même pas lieu, et il semblerait que Risa pouvait nous sortir un Hurricane Mixer. Pour finir, on aperçoit une sorte d'Onsokumaru, le prochain titre pourrait faire penser à MasterCard, et la traditionnelle phrase de fin cite cette fois Samurai Trooper. Evidemment, il doit encore y avoir des références, mais impossible de tout relever... et heureux que Ham soit apparue plus longtemps...

Je crois que j'ai besoin de repos...

05/06/07

sola 09



Beaucoup d'événements dans cet épisode : c'est d'abord Aono, en se la jouant R.O.D. The TV, qui maîtrise une Matsuri affaiblie, mais telle Juliet face au prêtre, elle va trembler sur le dernier geste, le passé a ressurgi au bon moment. Pendant ce temps, Yorito est pris d'un nouveau malaise et Mana va le garder chez elle, à l'abri... d'Aono, qui devient de plus en plus comme Rena. Puis "grâce" aux bonnes imaginations de Koshimizu, Takeshi va retrouver Matsuri et sera à deux doigts de l'achever... avant que Mayuko ne le stoppe. C'est alors qu'on découvre ce qui l'a poussé à poursuivre Matsuri : lui et Mayuko étaient amis d'enfance, mais cette dernière (ainsi que sa famille) fut massacrée le jour de son anniversaire, avant qu'une yaka ne la "ressuscite". C'est donc ainsi que Mayuko est devenue elle-même yaka, et en voyant sa détresse de ne plus pouvoir s'exposer au soleil et de ne plus se sentir humaine, Takeshi s'est alors juré de tout rétablir. Cela passait apparemment par éliminer une yaka, mais Mayuko n'a aucune envie de redevenir comme avant s'il faut pour cela sacrificer quelqu'un, son seul souhait étant de rester aux côtés de Takeshi. Ca a l'air donc d'être plié du côté de Hiroshi, même si je me pose encore des questions : est-ce précisément Matsuri ou n'importe quelle yaka qu'il poursuivait ? Dans le premier cas, on peut sortir en quelques suppositions : Matsuri serait donc celle qui a ranimé Mayuko, rien ne nous l'a dit, mais c'est la seule dont on ne sait pas comment elle est devenue yaka (à moins qu'elle l'ait toujours été). Cela aurait peut-être alors donné plus de rancoeur à Takeshi, qui devait déjà en avoir à l'origine contre les yaka. Dans l'autre cas, ce serait simplement la volonté de sauver la fille qu'il aimait qui l'a poussé à ne vivre que pour elle, reste à savoir d'où viennent ses armes, il a peut-être effectué des recherches sur le sujet. Quoi qu'il en soit, ça semble donc s'être terminé sans drame de ce côté, ne manque plus qu'Aono : je suggère de régler tout cela la prochaine fois afin de revenir dans le calme et poursuivre ainsi jusqu'à la fin, autour d'un curry...

Maria-sama ga Miteru 3rd Season OVA 4



Yumi ne veut pas rester en froid avec Kanako et a alors une idée de réconciliation à l'approche du taiikusai : si son équipe (les verts) finit devant celle de Kanako (les rouges), cette dernière devra les aider pour le gakuensai. Si elle perd, Kanako pourra lui demander une faveur, qu'il lui reste à décider, et la lutte sera serrée puisque les deux équipes sont "favorites" pour... la dernière place. Et en effet, cela se jouera au dernier relais de l'ultime course, où les circonstances feront que Yumi va se confronter à Kanako. C'est Yumi qui va partir la première mais elle se fera littéralement déposer par Kanako, et en fin de compte... Yumi a perdu mais a tout de même gagné, car les verts avaient quinze points d'avance avant cette course, et les rouges ne leur en auront repris que dix. Elles pourront peut-être regretter un passage de relais raté avec le témoin qui tombe à terre, à un moment où elles étaient toutes proches des blancs. Pour l'histoire, si Kanako avait gagné, elle aurait demandé... à prendre une photo avec Yumi, preuve que si l'image idéale qu'elle s'était faite d'elle s'est brisée, elle n'en reste pas moins attachée à elle. Et puis, il semble qu'elle aura finalement droit à cette photo... à condition qu'elle respecte son "gage". Je crois que je n'avais jamais vu un taiikusai aussi long (quoiqu'il y a peut-être celui de Sukuran) et ce fut très plaisant à voir (même sans buruma). Cela m'a également amusé de voir Sachiko autant impliquée dans l'affaire, dès que cela concerne sa Yumi adorée... Autres bons moments, ceux des parents, père et mère du côté de Yumi, père du côté de Sachiko (qui a l'air bien sympathique, ayant pris la poudre d'escampette pendant un mariage pour venir faire un tour) mais aussi de Shimako, et l'instant émotion fut la course de Yoshino et de Rei. Quant à Touko, ne se tournerait-elle pas vers Yumi, c'est sans doute le personnage qui monte le plus chez moi, l'effet Kugyu peut-être...

