Avril 2007


29/04/07

Romeo x Juliet 02-04



Juliet est à présent au courant de tout, elle sait même que le garçon qu'elle aime est un Montague et de plus, ses souvenirs du massacre de sa famille ont ressurgi. Néanmoins, ses sentiments sont bien réels, ceux de Romeo également, qui ne connaît pas encore la vérité sur elle. Et c'est peut-être grâce à l'influence de sa mère, qui s'est séparée de son tyran de père, qu'il semble avoir cette bonté et ce sens de la justice. Est-ce que tout cela va encore se terminer en tragédie, la question me tourmente vraiment... mais quoi qu'il en soit, j'aurai quand même un peu ri grâce à la voix de Satou, il s'est encore cru dans son jeu en ligne... ?

Nagasarete Airantou 03 & 04



Après un deuxième épisode qui confirmait mes doutes, les suivants m'ont cependant agréablement surpris, malgré la scène des champignons qui m'a paru bien longue. Et cette île est plus insolite que je ne le pensais, avec bon nombre de mignonnes créatures, on se croirait presque dans Jungle Guu. Je croise les doigts pour que l'on reste dans cet esprit, et en voyant le Jizou, je me dis qu'on fait vraiment tout pour me rappeler Hidamari et me faire pleurer dessus... à moins que ce ne soit moi qui fasse une fixation là-dessus...

Hitohira 03-05



Première scène et premier succès pour Mugi, qui sera parvenue à sortir sa voix tant bien que mal, alors qu'on nous confirme que Nono a bien un grave souci avec la sienne, puisqu'elle est atteinte d'une paralysie au niveau des cordes vocales, qui semble empirer. Et c'est ce qui est à l'origine de son départ du club de thêatre et de celui de ses deux acolytes, qui en faisaient également partie et qui respectaient sa volonté de continuer, alors que Mirei devait probablement penser en premier à sa santé. Elle avait sûrement raison, mais difficile d'arrêter sa passion et puis, c'est Nono elle-même qui décide de sa vie. Pas de surprise non plus quand on "apprend" que c'est justement Mirei qui lui a fait découvrir ce monde en l'invitant au club, elles étaient donc de proches amies à l'époque. Elles sont désormais rivales mais on ne sent finalement pas d'inimitié entre elles, on dirait presque qu'elles s'amusent à ce jeu. Nono démontre également une nouvelle fois que les personnages qui paraissent assez calmes et réfléchis deviennent bien effrayants quand ils se mettent en colère, avec une pointe de sadisme en plus chez elle. Plus surprenant, il lui arrive aussi de s'enflammer facilement, comme lorsqu'elle met en péril les finances du cercle en pariant que tous ses membres vont finir dans les trente premiers de l'école lors des examens. Néanmoins, elle finira par se montrer trop sérieuse lors d'un stage d'entraînement à la mer en demandant beaucoup à Mugi, désignée héroïne avec un rôle taillé pour elle, mais dont on finit par comprendre la lassitude. Toutefois, cette dernière manque véritablement de confiance, toujours à dire "Im... impossible..." avant même d'essayer, et là encore, on peut comprendre que Nono finisse par s'agacer, reste donc à trouver le bon équilibre entre les deux filles. En tout cas, je ne pensais pas que cela allait amener carrément Nono et Risaki à se battre, avec les poings en plus... et bien sûr, petite pensée pour Orinal Chitose, qui n'a pas pu venir à la mer, ayant même tenté un coup à la Kyon Imouto...

Kyoushirou to Towa no Sora



Petit inédit nous ramenant en arrière pour l'engagement entre Kyoushirou et Setsuna, précédant donc la rencontre avec Kuu. Setsuna, kawaii yo, Setsuna, je crois qu'elle a été plus souriante durant ces cinq minutes que pendant toute la série. D'ailleurs, si on revoit l'anime dans la foulée, ça doit nous donner encore plus de peine pour elle...

28/04/07

Shinkyoku Soukai Polyphonica 02-04



Des dessins à chaque fois à la limite du kyabetsu, le rôle multi-fonctions des esprits (poursuivre les voyeurs, démolir des bâtiments...), un clone de Muska, des instruments qui marchent dans l'eau, Noto utilisée presque pour rien (enfin, quand Kawasumi est là, elle n'est jamais loin et vice-versa), un a- ! qui sort de nulle part, un héros qui chante avec une voix complètement différente : je ne pensais pas autant rire avec cette série, merci infiniment. Et ça avait pris du temps pour que Phoron se retrouve en compagnie de Corti, finalement...

Kono Aozora ni Yakusoku wo- ~Youkoso Tsugumiryou e~ 02-04



Espoir déjà envolé, pas de réelle fin pour chaque fille, j'entends par là pas de relation amoureuse concrétisée, simplement un air. Après, il se peut qu'il y ait une vraie conclusion avec l'une d'entre elles, et dans ce cas, ce serait donc à priori pour Umi, je suppose. Et les dessins sont bien instables, comme on pouvait le craindre, mais pour le reste, je n'ai pas à me plaindre. Finalement, on ne saura pas ce qui s'est véritablement passé dans la chambre du héros avec Rinna, mais manifestement, il avait bu avant cela. Quant à Miyaho, c'est vraiment la fille dans son monde, et dire qu'elle était "à la tête" de l'école et de la pension. Par ailleurs, les majordomes ont toujours le truc pour se faire remarquer, comme le ruban ici. Maintenant, au tour de Rimu... et après vérification pour l'opening, ce sont bien les mêmes personnes que pour celui de l'excellent Ever 17...

Over Drive 02-04



Bien qu'il m'ait fait rire par moments et malgré son côté parfois sot, le héros reste un peu exaspérant, heureusement qu'il reste Nazuka mais aussi Nojima (a- !), en attendant de voir Kiiyan et plus de Yahagi...

Keitai Shoujo 4 & 5



On termine par la kouhai, Fujimiya Momoka@Nazuka Kaori, et la senpai, Yamada Ayano@Satou Rina, et contrairement aux deux filles précédentes, leur lien avec le héros est légèrement plus avancé, surtout pour la seconde, avec aussi un peu plus de service. Reste donc un épisode, consacré à la préférée des votants, qui sera... Sayo (445), Ayano terminant tout près d'elle (438) après être revenue comme une bombe grâce à son épisode (et peut-être aussi à une mobilisation). Suivent ensuite Ichiru (333), Miya (317) et Momoka (246), à noter qu'Ayano était première avant le début de l'anime, elle a peut-être payé le fait de passer en dernier et on se demanderait presque si ce n'était pas fait exprès, il faut dire que Sayo semble être la préférée du producteur. Miya, Momoka et donc Ayano ont connu de belles remontées lors de leurs épisodes, mais la régularité de Sayo a fini par l'emporter, et on aura aussi droit à un ending spécial pour la dernière. Pour ma part, j'aurais peut-être hésité entre Sayo et Miya, mais elles sont toutes mignonnes et chacune a son propre charme, n'importe quelle fin m'aurait donc plu...

26/04/07

Idol Master XENOGLOSSIA 02-04



Il y a quand même des bonnes choses que je retiens : la tsundere odeko sunshine, les costumes de (Hoshii) Yayoi, deviner à quel moment Yukiho va faire sa siesta, mais à part cela (quoiqu'il n'y a pas trop de robots pour le moment)... enfin, voir Hocchan, Yukarin, Koshimizu, Nakahara, Kao-nee, Mittan, Koizumi et Noto ensemble, ça suffit pour m'amuser...

Eikoku Koi Monogatari Emma Dai ni Maku 00-02



La dernière nouvelle série pour moi en cette période, mais pas la moindre car ce retour fait bien plaisir, et comme la première saison datait d'assez longtemps, ça a commencé par une piqûre de rappel administrée par... Hakim Atawari@Ueda Yuuji, qui nous a fait la narration. Puis l'histoire a vraiment reprise, après la triste séparation entre Emma@Touma Yumi et William Jones@Kawashima Tokuyoshi, la première ayant quitté Londres depuis un mois pour Haworth, où elle travaille désormais chez les Mölders, dont l'épouse, Dorotea@Takashima Gara, semble heureusement assez conciliante. La douce et gentille Emma, malgré quelques doutes au départ, ne va d'ailleurs pas tarder à se faire (bien) remarquer, et pour l'histoire, elle avait en fait déjà rencontré par hasard Dorotea mais aussi son actuelle partenaire de chambre, Tasha@Wakabayashi Naomi, dans le dernier épisode de la précédente série. Bien entendu, Emma et William ne peuvent toujours pas s'oublier et souffrent toujours, notamment avec le souvenir de la pleine lune et du Crystal Palace, témoins de leur premier baiser. Hans@Touchi Hiroki, un autre domestique des Mölders, mais également Eleanor Campbell@Kobayashi Sanae, qui se bat encore pour William, pourraient tenter de profiter de la situation.
C'est toujours aussi bon, ils ont aussi eu la bonne idée de garder l'opening, non sans un petit arrangement, et je n'avais pas reconnu Kugyu dans son rôle masculin. En revanche, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire bêtement en retrouvant Mizuhacchi, et ça me rappelle que j'aurai beau sourire, etc etc...

Malgré ce dernier sursaut (attendu) avec Emma, ce fut un mois d'avril plus que mitigé pour une fois, qui me donne envie de dire :
Rendez-nous Manabi ! Rendez-nous Hidamari ! Rendez-nous Tokimemo ! Rendez-nous Corda ! Rendez-nous Yamanade !

Touka Gettan 02-04



On voit bien d'où vient cet anime et ils ont choisi le bon directeur pour cela, mais l'histoire reste confuse, on dirait que l'on recule au niveau chronologique, un peu comme si le premier épisode était en fait le dernier... à moins que l'on ne revienne ensuite à celui-ci pour prendre la suite. Et en voyant autant Makoto dans des scènes de bain, je me dis encore que j'aurai beau pleurer, Hidamari ne reviendra pas...

Instantanés



C'est là que je ne regrette pas d'avoir continué un peu, haa haa...
(El Cazador 02-04)

24/04/07

Seto no Hanayome 02-04



Après un délirant second épisode, mon enthousiasme s'est un peu envolé par la suite, la faute peut-être à un manque de Masa et de Koyasu et à une Suiseiseki Maki qui commence à être un peu lourde. Heureusement, je peux toujours compter sur les expressions de Nagasumi, mais quoi qu'il en soit, je réclame plus de Masa et de Koyasu. Enfin, il restera au moins les agréables génériques, entre un opening style surf music et un ending à la Genshiken...

Lucky☆Star 01-03



Une des séries que j'attendais le plus (Kyôani oblige), et ça commence fort avec un opening détonant, mais la tension baisse littéralement pendant l'épisode, qui ne raconte jamais rien. C'est donc un anime taillé pour moi, mais j'attendais plus après un premier épisode qui m'avait laissé sur ma faim (en même temps, passer la moitié de l'épisode à parler de nourriture, ça peut... gaver...), et les suivants ne m'ont heureusement pas déçu, bien qu'il manque encore un petit quelque chose. Et là aussi, ça commence à grouiller de références : Street Fighter, Keroro, Haruhi, Tekken, Comptiq avec DC II, Gurren Lagann, Getter Robot, SHUFFLE!, Manakana, Wedding Peach, Dragon Quest, Conan, Kindaichi, Cromartie, Paniponi (sans oublier les inscriptions au tableau avec un certain Lucky☆Star Dash !), DS, Pippin, 3DO, PS2, Virtua Fighter, Atashinchi etc, mais gare à ne pas se hayatiser.
On a également des personnages bien attachants : Izumi Konata@Hirano Aya, qui est comme ceux qui la regardent, fan de manga, anime et jeux, et prête à faire un baito pour compléter sa collection. Elle est néanmoins douée en sport (et complexée par sa petite taille) mais refuse de rejoindre un club pour ne pas rater les séries du prime time, et elle n'aime pas les retransmissions sportives qui chamboulent le programme à cause de leur durée indéterminée, c'est aussi pour cela qu'elle aime la pluie, qui peut amener à des interruptions. Elle passe son temps à s'amuser, finit tout le temps par parler de jeux (et elle semble étrangement s'y connaître en eroge), mais malgré son insouciance et son apparente nonchalance, cela ne l'empêche pas d'avoir de très bonnes notes, on n'est pas loin du génie. Konata ne cache pas non plus son désarroi lorsque le cast d'un nouvel anime est différent de celui des CD drama, mais... cette série est mal placée pour s'en plaindre (personnellement, j'aurais aussi préféré que celui-ci ne change pas, même si j'apprécie également l'actuel, d'ailleurs j'aime beaucoup cette inédite(?) Hirano). Autre passe-temps : taquiner Kagami@Katou Emiri, l'aînée des jumelles Hiiragi, la cadette étant Tsukasa@Fukuhara Kaori, mais elles sont assez différentes, au final. Tsukasa a les cheveux courts comme Akari, est souvent dans les nuages et peut dormir quinze heures par jour, Kagami a les cheveux longs, se montre plus stricte, et bien qu'elle critique souvent Konata, elle a aussi un côté un peu otaku. Quant à Takara Miyuki@Endou Aya, c'est une encyclopédie vivante et le type qui pourrait plaire aux mania, selon Konata : belle, intelligente, mais surtout, elle porte des lunettes (elle a peur des lentilles, je comprends, je comprends), elle a peur du dentiste (je comprends, je comprends) et est du genre maladroit. Et pour l'anecdote, elles sont toutes gauchères.
Enfin, à noter une rubrique Lucky Channel assez sympathique, présentée par une idole au côté kuroi, Kogami Akira@Konno Hiromi, sans oublier un Tachiki Fumihiko et une Kujira qui s'amusent à jouer les petits rôles et cela se voit dans l'ending. Justement, ce que j'attends néanmoins le plus à chaque fois, c'est l'ending qu'ils vont nous mettre : après Kyôdain et Akumaizer, c'était au tour du joli opening de Fumoffu, sacré Kyôani... Et quatre filles qui parlent de tout et de rien, ça me rappelle que j'aurai beau pleurer, Hidamari ne reviendra pas...

Les Misérables Shoujo Cosette 14-16



Cosette, kawaii yo, Cosette, je la pensais plutôt forte puisqu'elle avait résisté à ce qu'elle avait vécu chez les Thénardier, mais en fin de compte, ça lui a logiquement bien laissé un traumatisme. Et elle était aussi restée presque de marbre en apprenant que sa mère n'était plus, mais les larmes n'étaient qu'une question de temps et sont arrivées (avec les miennes) sur les lieux de ses souvenirs. Maintenant, Valjean peut jouer au "papa", mais il devrait faire attention à la ligne de Cosette, car en la faisant autant manger... Et GJ à Gavroche...

Hayate no Gotoku ! 02-04



(Bip)dam, Char et les (bip)pla, Conan (il va apparaître chaque semaine ?), Japonica, la Game Cube (?), Black Lagoon, One Piece, Sailor Moon, Kinnikuman, (bip)ny et la PS, la Dreamcast, la N64, les "références" aux télespectateurs (neet, ookii otomodachi, hikikomori...), DBZ et (bip)reezer, Hacchan, Jojo, Top wo Nerae, Poke(bip) et Pika(bip), Saint Seiya, Metal Gear, FFXI et Vana(bip), Portopia, Kenshin : voilà ce qu'on pouvait trouver entre autres dans ces épisodes, la dette de Hayate est désormais envers Nagi mais peu importe l'histoire, finalement. Je regarderai donc surtout pour les parodies (attention à ne pas trop en abuser), Kugyu et Wakamoto... et ce n'est déjà pas mal. Et je viens à peine de remarquer qu'ils faisaient un shiritori dans les eyecatch...

Lovedol~Lovely Idol~ 13



Voilà enfin ce petit épisode spécial (pour celui d'Otoboku, je vais devoir attendre encore un peu), avec comme prévu une partie onsen, et DVD oblige, du service a été rajouté. Après leurs débuts réussis, nos petites idoles travaillent désormais sans cesse, peut-être trop même, et ce ne sont pas toujours des choses qui leur plaisent, ce qui fait que Mizuki commence à chercher un sens à tout cela, elle qui, au départ, chantait pour se venger. Néanmoins, Tomohiro assure qu'elles transmettent quelque chose aux gens avec leurs voix, et puis, il ne faut pas oublier qu'elle a cinq complices à ses côtés. C'est donc l'esprit conquérant que les nouvelles Lovedol vont enfin monter sur scène avec leurs aînées (là encore, on rejoint le premier épisode), et petite pensée à Hina qui a pu concrétiser son rêve. J'espérais un épisode avec les six filles ensemble, en dehors du travail, mais ça n'a pas été vraiment le cas, malheureuseument, et de plus, presque pas de dere non plus au final. Enfin, je me répète, tout retour de ce type est bon à prendre en ce moment, revoir nos héroïnes a donc suffi à mon bonheur...

10/04/07

Love★Com 01



Et bien voilà une série simple et sympathique (vive le shoujo), qui aurait même pu se terminer ainsi, on pourrait se dire, il est vrai cela aurait pu tenir dans une petite OVA. Néanmoins, ce n'est pas plus mal que cela se poursuit, malgré des dessins quelques fois spéciaux et un kansaiben qui retourne un peu la tête, mais peut-être enfin un petit rayon de lumière, Chiharu, kawaii yo, Chiharu...

Saiunkoku Monogatari Dai 2 Series 01



Je ne pensais pas attendre autant de cette suite, mais le chemin de croix que je suis depuis le début du mois fait que je retrouve avec plus de plaisir notre petite Shuurei, qui a tout de même bien grandi depuis le départ de la première série. Et la seconde démarre du bon pied, sur le ton de la comédie, mais Shuurei va-t-elle commencer un jour à vraiment s'intéresser à tous ces beaux hommes autour d'elle... ? Content de voir également qu'ils ont gardé la chanson de l'opening, mais pas celle de l'ending, malheureusement...

Kaze no Shoujo Emily 01



Adaptée d'une histoire de Lucy Maud Montgomery, cette série nous fait suivre la destinée d'une jeune fille, Emily Byrd Starr@Kawakami Tomoko, qui vivait heureuse avec son père sur l'Ile-du-Prince-Edouard, avant que ce dernier ne décède d'une maladie. Emily sera alors prise en charge par des proches peu affecteux (à part deux, peut-être), qui n'hésitent pas à dire tout le mal qu'ils pensent du père. Pire, personne ne semblant vouloir s'occuper d'elle, on décide de cela au tirage au sort, mais finalement, c'est Elizabeth Murray@Fujita Toshiko, la soeur aînée de la mère d'Emily, qui se dévouera, et à première vue, elle paraît assez sévère. Direction donc la ferme de New Moon pour le début d'une nouvelle vie, que j'espère plus gaie que pour Cosette. Visuellement, cela me rappelle évidemment la Reine des Neiges, mais c'est surtout le front de l'héroïne qui ressort du lot, ainsi que la drôle femme du vent. Et comme pour Yuki et Cosette, je vais suivre tranquillement cet anime d'un oeil...

09/04/07

sola 01



C'était parfait... jusqu'à la fin, et ça commence à faire pas mal de séries qui me laisse dans un bon flou après le premier épisode (la palme revenant à Touka). Et au départ, cela me faisait penser à l'adaptation d'un jeu, mais non apparemment, du coup, je garde encore quelques doutes sur cette série, déjà que j'en ai avec la majorité des nouveautés...

Kami-chama Karin 01



J'ai l'impression qu'on en voit souvent en ce moment, des séries qui débutent par des scènes qui ont l'air de faire partie des derniers épisodes... sauf qu'ici, j'ai l'impression que ce qui ressemblait à un retour en arrière a été provoqué par cette scène. Je ne sais pas vraiment ce que me réserve cet anime mais je ne me montre pas vraiment optimiste, moi qui espérais un autre Pita Ten...

08/04/07

Instantané



L'opening n'a plus de sens si on change la meilleure partie, enfin il faut dire que comme Sophia n'est plus là... En revanche, je préfère peut-être le nouvel ending à l'ancien, c'est rare que cela m'arrive...
(Saint October 14)

Rocket Girl 07



Ca fait quand même un peu de bien de retrouver des séries encore en cours...

Romeo x Juliet 01



Une énième adaptation de l'oeuvre de Shakespeare, et cette fois après Neo Venezia, nous sommes dans la haute ville de Neo Verona, dominée sans partage par les Montague depuis le massacre des Capulet quatorze ans auparavant. Il reste néanmoins une Capulet qui a survécu : Juliet@Mizusawa Fumie, évidemment, qui vit sous l'identité d'un garçon, Odin, et qui défend les opprimés contre l'autorité abusive du gouvernement des Montague, sous le nom d'Akai Kaze. Juliet, c'est donc un peu le peuple, alors que Romeo@Mizushima Takahiro, c'est le noble qui, néanmoins, n'approuve pas la façon d'exercer de son père... puis ils vont donc découvrir l'amour en se rencontrant. Agréable surprise que ce premier épisode, qui était de plus impressionnant visuellement, mais je pourrais tout de même faire la même remarque que la dernière sur Polyphonica, bien que ce fusse plus attendu ici. J'attends donc confirmation pour la suite...

Nagasarete Airantou 01



Ca peut paraître drôle au départ mais ça risque peut-être de devenir assez lourd à un moment... et peu de dere en vue, malheureusement. Enfin, je m'attendais à pire, et au moins, les voix sont là...

Hitohira 02



Eh bien, on passe déjà aux choses sérieuses avec le duel entre les deux clubs (à moins qu'ils nous fassent languir jusqu'à la fin), c'est pour le moment une de mes rares satisfactions parmi les nouvelles séries...

07/04/07

Shinkyoku Soukai Polyphonica 01



Polyphonica : un continent où cohabitent humains et esprits, comme par exemple Terra Phoron@Kamiya Hiroshi et Corticarte Apa Lagranges@Tomatsu Haruka, qui ont passé un contrat alors que le premier était encore un enfant. Phoron est un Dantist, il peut contrôler avec sa musique divine l'esprit Corticarte, qui retrouve alors sa forme originelle et peut utiliser de puissants pouvoirs. C'est ainsi qu'ils vont sauver une jeune fille partie récupérer un souvenir de sa grand-mère dans une maison qui s'apprêtait à être démolie. Et pour l'anecdote, Phoron, qui travaille dans une agence de Dantist, devra payer pour avoir joué sans autorisation. Dessins bien limite dès le premier épisode, surtout quand on compare à l'ending et ses images venues du jeu. Pour le reste, c'était un peu mieux que ce que j'espérais, mais encore une fois, l'histoire qui se trame derrière risque de ne pas me plaire...

Kono Aozora ni Yakusoku wo- ~Youkoso Tsugumiryou e~ 01



On n'avait pas encore eu d'adaptations de ce genre cette année (je crois), enfin donc une série pour moi en ce mois et les premiers commentaires me donnent "raison", j'ai l'impression, puisqu'on parle déjà de kyabetsu, mais ce sera peut-être plutôt konnyaku ici. Les titres des deux premiers épisodes me font croire à un truc à la SHUFFLE ! MEMORIES, mais j'espère cette fois de vraies fins avec chaque fille, quitte à changer l'histoire à chaque fois, comme dans le premier Memories Off. J'attends donc pas mal de cet anime...

06/04/07

Over Drive 01



Shinozaki Mikoto@Kaji Yuuki, un DT de première qui va découvrir le vélo grâce à sa voisine de classe, Fukuzawa Yuki@Nazuka Kaori, pour qui il a un faible depuis le collège. On pensait à du Suzuka au départ, c'est peut-être plutôt du Eyeshield, quoi qu'il en soit, le héros fait peine à voir pour le moment. Nazuka joue un rôle assez sympa, et comme on va peut-être parler du Tour, mon côté chauvin me dit de poursuivre un peu...

Keitai Shoujo 3



Kana haa haa... place donc à Gotou Miya@Ueda Kana, une fille qui vit de façon plutôt libre, et qui doit avoir l'habitude de se faire aborder par des garçons, au vu de sa façon d'agir pour les faire fuir par eux-mêmes, ici en parlant de pêche. Pour l'instant, on a l'impression de voir plus le copain que le héros, et j'ai cru me voir à la fin dans la salle du club...

06/04/07

Idol Master XENOGLOSSIA 01



C'est pour l'instant un peu la mauvaise surprise, enfin pas vraiment puisque j'avais déjà des soupçons après avoir visité le site off', mais mes attentes ont tout de même été trahies. Je pense néanmoins continuer un peu pour voir, surtout pour le cast...

Touka Gettan 01



Alors, une (eroi) mère écrivain, Kamiazuma Yumiko@Itou Miki, qui ne fait pas son âge et son enfant Touka@Ise Mariya qui est apparemment un garçon, bien qu'il s'habille aussi en fille. Ce dernier, qui semble avoir perdu la mémoire, a l'air de commencer à la retrouver quand il rencontre Kawakabe Momoka@Hayami Saori, une jeune fille qui l'embrasse subitement. A part cela, je n'ai pratiquement rien saisi de cet étrange premier épisode, je me demande si on a la même impression dans le jeu, des mêmes créateurs que Yamiboushi. Bien entendu, tout cela exige d'en voir un peu plus, et finalement, ce qui a été le plus marquant dans cet anime pour le moment, ce sont les inscriptions "titre", "eyecatch" etc, qui étaient même dites à haute voix par moments...

Instantané



Une jeune fille au passé trouble dont la tête est mise à prix et qu'une chasseuse de primes finira par... protéger, voilà donc une série dans la lignée des NOIR et MADLAX. Comme prévu, ce n'est pas mon genre de série mais je n'exclus pas de continuer, vu ce que j'ai à me mettre sous la dent pour le moment, d'ailleurs, c'est aussi pour cela que j'ai voulu l'essayer...
(El Cazador 01)

05/04/07

Seto no Hanayome 01



Là aussi, je ne sais pas encore à quoi vraiment m'attendre, mais si la suite reste dans le même esprit, ça pourrait se révéler peut-être divertissant, en attendant Sakunyan. Et à noter la narration au début de Yamazaki "Mesousa" Banira...

Instantanés



Et voilà, Kurololi Cosette et Yuan Valjean ont fait Judgement sur les Thénardier, le second se prenant aussi même pour Kyoushirou. En plus, il n'a même pas eu à "payer", mais il reste Javert à ses trousses, et les Thénardier ne sont pas encore finis. Sans compter que Cosette n'est pas encore au courant pour sa mère, mais au moins, ce doit être la première fois que je finis un épisode le coeur plus léger. Et mot interdit de la semaine : lolicon.
(Les Misérables Shoujo Cosette 13)

Hayate no Gotoku ! 01



Gros engouement pour cette série, on dirait, pas surprenant que le cast soit aussi dense, mention spéciale bien sûr à Monsieur Wakamoto. Pour ma part, j'attends quand même de voir la suite pour peut-être commencer à me réjouir, en espérant encore des parodies et des références aux autres séries...

03/04/07

Himawari !! 13



La dernière de mes séries à se terminer en cette période, et un peu comme Angelique, avec les secondes saisons, il y a eu l'avantage de s'être déjà familiarisé avec la série. C'est donc peut-être pour cela que là aussi, j'ai regardé plus attentivement cette saison et pris plus de plaisir, en me posant les mêmes questions à chaque fois : combien d'arinsu et de watashi no johou ni yoreba, quand Tsukiyo va-t-elle apparaître, est-ce que les musiques vont enfin coller aux scènes etc, ça devenait bien plus drôle à suivre, du coup. Certes, la voix de Himawari ne s'est pas vraiment améliorée, mais si elle avait changé, ce ne serait plus Himawari, tout compte fait. Evidemment, tout se termine bien dans cet ultime épisode, bien que Hayato nous ait donné une grosse frayeur, et le vilain (dont les lunettes peuvent visiblement se reconstituer une fois) et ses projets de super ninja ont été arrêtés. Et dernière chose : ne pas sous-estimer une poêle de cuisson, ça peut vous sauver la vie...

Place donc aux nouvelles séries... enfin, si j'en ai la force et l'envie, car personnellement, pour le moment, le nouveau cru n'est pas éclatant, surtout quand on compare aux précédentes séries du dimanche et du lundi...

Otogi Juushi Akazukin 39



Comme promis, onsen au menu pour ce dernier épisode, avant... la séparation avec Akazukin, cela ressemble à une victoire de Ringo (ou pas, elle n'apparaît d'ailleurs même pas dans l'ending), mais c'est Ibara qui a eu le bisou. Au programme aussi, quelques scènes nostalgiques comme celles de l'école, avec... Shizumori Erika, Souta qui parle aux fleurs (j'ai cru à un moment qu'il avait retrouvé sa voix de départ, mais d'après le défilement à la fin, non), le retour de Bremen, et surtout... celui du premier ending, que je n'espérais plus, jusqu'à ce que je l'attende à nouveau en me rappellant que tout n'était pas vraiment terminé avec la séparation à venir. Ah, quelle belle chanson, et quel gâchis de ne pas l'avoir gardée pendant toute cette longue aventure, qui prend donc fin de belle manière. D'habitude, c'est le genre de série qui m'arrive de ne pas poursuivre, mais encore GJ à KONAMI...

Kirarin Revolution 51



Chiwa, Chiwa, Chiwaaaaaa ! C'est donc avec une victoire logique de la seiyuu sur l'idole que se conclut une année de Kirarevo, qui en appelera encore, mais combien, parce que ça commence à faire long...

03/04/07

Instantanés



Nouveau pouvoir et nouveau Judgement pour Kotono qui pourra ainsi éviter d'autres drames, comme celui de Herlock, que la petite soeur, Esmeralda@Erika, est prête à venger. La série commence à devenir plus sérieuse et à justifier son horaire...
(Saint October 13)

Hidamari Sketch 12



Je quitte cet anime le coeur gros mais plein de bons souvenirs, c'est toujours triste quand une telle série se termine. Néanmoins, ce fut bien entendu du grand bonheur et c'est plutôt dans ce type de série que je préfère Shinbou. Et pour s'amuser à revoir dans l'ordre chronologique, ce sera donc : 11-04-03-06-02-09-07-10-12-01-05-08...

 




ゥ Interface r饌lis・par l'Atelier de Duotang