04/06/07

Saint October 22



Le passé s'est bien éclairci, on sait désormais comment se sont rencontrés Yoshua, Koyasu et Kotono (frère, père, fille), comment le second s'est mis au service de Kurutsu, comment Yoshua a eu cette blessure au dos, comment il s'est perfectionné dans la confection de gâteaux et surtout, comment il est devenu lolicon, mais on le comprendra parfaitement. En fin de compte, Koyasu était warui depuis le départ, pas étonnant non plus qu'il ait rejoint si facilement Reverse, si cela se trouve, il n'a du connaître la mère que pendant une seule nuit. Kotono avait apparemment perdu ses souvenirs passés avant la fuite, mais il semble qu'elle les ait enfin retrouvés "grâce" à ce nouveau choc. Quant à la vengance de Yuan, en plus d'être inutile, elle a fini par énerver Kurutsu... quoique finalement, sans cela, la série ne serait peut-être jamais entrée dans la dernière phase...

Nodame Cantabile 19



Je n'y crois toujours pas, et pourtant, c'est l'hypnose de Nodame qui a permis à Chiaki d'effacer sa peur des avions, un traumatisme également venu du décès d'un des passagers lors de cet accident, drame dont il s'était considéré comme responsable. Nodame devait être néanmoins la plus satisfaite de voir Chiaki rester au Japon, mais en assistant à la performance des Rising Star, elle a peut-être pensé qu'on ne pouvait gâcher un tel talent et mettre fin au rêve de celui-ci. Néanmoins, elle s'est décidée à participer à un concours pour peut-être suivre ses traces et si cela ne marche pas, elle pourrait se reconvertir dans l'hypnose, qu'elle a déjà vite maîtrisée, on dirait...

03/06/07

Hitohira 10



La vie normale a repris pour les anciens membres du cercle de théâtre, nous sommes déjà aux fêtes de fin d'année, mais Mugi a désormais changé grâce à cette expérience, et cela rassure Kayo, qui peut alors... partir étudier à l'étranger, le coeur plus léger. En voyant Mugi s'être donnée ainsi pendant six mois, elle aussi s'est décidée d'aller plus de l'avant, de même qu'Orinal, prête à déclarer sa flamme à Katsuragi. Paradoxalement, Kayo a été rarement mise en valeur jusqu'à présent mais elle a toujours été derrière Mugi, et on se rend compte que son existence pour cette dernière et bien plus importante que ne laisserait penser son nombre d'apparitions. C'est donc un nouvel échelon à gravir pour Mugi, qui se doit d'accepter le départ de Kayo, elle ne peut pas stopper quelqu'un sur scène, mais elle peut l'encourager à son tour...

Kono Aozora ni Yakusoku wo- ~Youkoso Tsugumiryou e~ 09



Place à l'affaire du dortoir, condamné à disparaître au printemps prochain, mais qui reste en place pour le moment tant qu'il y a au moins cinq résidents (six actuellement). Néanmoins, il semble que les deux dirigeants de l'école aient l'intention de le fermer plus tôt que prévu, de louches personnes étant déjà venues inspecter les lieux, probablement en vue de bâtir un nouveau projet à cet endroit. Sae et Wataru vont alors lancer une investigation pour découvrir les mauvais plans du directeur de l'école, qui a pour objectif de prendre le contrôle de l'île lors des prochaines élections et d'y construire toutes sortes de sites. Cela passe d'abord par mettre fin à Tsugumi, en danger après le possible renvoi de Wataru, surpris devant un love hotel au moment où il enquêtait. Enfin, tout cela ne se serait pas passé si l'adjoint était plus civilisé et ne s'était pas soulagé à un tel endroit. Et ça doit être la première fois qu'on voyait du vrai dere, alors que les dessins sont un peu moins improbables depuis quelques épisodes, même si cela reste sur le fil. En parlant de dessins, événement à Polyphonica où ils étaient bien appliqués, surtout pour Corti, j'aimerais aussi la même chose pour les jumelles... la seule chose, c'est qu'on rit un peu moins du coup, mais certaines scènes continuent d'être bien comiques...

Et terrible semaine avec l'affaire Matsuda, je n'ose imaginer les conséquences si des langues se délient...

 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang